Se connecter avec nous
Banner

Politique

Élections générales 2023: le délai de dépôt de dossier reporté au 14 juillet

Publié

sur

Le Centre gabonais des élections (CGE) a prorogé la date limite de dépôt de dossier de candidatures pour les élections générales de cette année (présidentielles, législatives et locales), au vendredi 14 juillet 2023 à 18 heures. Prise en assemblée plénière du CGE lundi 10 juillet dernier, cette décision accorde ainsi un délai supplémentaire de trois (3) jours aux candidats retardataires pour le dépôt de leurs dossiers.

Banner

Les retardataires ont donc encore deux (2) jours pour remplir toutes les formalités requises. De fait, si plusieurs candidatures à la présidentielle ont été déclarées depuis plusieurs mois, notamment Alexandre BARRO CHAMBRIER du Rassemblement pour la patrie et modernité (RPM), l’ancien vice-président Pierre-Claver MAGANGA MOUSSAVOU, la présidente de l’Union nationale Paulette MISSAMBO (…),
seuls le président sortant Ali BONGO ONDIMBA et Alexandre BARRO CHAMBRIER ont officiellement déposé tous les éléments constitutifs de leurs dossiers au CGE.

Les retardataires ont jusqu’à vendredi 14 juillet 2023 à 18 heures. Passé cet ultime délai, il ne pourront plus le faire et toute réclamations ou jérémiades seront inutiles.

MEZ

Lire aussi  Violent orage à Franceville: aux côtés des victimes, Ali BONGO réconforte et s'engage

Politique

“Comptes gelés, factures impayées, cuisinier absent & restrictions téléphoniques”: le point sur la situation actuelle d’Ali BONGO 

Publié

sur

A chacun de leur passage, les personnalités politiques qui ont pu le voir dans le cadre de visites officielles sont unanimes «Ali BONGO se porte bien» du moins physiquement. Pour les témoins de son quotidien, il n’en est rien. Car, la luxueuse résidence d’Ali BONGO ONDIMBA ne serait en réalité  «qu’une prison dorée». 

Banner

«Il n’est pas du tout libre» a confié un proche de la famille du président déchu, à RFI. «Il y a des chars autour de sa résidence» et l’ex-chef d’État qui ne bénéficierait pas de sa retraite, ne disposerait d’aucun moyen de paiement. Car poursuit la source, en plus de ses comptes bancaires gelés, Ali BONGO qui cumulerait 3 mois de factures d’électricité impayées, verrait «ses chèques refusés». Il ne serait donc pas à l’abri «d’une coupure». 

À l’instar du téléphone auquel «il n’a pas accès», selon RFI, l’ex-président gabonais a été privé de son cuisinier principal, démissionnaire, «car il ne supportait plus de travailler dans ces conditions». Ce serait donc désormais «sa famille et notamment sa mère doivent lui amener à manger».

 Si «Ali BONGO se porte bien», il semble que le luxe de la résidence au sein de laquelle il est reclus, renferme de nombreux secrets. Mais, en plus du gel de ses comptes, ses restrictions téléphoniques, et chèques rejetés, les révélations de ses proches laissent à penser que les conditions actuelles de la vie de l’ex numéro un gabonais pourraient révéler d’autres secrets. Mais seule une communication des autorités de la Transition permettrait d’apporter des éclaircissements sur la situation de l’ancien Chef de l’État. 

Lire aussi  BMA /Jessye ELLA: “On cherche à associer le président de la République à des faits qui se sont déroulés avant même qu’il ne soit élu”
Continuer La Lecture

Politique

Ali Bongo “prêt à prendre ses responsabilités” devant la justice à cette condition 

Publié

sur

En résidence surveillée depuis le putsch du 30 août 2023, Ali BONGO ONDIMBA semble principalement affecté par la détention de son épouse, Sylvia et de son fils, Noureddine BONGO. Tous les deux accusés de haute trahison et d’avoir “usurpé” la signature de l’ex-président de la République, alors que selon certaines langues, ce dernier n’était pas en pleine possession de ses facultés cognitives. 

Banner

Seulement, en dépit de son «handicap» et de son état de santé «fragile», Ali BONGO, pour qui l’armée avait apprêté un avion pour son exil, s’entête «il ne veut pas partir sans sa femme et son fils», a confié un proche de l’ex-famille présidentielle à RFI. Mieux encore, poursuit-il, «qu’il est prêt à prendre ses responsabilités».  Car sa femme et son fils «n’ont rien fait» et devraient être libérés.  

Mais si Ali BONGO est prêt à se livrer au sort de la justice, le président de l’Assemblée nationale, Jean François NDONGOU précise qu’il «ne peut pas passer devant un tribunal ordinaire». Car, «seule une juridiction spécialisée d’exception peut juger un ancien président». 

Lire aussi  Tropicale Amissa BONGO: Abraham OLANO plaque la sélection nationale pour défaut d'équipement
Continuer La Lecture

Politique

Gabon / Recrutement à la fonction publique: enfin le dégel!

Publié

sur

L’arrêté n°000009/PM/MFPRC signé le 24 novembre 2023 par le Premier ministre Raymond NDONG SIMA vient enfin légitimer le processus de candidatures enregistré au sein des différents ministères depuis le mois d’octobre dernier. En effet, précisé la décision, «le présent arrêté porte suppression des mesures de gel des recrutements, examens et concours, titularisations, avancements, stages et reclassements dans la Fonction publique». Un soulagement pour de nombreux gabonais qui espèrent ainsi rompre avec le chômage, et devenir “fonctionnaires”. Il n’appartient plus qu’aux directeurs centraux des ressources humaines (DCRH) de procéder à l’examen des 40 000 dossiers de candidatures soumis à leur attention. Le compte à rebours semble être lancé pour les prétendants à la fonction d’agents de l’État. 

Banner
Lire aussi  Mouila: Ali BONGO débloque 7 milliards pour l'accompagnement des entrepreneurs
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp


Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.