Se connecter avec nous

Football

CAN 2023: blessé, Mohamed SALAH, rentre à Liverpool

Publié

sur

Blessé face au Ghana lors de la 2e journée de la CAN, e footballeur de la sélection égyptienne va rentrer en Angleterre se faire soigner dans son club. Forfait, il espère toutefois être de retour pour la suite d la compétition. Encore faudrait-il que l’Égypte tienne le cap jusque-là.

Banner

Informe la fédération égyptienne, «à la suite d’examens complémentaires effectués sur Mohamed SALAH au cours des dernières heures, et après échanges entre le médecin de l’équipe d’Égypte et son homologue du Liverpool FC, il a été décidé que le joueur retournerait en Angleterre après la rencontre face au Cap-Vert pour poursuivre ses soins, avec l’espoir de le voir rejoindre la sélection au stade de la demi-finale, si l’équipe se qualifie».

SALAH a été touché à une cuisse et sorti à la pause lors du match face au Ghana (2-2), le 18 janvier, à l’occasion de la 2e journée de la CAN. Reviendra-t-il en Côte d’Ivoire ? Il faudra pour cela que ses douleurs disparaissent d’ici à début février, mais aussi que l’Égypte poursuive son chemin. Avec deux points en deux matches, l’Égypte se doit de gagner face au Cap-Vert pour assurer sa qualification en huitièmes de finale, indique “L’Equipe.fr

Lire aussi  CAN U-23: le Gabon se qualifie en domptant Madagascar (4-0)

Football

Can 2023 / Ghana vs Egypte: l’arbitrage gabonais attendu ce soir

Publié

sur

Si l’équipe nationale “Les Panthères” ne figure pas sur les listes, le Gabon n’est pas pour autant absent de la compétition africaine de Football, la Coupe d’Afrique des nations (CAN), qui se tient en Côte d’ivoire.

Banner

En effet, ce 18 janvier 2023 au soir, lors du match qui opposera les “Black stars” du Ghana aux Pharaons d’Égypte, l’arbitrage gabonais, fera son entrée au sifflet de Pierre ATCHO.  Il sera accompagné de deux autres de ses compatriotes. Notamment Boris DITSOGA, en qualité de juge de ligne, et de Tanguy MEBIAME, quant à lui, quatrième arbitre de la rencontre.

Une confrontation importante pour laquelle les trois gabonais devront se montrer à la hauteur. Pour continuer de valoriser l’arbitrage gabonais auprès des instances de Football africaines et internationales. 

Lire aussi  Eliminatoires CAN2023: le Gabon se place à la 2e place du groupe I
Continuer La Lecture

Football

Vers la “résurrection”de la Coupe du Gabon?

Publié

sur

Le siège de la Fédération gabonaise de Football (Fegafoot) a été le théâtre du premier comité exécutif de la fédération, qui a abordé les nombreuses préoccupations qui minent le Football gabonais. Tenu sous la présidence de Pierre Alain MOUNGUENGUI, les membres du Comité exécutif (Comex) y ont évoqué le retour du championnat national, “La Coupe du Gabon ”.

Banner

En effet, porté au rang des priorités des amoureux du Football gabonais, cette compétition offrira aux athlètes un cadre  de préparation et d’amélioration de leurs compétences en vue des échéances sportives continentales et mondiales.

Dans la même dynamique du rayonnement du football gabonais, la Fegafoot, déçue de l’absence des Panthères en Côte d’Ivoire, «n’entend pas baisser les bras». Mieux elle entreprend de tout mettre en place afin de mieux appréhender les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations prochaines, qui démarrent en mars 2024. 

Lire aussi  CAN U23: les panthères s'inclinent face au Mali (1-3)
Continuer La Lecture

Football

Gabon: “J’ai été jeté par envie, en prison” se remémore Pierre Alain MOUNGUENGUI

Publié

sur

Renouant avec les médias, un an après sa remise en liberté le 27 octobre 2022, le président de la Fédération gabonaise de Football, Pierre Alain MOUNGUENGUI s’est entretenu avec la presse nationale et internationale sur de nombreux sujets de l’actualité footballistique. Gestion de l’équipe nationale, processus de recrutement du sélectionneur national, formation du staff technique, les enjeux de la nouvelle direction technique nationale et avant tout, son incarcération. 

Banner

Amoureux du Football, qu’il a l’honneur de gérer au Gabon, le président de la Fegafoot est revenu sur «les moments sombres de [sa] carrière». Lesquels, a-t-il rappelé, ont débuté 2 jours seulement après sa réélection à la tête de la Fédération, le 16 avril 2022. Dès lors, très vite, il est passé d’une détention provisoire à la Direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire (DGCSIM) communément appelé «B2» à la case prison. 

«J’ai été jeté en prison par envie»

Reconduit pour un 3e mandat, à la tête de la Fegafoot, en battant son principal challenger, Jérôme EFONG NZOLO avec 18 voix contre 12, des le 1er tour, Pierre Alain MOUNGUENGUI aurait mieux fait de céder son fauteuil. Du moins pour éviter les ennuis. Et pour cause, a-t-il révélé, «j’ai été jeté en prison par envie. Au motif d’avoir remporté l’élection face à un candidat qui était hyper soutenu. Et qui avait à Lambaréné comme directeur de campagne, le ministre de la jeunesse et des sports sortant». Franck NGUEMA, ainsi désigné par les propos du Président fédéral. 

Lire aussi  CAN U-23: le Gabon se qualifie en domptant Madagascar (4-0)

Son succès au sein de la Fegafoot, lui ont arraché 6 mois de sa vie. 6 mois au cours desquels, il a été incarcéré. 6 mois au cours desquels son entourage garde foi en lui, le soutenant dans son épreuve. Un soutien cher à son coeur, pour lequel, il a adressé sa reconnaissance à ses proches. 

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.