Se connecter avec nous
Banner

Société

Libreville: le projet “permis béni pour tous” fait 20 heureux au quartier derrière l’ENS

Publié

sur

Le 12 novembre 2022 a eu lieu le lancement du projet “permis béni pour tous”, un programme d’autonomisation qui a pour objectif d’arracher les jeunes des griffes de la misère et de la précarité, en luttant contre le chômage. C’est dans cet esprit qu’une vingtaine de jeunes compatriotes, résidant au quartier derrière l’Ecole normale supérieure (ENS), dans le 1er arrondissement de la commune de Libreville ont bénéficié, chacun, d’une inscription dans une auto – école. Parmi eux, huit (8) ont été recrutés dans une structure exerçant dans le transport en commun.

«Avant d’obtenir ce taxi, j’ai été formé à l’électricité industrielle mais, depuis un bon nombre d’années, je n’ai pu trouver un emploi stable et fiable (…) pour le moment je travaille pour être propriétaire de mon propre véhicule et j’exhorte mes confrères à suivre,e mon exemple afin d’aller de l’avant», a déclaré Danny NGUEMA BIYOGHE, l’un des recrutés, au micro de nos confrères de “Gabon24”. Les douze (12) autres, quant à eux, vont poursuivre la formation afin de capter d’autres opportunités d’emplois.

«En ayant déjà un permis, je peux me lancer pour faire de la livraison de meubles. Il y a vraiment plusieurs choses que je vais pouvoir faire grâce à cette très grande opportunité», a souligné Davy MBONGO’O ELIE, étudiant en Licence 2 de science économique à l’université Omar BONGO (UOB) et participant à la formation. Il est opportun de noter que le bienfaiteur a souhaité garder l’anonymat mais, selon certaines indiscrétions, il s’agirait du Roi Béni, cet ancien détenu et producteur de l’artiste l’Oiseau Rare.

Lire aussi  Port-Gentil: les taximen déposent un préavis de grève de 10 jours

À court, moyen ou long terme, ce programme vise à autonomiser une centaine de jeunes des quartiers défavorisés de la capitale gabonaise. À l’instar du programme “autonomisation des jeunes par la permis de conduire” initié par le député du 1er arrondissement de la commune de Lambaréné, Madeleine BERRE. Lequel a permis à près de 350 jeunes sans emplois d’obtenir leur permis de conduire pour envisager partant de là une activité génératrice de revenus.

En outre, le programme “un jeune, un emploi, un taxi” mis en place par l’Office national de l’emploi en avril 2022, dans le but de lutter contre le chômage chez les jeunes ambitionne de doter d’ici à 2026, 90 jeunes de leur véhicule ede transport. La première cuvée dudit programme avait dores et déjà doté 10 participants de leurs taxis, dont ils ont reçu les clés des mains du Premier ministre, Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA.

Société

Libreville: la FSBO offre 60 monoculaires à l’association de lutte pour le bien-être des albinos

Publié

sur

La Fondation Sylvia BONGO ONDIMBA à procéder à la remise de 60 monoculaires à l’association de lutte pour le bien-être des albinos ce jeudi 2 février 2023. C’est un véritable bol d’air que la fondation Sylvia BONGO ONDIMBA viens d’offrir à l’association de lutte pour le bien-être des albinos. En effet, 60 monoculaires ont été offert aux apprenants membres ladite association. Cette dotation bien que plus importante cette fois, viens s’ajouter au précédent don du même appareil. «Cet appareil a changé ma scolarité car avant que je ne l’ai, j’avais une scolarité pratiquement à l’aveugle, je regardais dans les cahiers des autres afin de pouvoir recopier les cours» c’est confié Chrisbelle MEKUI OBIANG, l’une des bénéficiaires. Un progrès qu’elle doit la responsable de l’association en charge du bien-être des albinos. En effet, pour que ces dons soient rendus possibles, «la présidente de cette association (association de lutte pour le bien-être des albinos) se rapproche toujours de la fondation ( fondation Sylvia BONGO ONDIMBA) pour nous présenter exactement quels sont leurs besoins, et cela permet à la fondation de savoir ce dont ils ont exactement besoin et ne peut pas passer outre». A réaffirmer Léocadie RENOMBO, cheffe de projet solidarité à la Fondation Sylvia BONGO ONDIMBA. Rappelons au passage qu’un monoculaire est un dispositif de lecture, essentiel pour l’apprentissage des personnes souffrant d’albinisme et étant atteinte des troubles visuels.

Lire aussi  Libreville: pas de taxi dans les rues ce 27 décembre
Continuer La Lecture

Société

Ntoum: Essassa privé d’électricité depuis plusieurs jours

Publié

sur

Essassa, quartier résidentiel du 3e arrondissement de la commune de Ntoum (Grand Libreville), est privé d’électricité depuis jeudi 02 février 2023. Toute situation consécutive à la chute d’un arbre qui a détruit les câbles électriques. L’une des conséquences des intempéries qui s’abattent ces derniers temps sur le pays causant d’énormes dégâts matériels un peu partout dans le pays. Témoin des faits, Souleman SANGARÉ, un sujet malien, propriétaire du lieu dit «Grand garage» sis à Essassa a raconté à un reporter de l’AGP: «Hier, j’étais absent lorsque la pluie a commencé. En rentrant, j’ai constaté les dégâts. La chute d’un arbre a rendu la route infranchissable. Nous avons sollicité l’intervention des agents de la société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), qui ont promis de venir, mais jusqu’alors, on ne les a pas vus. Avec ce début de week-end, on ne croit pas qu’ils vont encore arriver». La situation tantôt décrite cause bien des désagréments aussi bien aux résidents qu’aux opérateurs économiques installés dans la zone. En plus d’accentuer l’insécurité déjà galopante. Dans l’opinion, le retard accusé par la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) pour solutionner le problème, commence à faire monter la moutarde. À Essassa, les populations expriment souvent leur ras-le-bol quand les pouvoirs traînent les pas face à une situation donnée.

Lire aussi  Gabon /Risque d’augmentation du prix du carburant: les transporteurs menacent de quadrupler le prix du trajet

MEZ

Continuer La Lecture

Société

Moyen-Ogooué : Alain Claude BILLIE-BY-NZE est allé toucher du doigt la réalité des problèmes

Publié

sur

Le Premier ministre, Alain-Claude BILLIE-BY-NZE, s’est rendu, vendredi 03 février 2023, à Ndjolé, dans la province du Moyen-Ogooué. Le séjour du chef du gouvernement dans le chef-lieu du département de l’Abanga-Bigne, visait trois objectifs. Premièrement, regarder l’état d’avancement des chantiers et projets en cours dans les différents secteurs. Deuxièmement, faire l’état des lieux des infrastructures (ponts, route, structures sanitaires, écoles, et d’autres). Et enfin, troisièmement, avoir un échange direct et franc avec les populations. Alain Claude BILLIE-BY-NZE et l’équipe qui l’accompagne, ont ainsi pu toucher du doigt la réalité des problèmes afin d’y apporter des solutions. Lors des échanges, les responsables de chaque département ministériel ont apporté des réponses précises aux questions des populations, leur faisant savoir, à la suite du Chef du Gouvernement, que «chacun doit trouver sa place dans la maison Gabon». La démarche du premier ministre est d’impliquer le plus grand nombre à tous les niveaux, pour le bien du Gabon. Une démarche qui obéit véritablement au crédo des 3 « P »: Patriotisme, Pragmatisme et Proximité sur lequel il a fondé son action dès sa prise de fonction.

MEZ

Lire aussi  Libreville: la mairie arraisonne plusieurs taxis et cause une pénurie
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.