Se connecter avec nous
Banner

Afrique

Guinée équatoriale: le fils du président arrêté pour la vente illégale d’un avion

Publié

sur

Alors qu’en Europe c’est le vice président de la République de Guinée équatoriale, Teodoro OBIANG NGUEMA MANGUE qui a fait les frais de la justice, sur le territoire national, c’est son frère Ruslan OBIANG NSUE qui fait la une de l’actualité. Et pour cause, actuel directeur de Ceiba Aéroport, aurait reconnu avoir vendu un avion de la compagnie nationale, Ceiba intercontinental. C’est une enquête ouverte en novembre 2022, qui a permis de découvrir que l’avion qui se trouvait depuis 2018 en révision de routine en Espagne, explique la télévision nationale TVGE, aurait été vendu à l’entreprise BinterTechnic, spécialisée dans la maintenance aéronautique et basée à Las Palmas, sur l’île espagnole de Grande Canarie, rapporte “Jeune Afrique”. Informé, c’est son frère qui a lui-même tranché, indique-t-il sur son compte Twitter. «Ruslan OBIANG a avoué qu’il était la personne qui a vendu l’ATR de Ceiba, je ne vais pas me laisser emporter par le familialisme ou le favoritisme, c’est pourquoi j’ai ordonné son arrestation immédiate et sa mise à disposition de la justice». Il a donc été appréhendé ce lundi 16 janvier et placé en résidence surveillée, a annoncé mardi la télévision d’État (TVGE).

Lire aussi  OBIANG NGUEMA MBASOGO élu à l'unanimité du peuple (99,7%)

Afrique

Henri C. OYIMA et Akim M. DAOUDA classés parmi les 100 personnalités les plus influentes de l’Afrique

Publié

sur

Deux gabonais figurent en bonne place dans le classement des 100 personnalités les plus influentes du continent africain. Il s’agit de Henri Claude OYIMA, patron du Groupe BGFI et d’Akim Mohamed DAOUDA, directeur du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS). La reconnaissance internationale pour deux travailleurs acharnés, sélectionnés sur la base, non pas du chiffre d’affaires ou de la richesse, non pas du parcours académique ou des diplômes, mais des réalisations sur les 12 derniers mois, de l’impact social et environnemental et, pour de nombreux self made men, qui signent le réveil du continent, précise “Financial Afrique”.

Né le 4 décembre 1956 à Franceville (capitale provinciale du Haut-Ogooué), le PDG de BGFI Holding Corporation SA, Henri Claude OYIMA cumule avec les fonctions de président du Conseil d’administration de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC). Homme de défis qui nourrit le rêve de l’explosion de l’entrepreneuriat gabonais, aujourd’hui âgé de 66 ans, il a été porté mi-2022 à la tête de la Confédération patronale gabonaise (CPG) depuis rebaptisée Fédération des entrepreneurs gabonais (FEG).

Formé en finance aux USA, à l’Université de Washington, il obtient ses diplômes de Bachelor en sciences d’administration et un Master en banque. Il intègre Citibank New York en 1982 puis rejoint le groupe BGFI (alors Paribas Gabon ) en 1983. Deux ans plus tard, il est appelé au Gabon pour être nommé directeur général adjoint et responsable de l’agence de Port Gentil. La banque présente dans 11 pays, projette de s’introduire en Bourse à la BVMAC dans ce qui doit être un grand événement de le finance africaine.

Lire aussi  Gabon: 26 orphelins placés bientôt placés en familles d’accueil

Akim Mohamed DAOUDA, quant à lui, ci-devant directeur général du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS). C’est lui, l’homme derrière la commercialisation de 90 millions de crédits carbone. C’est un financier à la personnalité plutôt discrète qui prépare chaque prise de parole publique avec la plus grande minutie. Très effacé devant les médias, il dirige ses équipes dans un style typique anglo-saxon. Akim Mohamed DAOUDA a une volonté affirmée de «ne pas personnifier» l’institution qu’il représente. En 2021, l’Institut Choiseul le classe 3ème parmi les 100 jeunes leaders africains.

Akim Mohamed DAOUDA est diplômé de l’Université de Westminster à Londres, de Skema Business School à Nice et de l’Université de Concordia à Montréal. À 40 ans seulement, il est également Président du Conseil d’administration de l’Union gabonaise de banque, membre du conseil consultatif de la communauté des Young Global Leaders et du conseil de direction du centre d’études africaines de l’Université de Harvard.

Avec près de 2 milliards de dollars d’actifs sous gestion, le FGIS qui est devenu en juin 2022 le premier fonds souverain africain à rejoindre la net zero asset owner alliance créée par les Nations Unies, a pour ambition d’atteindre des émissions nettes de gaz à effet de serre nulles sur son portefeuille d’ici 2050. Et de fixer des objectifs intermédiaires tous les cinq ans et de présenter un rapport de suivi annuel. Il faut souligner que le Gabon qui présente 88% de son territoire couvert de forêts, a absorbé 187 millions de tonnes de CO2 entre 2010 et 2018.

Lire aussi  Objectif zéro enfant apatride au Gabon: Guy Patrick OBIANG tape du poing sur la table

Dans ses projets à venir, le FGIS envisage de lancer une obligation verte souveraine entre 100 et 200 millions de dollars. Le produit de l’opération permettra de financer la construction de centrales hydroélectriques dans le pays. En décembre 2022, la Façade maritime du champ triomphal (FMCT), filiale du Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (FGIS) et Africa Bright Development, filiale de la banque d’affaires indépendante Africa Bright Group, ont noué un partenariat pour la construction de deux bâtiments éco-responsables sur le site de la Baie des Rois, centre-ville maritime de la capitale gabonaise.

MEZ

Continuer La Lecture

Afrique

Les contrôleurs aériens de l’Asecna suspendent la grève pour 10 jours

Publié

sur

Le 24 septembre 2022, les contrôleurs aériens de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), regroupés au sein de l’Union des syndicats des contrôleurs aériens de l’Asecna (USYCAA), ont décidé de suspendre leur mouvement de grève pour une dizaine de jours. Une décision qui a été prise après que le transport aérien a été perturbé dans les aéroports des 18 états membres de cette organisation.

L’annonce a été faite par voie de communiqué, dont nos confrères de l’Agence gabonaise de presse (AGP) ont pu avoir une copie. L’union syndicale soutient vouloir donner une chance «une chance au dialogue» afin d’aboutir à la satisfaction de leurs exigences. Certaines autorités des pays membres, dont le Ministre sénégalais des Transports, Mansour FAYE, et le Premier Ministre ivoirien, Patrick ACHI, ont pris une part active à cette accalmie.

Selon le Directeur général de l’ASECNA, Mohamed MOUSSA, qui s’exprimait sur les antennes de Radio France internationale (RFI) et considère que cette grève est illégale, cette levée de la grève se fait en contrepartie de la suspension des mesures disciplinaires prises à l’encontre de certains contrôleurs aériens. Certains pays, tels que le Bénin et le Burkina Faso, n’ont pas, tout à fait, repris un rythme de travail régulier du fait, selon l’USYCAA, de sanctions administratives pesant sur certains travailleurs.

Lire aussi  Gabon: après 4 mois de rupture, les antirétroviraux de nouveau disponibles

Il est opportun de rappeler que l’ASECNA fut créée en 1974, à Dakar, au Sénégal, au cours d’une convention qui réunit 18 membres: le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Congo Brazzaville, la République Centrafricaine, le Tchad, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, Madagascar, le Mali, le Niger, le Togo, les Comores, la France, le Sénégal, la Guinée Bissau, le Burkina Faso et le Bénin.

Continuer La Lecture

Afrique

Cameroun: une tchiza emp*isonne le repas de mariage de son amant et t*e 17 personnes

Publié

sur

 A Mbalmayo, au sud du Cameroun, un évènement heureux s’est soldé en drame. Un repas de mariage qui aurait été empoisonné suivant les révélations des médecins légistes, a tué le couple qui venait de se dire oui pour écrire une nouvelle page de leur histoire, qu’il vivront dans l’au-delà, ainsi que 165 de leurs convives. La piste de l’accident de même que celle d’une intolérance à certains plats étant écartées, la piste criminelle est donc privilégiée dans cette affaire plutôt rocambolesque. Et parmi les suspects interpellés, qui auraient d’ores et déjà été interpellés, une des maîtresses du marié, à qui ce dernier aurait promis le mariage. Voilà qui pourrait expliquer la méchanceté de l’acte qui a été posé, mais les investigations se poursuivent pour trouver le fin mot de ce drame, assur www.radarpress.net.   

Lire aussi  Gestion des pensions au Gabon: il n’y a pas lieu de désespérer, selon Guy Patrick OBIANG
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner

Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.