Gabon : nouvelles modalités du transport des passagers à l’intérieur du pays

0

Le déconfinement progressif dévoilé en début de ce mois juillet s’est notamment accompagné de mesures d’assouplissement des restrictions dans le secteur des transports, comme détaillé dans l’arrêté N57/2020/MTEIH, portant réglementation temporaire des transports routier, ferroviaire, et par voie d’eau, des passagers à l’intérieur du territoire national.

Le transport de passagers à l’intérieur du pays va désormais devoir s’arrimer des nouvelles modalités, définies par le ministère des Transports, de l’équipement, des infrastructures et de l’habitat, et qui va réguler les activités du secteur pour les prochains jours et jusqu’à nouvel ordre.

Il s’agit précisément pour les transporteurs de «présenter, avant chaque embarquement, lorsque cela est requis, un plan de répartition des sièges permettant aux autorités de régulation du transport routier, ferroviaire ou maritime, de s’assurer du respect des mesures de protection des passagers ». Le non-respect de cette règle expose la compagnie concernée à des sanctions administratives.

En sus, le transport urbain et suburbain doit respecter les nouvelles normes de chargement suivantes : «neuf (09) passagers maximum dans les taxis-bus de 18 places, plus le chauffeur ; trois (03) passagers maximum dans les taxis et « clandos, plus le chauffeur ; seize (16) passagers assis et sept (07) debout au maximum, pour les autobus de 30 places, plus le chauffeur». Les chauffeurs de véhicules de transport en commun sont également toujours tenus au port du masque et de gants, de même que chaque passager devra se désinfecter les mains et porter un masque « homologué » dès son entrée dans le véhicule.

Enfin, l’article 7 de l’arrêté susmentionné précise aussi l’organisation du transport ferroviaire, par voie d’eau ou routier interurbain. Il s’agit pour les passagers de respecter les mesures de prévention contre la Covid-19 : «porter un masque ;
présenter une température corporelle normale ; se plier au protocole de distanciation ; se soumettre et soumettre ses bagages au processus de décontamination dans la gare, la gare routière ou le port de débarquement. »

«L’embarquement d’un passager ne remplissant pas les conditions prescrites par le présent arrêté, expose la compagnie de transport responsable, à des sanctions administratives et à l’obligation de transporter, à ses frais, le passager non conforme, jusqu’à son point d’embarquement» précise encore l’article 8 dudit arrêté.

Share.

About Author

Leave A Reply