Se connecter avec nous

Sport

Gabon: snobée par le ministère des Sports, la Fédération gabonaise des échecs en appelle à l’intervention du CTRI

Publié

sur

Plus de 3000 ans après son invention, le jeu d’échecs, reconnu comme un sport depuis 2000 en France, demeure majoritairement méconnu au Gabon. Et ce n’est pas la faute à la Fédération gabonaise du jeu d’échecs, présidée par Barthélemy BONGO AKANGA NDJILA, qui brave la faim et la soif, pour parvenir à faire connaître auprès de la jeunesse, ce sport cérébral, qui fait chauffer les méninges. Marginalisée par le ministère des Sports, qui s’attèle à réhabiliter les plateaux sportifs, elle peine à représenter le Gabon, lors des compétitions internationales, faute de moyens. Si beaucoup reste à faire pour aboutir à une importante communauté d’amateurs de jeux d’échecs au Gabon, la fédération sollicite des autorités, notamment du Comité de transition pour la restauration des Institutions (CTRI), intérêt, accompagnement et investissements pour que la pratique de ce sport soit connu du plus grand nombre.

Banner

«On ne copie que les meilleurs», rappelle-t-il, et les meilleurs en la matière ont intégré la pratique du jeu d’échecs, au nombre des activités périscolaires. Au Gabon, par le passé, en 2014, le Conseil des Ministres avait pris la décision d’intégrer le Scrabble et le jeu échecs dans les curricula au sein des écoles primaires et secondaires. En effet, chez les jeunes, il aide à améliorer les compétences de rétention de la mémoire et de concentration, des atouts nécessaires, pour construire une école d’excellence, telle que prônée par les nouvelles autorités. Mais ce projet est resté jusqu’à lors, enfermé dans les tiroirs du ministère des Sports et de l’éducation nationale. Dont le nouveau ministre André Jacques AUGAND a récemment été interpellé, sans suite.

Lire aussi  Présidentielle 2023: Ali BONGO vise l'embellissement de Libreville

10 ans après cette décision du Conseil des ministres, c’est le statu quo. Et ajouté à cela, «malheureusement nous n’avons aucune subvention de ce département», fustige Barthélemy BONGO AKANGA NDJILA. «Or, c’est le rôle de l’État d’accompagner le développement des activités sportives quelles qu’elles soient», rappelle-t-il. D’autant que le jeu d’échecs contribue à la formation de la population, notamment les jeunes. Pour le président de la Fédération gabonaise du jeu d’échecs, toujours en attente d’une audience avec le ministre des Sports, cette marginalisation des autorités n’a que trop duré et il serait temps pour le Gabon de valoriser et vulgariser le jeu d’échecs comme cela se fait dans de nombreux pays du monde.

Armés de leur seule passion, pour ce sport et de leur volonté à le rendre populaire au Gabon, les acteurs de la Fédération gabonaise du jeu d’échecs disent ne devoir leur survie qu’à l’implication de quelques mécènes. Qui les ont accompagnés au cours des 4 dernières années dans l’organisation du tournoi national et zonal du jeu d’échecs. Mais faute d’accompagnement de la tutelle et de moyens suffisants, les amateurs de cette discipline n’ont pu porter les couleurs du Gabon, lors du championnat individuel qui se tenait au Nigeria. Pour ces mêmes raisons, les amoureux de ce sport cérébral se sont résolus à s’affronter en ligne pour l’édition 2024, afin d’honorer toujours à ce rendez-vous.

Lire aussi  Exfiltration présumée de Sylvia & Noureddine BONGO de “Sans-famille”: la présidence va-t-elle démentir ou poursuivre Jeune Afrique ?

Si la pratique du sport est encouragée et encadrée au Gabon, cet encouragement ne devrait pas se limiter aux seuls Football, basketball, handball ou taekwondo. A ce titre, il appartient aux nouvelles autorités pour marquer du sceau du changement le domaine sportif national, de prendre en compte l’ensemble des disciplines qui s’inscrivent dans ce domaine, les soutenir et accompagner leur développement et leur vulgarisation au sein de la société.

Football

CDM 2026 /Gabon vs Gambie: les “soldats de la République” exhortés à la victoire par le Général OLIGUI NGUEMA

Publié

sur

Saisissant l’occasion de son séjour à Franceville dans la province du
Haut-Ogooué et après avoir pris part le 8 juin dernier aux cérémonies
commémoratives marquant les 15 ans d’anniversaire du décès de Feu le
Président Omar BONGO ONDIMBA, le Président de la Transition, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a rencontré ce 10 juin 2024 les panthères du Gabon en préparation dans la localité de Bongoville.

Banner

À quelques heures du match qui va opposer les Panthères à l’équipe de la
Gambie dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2026, le Président de la transition a tenu à se rendre à Bongoville afin de rencontrer l’équipe nationale et lui faire ses encouragements. Aussi, il a appelé les Panthères du Gabon à faire preuve de
rigueur, de discipline et d’esprit d’équipe.

Il n’a pas manqué de les exhorter à
avoir un esprit patriotique et de porter haut les couleurs du pays. «Vous êtes
les ambassadeurs du Gabon, les soldats de la République, et la République
attend de vous la victoire» a-t-il déclaré. Un message fort dont l’objectif est de remporter la victoire face aux gambiens le mardi 11 juin au stade de Franceville.

Lire aussi  RCA: après 16 mois de détention un prisonnier français, libéré grâce à Ali BONGO

En outre, le Président de la transition a effectué une série de visites de terrain qui l’ont conduit sur de nombreux sites. Ainsi il a pu au cours de ces différentes visites, constater l’état d’avancement des travaux de la construction des logements sociaux de Makana, du futur centre commercial et de la foire de la ville de Franceville ainsi que la SUCAF.

À l’issue de ces nombreuses visites de terrain, le Président de la Transition s’est entretenu avec la notabilité de la localité. Des discussions essentiellement axées sur les difficultés socio-économiques rencontrées par les populations et qui ont largement été évoquées au cours des échanges. Un entretien franc qui a été l’occasion pour le Général OLIGUI NGUEMA d’avoir un aperçu global de la situation de ladite localité et d’en prendre acte.

Les hôtes du Président de la transition n’ont pas manqué lors de ces moments de lui adresser leurs félicitations ainsi que leurs encouragements pour l’acte de
bravoure posé le 30 août 2023. Ils se sont dits convaincus et prêts à le suivre pour que notre pays connaisse véritablement son essor vers la félicité. Au terme de la rencontre, le Président de la République
a appelé chacun à prôner l’unité nationale qui participe pleinement à l’essor vers la félicité.

Continuer La Lecture

Sport

Les éliminatoires de la Coupe du Monde au menu des échanges entre OLIGUI NGUEMA et AUGAND

Publié

sur

Le Président de la Transition, Chef de l’État, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a reçu ce 03 mai 2024 au Palais
Rénovation, le ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Arts, André Jacques AUGAND.

Banner

L’entretien entre le Chef de l’État et le membre du gouvernement a été axé sur la reprise du championnat national, les contours liés à son organisation ainsi que les mécanismes mis en place sur le long terme pour autonomiser la LINAF.

Grâce à l’intervention du Président de la République, un partenariat a été signé avec l’Union Pétrolière Gabonaise pour le financement de la compétition. En conséquence, les championnats de première et deuxième divisions s’ouvriront le 15 mai prochain. Soulignons qu’en raison de plusieurs facteurs bloquants en mai 2023, la Ligue nationale de football professionnel (LINAF) avait procédé à la suspension desdits championnats .

En outre, cette rencontre a été l’occasion d’évoquer avec le Président de la Transition, les préparatifs des compétitions futures de l’équipe nationale de football sur la période de juin et septembre prochains dans le cadre des
éliminatoires de la coupe du monde .

Lire aussi  Gabon /Un homme averti en vaut deux: BOUNDA BALONZI l’a bien compris!
Continuer La Lecture

Sport

Après 3-0 face au Sénégal, les Panthères prêtes “à poser des problèmes à la côte d’Ivoire” 

Publié

sur

Les panthères du Gabon qui affichent des résultats mitigés, avec de nombreuses têtes d’affiche qui manquent à l’appel, restent concentrées sur leur rencontre du mois de juin prochain, en terre ivoirienne. Si le sélectionneur national, Thierry MOUYOUMA a volontiers reconnu lors d’une interview, que la sélection a enregistré «des nouveaux joueurs qui s’ajoutent à la base de données et un peu moins sur le plan du résultat». Il reste tout de même confiant sur la motivation des ses athlètes à neutraliser les éléphants à domicile. En effet, a-t-il lancé, «je peux rassurer les gabonais que nous serons compétitifs, cohérents, déterminés. On aura une bonne équipe, un groupe fort disposé à poser des problèmes à la Côte-d’Ivoire sur son sol». Si la défaite face au Sénégal (3-0), lors de la récente rencontre amicale, laisse peu de place à l’espoir, la détermination du sélectionneur alimente le doute. C’est donc avec impatience que les gabonais attendent ce rendez-vous, pour partager l’assurance de Thierry MOUYOUMA. 

Banner
Lire aussi  18e sommet de la Francophonie: Ali BONGO réitère son engagement à l'égalité des genres
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.