Se connecter avec nous
Banner

Faits Divers

Lébamba: après l’explosion de son véhicule, un malien s’en sort avec des brûlures légères

Publié

sur

C‘est la triste histoire qu’a récemment vécu Djaby MAMADOU, au quartier Imenou-Pongou. Ce jour-là, de retour de sa journée de travail, qu’il exécute sur le tronçon Lébamba – Mouila, le transporteur urbain, aurait constaté de la fumée qui sortait du capot de son véhicule de marque Toyota. Curieux de savoir qu’elle en était la provenance, il se serait hâté d’ouvrir le capot, avant d’être surpris par une explosion. Aussi violente qu’inattendue, l’explosion l’aurait projeté à plusieurs mètres, lui causant quelques égratignures au visage, ainsi que des brûlures légères aux bras gauche et jambe droite. Transporté d’urgence à la clinique de Bongolo, il y a été promptement pris en charge. C’est là l’occasion de rappeler aux automobilistes de s’assurer régulièrement de l’État de leur véhicule. Car, de source autorisée, l’explosion qui réduit le véhicule en cendres serait dû à une mauvaise connexion des câbles électriques, rapporte le quotidien “L’Union”. 

Lire aussi  Lébamba: il t*e son père sexagénaire lors d'une dispute

Faits Divers

Franceville: 2,2 millions de FCFA dérobés aux panthères dans leurs chambres d’hôtel

Publié

sur

La victoire des panthères, à Franceville, le 16 novembre 2023, contre le Kenya aura eu un goût amer. Pour certains éléments de l’équipe nationale. Et pour cause, rapporte le quotidien “L’Union”, 3 d’entre eux, ainsi que l’intendant de la team, auraient été victimes de vol, leurs chambres auraient été visitées par des indélicats. 

Banner

L’inventaire du butin emporté fait état d’une somme de 2,2 millions de Fcfa, près de 164 000 Fcfa en devises étrangères et de deux flacons de parfums de marques, cite le quotidien. Dès l’ouverture de l’enquête par l’antenne provinciale de la police judiciaire (PJ), deux femmes de chambres suspectées, ont été interpellées, puis interrogées, avant d’être relâchées, faute de preuves. 

Commis sans effraction, les conditions de ce vol interrogent. Et les éléments de la PJ, n’excluraient pas à ce stade, que les indélicats fassent partie du staff de l’hôtel. D’autant que ces derniers détiennent les doubles de clés des chambres. Et si tel est le cas, ils devront faire face à la justice pour vol aggravé, ayant causé un préjudice financier, matériel et moral, conformément aux dispositions des articles 292 et 296 du Code pénal. 

Lire aussi  La p*nd*ison d'un garçon de 10 ans crée la polémique à Lébamba
Continuer La Lecture

Faits Divers

Gabon: Glenn MOUNDENDE inhumé ce 17 novembre

Publié

sur

C’est près de 4 mois après sa mort, le 21 juillet 2023, sous les balles des forces armées, que Glenn Patrick MOUNDENDE sera conduit vers sa dernière demeure. En effet, ce 16 novembre 2023, la dépouille du jeune homme qui s’est éteint à l’âge de 34 a sera conduite à Mandji, où un dernier hommage lui sera rendu avant son inhumation le lendemain, vendredi 17 novembre 2023 au cimetière de la ville. 

Pour rappel, Glenn Patrick MOUNDENDE avait été tué par balles, dans la forêt,  par des agents de la gendarmerie de Ndolou Mandji au sud du Gabon, alors que ce dernier réclamait de meilleures conditions de travail pour les employés des sites pétroliers exerçant dans la zone. Pour se faire entendre, il avait entrepris de prendre en otage de certains de ses collègues. 

Lire aussi  Lébamba: après quelques verres de vin de palme,il se p*nd avec un câble
Continuer La Lecture

Faits Divers

Gabon /Élections générales août 2023: au gnouf pour avoir favorisé le vote des expatriés

Publié

sur

C‘était son “business”. Séraphin NGUEMA O. s’était fait une réputation en qualité de faussaire. Aucun document n’était impossible à reproduire ou plutôt falsifier, pour lui. Récépissé de carte nationale d’identité, diplômes, acte de naissance, de mariage ou de décès, etc. Pour ce quinquagénaire (51 ans), doué en informatique, avait juste besoin d’un ordinateur et d’une motivation financière pour établir n’importe quel (faux) document. 

Banner

Celui qui se dit fonctionnaire de l’État gabonais (à condition de vérifier l’authenticité des documents qui l’attestent), a avoué avoir permis à plusieurs sujets expatriés de prendre part au vote du 30 août 2023. L’annulation de ce scrutin n’annule pas son délit, encore moins sa peine. Car il a été écroué à la prison centrale de Libreville, pour faux et usage de faux. 

C’est un des faux diplômes qu’il avait édité qui l’aurait conduit vers sa nouvelle demeure. Soumis à l’homologation auprès de l’administration compétente, celles-ci ont découvert la farce et saisi les services de police judiciaire, relate “L’Union”. Qui, au terme d’investigations, ont remonté le réseau jusqu’au faussaire, Séraphin NGUEMA O., qui devra désormais payer le prix de ses malversations. 

Lire aussi  Lébamba: après quelques verres de vin de palme,il se p*nd avec un câble
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp


Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.