Se connecter avec nous
Banner

Faits Divers

Port-Gentil: en prison, pour avoir t*é son compagnon violent

Publié

sur

Depuis le 19 juillet 2023, une jeune femme de 28 ans Aurélia M. a été enfermée à la prison centrale de Port-Gentil. Et pour cause, elle serait la survivante d’une dispute conjugale qui a viré au drame. Son compagnon lui, n’a pas survécu au coup de poignard qu’il aurait reçu en plein thorax. 

Banner

Thierry N. âgé de 35 ans, était connu dans le quartier siby situé dans le 2e arrondissement de Port-Gentil, pour des épisodes réguliers de violence envers sa compagne. Et ce 03 juillet, il aurait à nouveau fait montre de ses capacités en la matière. 

De retour d’une virée aux alentours de minuit cett nuit-là, il peinait à accéder à son domicile, après avoir oublié son trousseau de clés. Avec l’aide de son voisin, il serait parvenu à joindre sa compagne, sortie avec ses amies. Lui intimant l’ordre de rappliquer immédiatement, précisé “Infos241.com” .

Chose faite. Mais dès sa descente du taxi, Aurélia M. se serait vue rouée de coups par son compagnon. Y échappant, la jeune femme se serait réfugiée dans son domicile, où elle se serait enfermée. Mais devant les supplications de son voisin, qui lui demandait de laisser Thierry N. entrer. Après quoi, il aurait refermé la porte, puis entamé une bagarre. 

Lire aussi  Port-Gentil: ils écopent de 10 et 20 ans de prison pour vol avec arme apparente

Au cours de l’échange, l’homme et la femme armés, ont pris le chemin de la chambre à coucher, où Thierry N. se serait jeté sur sa compagne. Accidentellement, il se serait pris un coup de couteau dans le thorax. Un coup qui lui aura été fatal. Qualifié comme étant un homicide involontaire, Aurélia M. a été placée sous mandat de dépôt à la prison centrale du château, le temps de l’ouverture de son procès. 

Faits Divers

Franceville: 2,2 millions de FCFA dérobés aux panthères dans leurs chambres d’hôtel

Publié

sur

La victoire des panthères, à Franceville, le 16 novembre 2023, contre le Kenya aura eu un goût amer. Pour certains éléments de l’équipe nationale. Et pour cause, rapporte le quotidien “L’Union”, 3 d’entre eux, ainsi que l’intendant de la team, auraient été victimes de vol, leurs chambres auraient été visitées par des indélicats. 

Banner

L’inventaire du butin emporté fait état d’une somme de 2,2 millions de Fcfa, près de 164 000 Fcfa en devises étrangères et de deux flacons de parfums de marques, cite le quotidien. Dès l’ouverture de l’enquête par l’antenne provinciale de la police judiciaire (PJ), deux femmes de chambres suspectées, ont été interpellées, puis interrogées, avant d’être relâchées, faute de preuves. 

Commis sans effraction, les conditions de ce vol interrogent. Et les éléments de la PJ, n’excluraient pas à ce stade, que les indélicats fassent partie du staff de l’hôtel. D’autant que ces derniers détiennent les doubles de clés des chambres. Et si tel est le cas, ils devront faire face à la justice pour vol aggravé, ayant causé un préjudice financier, matériel et moral, conformément aux dispositions des articles 292 et 296 du Code pénal. 

Lire aussi  Port-Gentil : des cachets, de l'alcool et du v*ol pour l'aider à avorter
Continuer La Lecture

Faits Divers

Gabon: Glenn MOUNDENDE inhumé ce 17 novembre

Publié

sur

C’est près de 4 mois après sa mort, le 21 juillet 2023, sous les balles des forces armées, que Glenn Patrick MOUNDENDE sera conduit vers sa dernière demeure. En effet, ce 16 novembre 2023, la dépouille du jeune homme qui s’est éteint à l’âge de 34 a sera conduite à Mandji, où un dernier hommage lui sera rendu avant son inhumation le lendemain, vendredi 17 novembre 2023 au cimetière de la ville. 

Banner

Pour rappel, Glenn Patrick MOUNDENDE avait été tué par balles, dans la forêt,  par des agents de la gendarmerie de Ndolou Mandji au sud du Gabon, alors que ce dernier réclamait de meilleures conditions de travail pour les employés des sites pétroliers exerçant dans la zone. Pour se faire entendre, il avait entrepris de prendre en otage de certains de ses collègues. 

Lire aussi  CMFEP, CHR, base navale,... Ali BONGO fait le tour des chantiers de POG
Continuer La Lecture

Faits Divers

Gabon /Élections générales août 2023: au gnouf pour avoir favorisé le vote des expatriés

Publié

sur

C‘était son “business”. Séraphin NGUEMA O. s’était fait une réputation en qualité de faussaire. Aucun document n’était impossible à reproduire ou plutôt falsifier, pour lui. Récépissé de carte nationale d’identité, diplômes, acte de naissance, de mariage ou de décès, etc. Pour ce quinquagénaire (51 ans), doué en informatique, avait juste besoin d’un ordinateur et d’une motivation financière pour établir n’importe quel (faux) document. 

Banner

Celui qui se dit fonctionnaire de l’État gabonais (à condition de vérifier l’authenticité des documents qui l’attestent), a avoué avoir permis à plusieurs sujets expatriés de prendre part au vote du 30 août 2023. L’annulation de ce scrutin n’annule pas son délit, encore moins sa peine. Car il a été écroué à la prison centrale de Libreville, pour faux et usage de faux. 

C’est un des faux diplômes qu’il avait édité qui l’aurait conduit vers sa nouvelle demeure. Soumis à l’homologation auprès de l’administration compétente, celles-ci ont découvert la farce et saisi les services de police judiciaire, relate “L’Union”. Qui, au terme d’investigations, ont remonté le réseau jusqu’au faussaire, Séraphin NGUEMA O., qui devra désormais payer le prix de ses malversations. 

Lire aussi  Port-Gentil : des cachets, de l'alcool et du v*ol pour l'aider à avorter
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp


Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.