Se connecter avec nous

Politique

Gabon /Élections générales: xenophobie et haine, comme cheval de bataille de l’opposition ?

Publié

sur

Pas encore déclaré candidat, mais déjà la cible d’attaques quelques fois injurieuses et particulièrement xénophobes, Ali BONGO ONDIMBA est à nouveau placé au cœur des débats quelque peu hors contexte. Dans l’opposition, à l’approche des joutes électorales, les projets de société tardent à éclore, mais sur les bandes, c’est un hymne d’appel à la haine, à la xénophobie, dont les paroles sont connues de tous, par cœur, qui est repris en boucle.

Banner

On prend les mêmes et on recommence ! Semble-t-il être la règle dans les souterrains de la sphère politique gabonaise. Procès après procès, ce ne sont pas les actions du Chef de l’État, qui sont remises en cause, alors que lui-même, pense qu’il faut pour le Gabon, mieux faire. Après le débat sur la santé du président Ali BONGO ONDIMBA – victime d’un AVC en octobre 2018 qu’il a surmonté depuis –, l’opposition, voudrait désormais attiser la xénophobie. Alors qu’à travers le monde, les gabonais parmi d’autres sont identifiés parmi les victimes d’une certaine xénophobie aux conséquences bien trop souvent dramatiques.

Reprenant Einstein, lors de sa récente Interview au magazine “Jeune Afrique”, Ali BONGO l’avait pourtant rappelé, «la folie, c’est de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent». Serait-ce donc sur le coup d’une «folie» certaine que le débat sur l’existence d’une liste électorale contenant des noms à consonance ouest-africaine aurait été diffusée sur la toile? Quand bien même ceux-ci ne proviendraient que de la liste électorale malienne.

Lire aussi  11 ans après, le dépôt de dossiers, les postulants à la profession d’huissier en appellent à Ali BONGO

Des faits d’une réelle gravité, tant ils pourraient contribuer à entamer la cohabitation entre les ressortissants des différents pays amis et frères en territoire gabonais. Donnant par ailleurs raison au Président gabonais qui regrettait «la faiblesse, je dirais même le désarroi, de l’opposition, qui n’a pas grand-chose à dire aux Gabonais et qui parle de sujets très éloignés de leurs préoccupations quotidiennes».

Dans ce contexte, il appartient toutefois à la Haute autorité de la Communication (HAC) de recadrer le débat et de rappeler à l’ordre les auteurs de ces dérives. Seulement, semble-t-elle avoir choisi de se conforter dans le silence. «Qui ne dit mot consent», l’incrimine ce dicton, alors que le Président de la HAC, par ailleurs ancien journaliste, Germain NGOYO MOUSSAVOU aurait choisit de laisser la haine et la xénophobie polluer la sphère médiatique.

Politique

Gabon: Communiqué final du Conseil des Ministres du 23/07/2024

Publié

sur

Ce 23 juillet 2024, s’est tenu un Conseil des ministres présidé par le Président de la Transition, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA. Marqué par l’actualité du président lors de sa tournée républicaine à travers le Gabon profond, le Conseil des ministres a tout de même a entériné d’importantes décisions dans de nombreux secteurs. Des décisions qui peuvent être consultées en intégralité dans le communiqué final dudit Conseil, reporté ci-dessous in extenso.

Banner

CF-CM-du-23-juillet-2024-PDF-1.pdf

×
Lire aussi  11 ans après, le dépôt de dossiers, les postulants à la profession d’huissier en appellent à Ali BONGO
Continuer La Lecture

Politique

Haut-Ogooué: gendarmerie, hôpital, école, OLIGUI NGUEMA réceptionne et lance les chantiers

Publié

sur

Poursuivant sa visite dans la province du Haut-Ogooué, le Président de la Transition, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA est allé ce samedi à la rencontre des populations des départements de Lekoni-Lekori, Plateaux, Djouori-Agnili et Lekabi-Lewolo.

Banner

Les populations d’Akieni dans le département de Lekoni-Lekori ont été écoutées et rassurées par le Chef de l’Etat de la prise en compte de leurs préoccupations ainsi que de la mise en œuvre de projets prioritaires par le CTRI et le gouvernement. À cet effet, un chèque de 424 millions a été mis à la disposition du département. Face au problème d’adduction en eau potable, la ville d’Akieni va bénéficier du programme national des pompes hydrauliques. Par ailleurs, le Président de la Transition a procédé au lancement des travaux de construction de la gendarmerie au quartier Ombegue.

L’étape de Leconi dans le département des Plateaux a également été l’occasion pour les populations locales d’exprimer leurs difficultés quotidiennes au Chef de l’Etat qui en a pris acte tout en s’engageant à y apporter des solutions. Aussi, afin de résoudre les problèmes les plus urgents, la ville de Leconi a bénéficié d’un chèque de 338 millions de FCFA. Le Chef de l’Etat a en outre annoncé la réhabilitation des voiries locales et procédé à l’inauguration de l’hôpital.

Lire aussi  Presidentielle 2023: la gare d'Owendo accueille l'ouverture de campagne d'Ali BONGO ONDIMBA

Comme à Akieni et à Leconi, les populations de Bongoville n’ont pas manqué de faire savoir leurs préoccupations au Chef de l’Etat à travers des échanges francs. Aussi, à l’instar des précédentes localités, le département de Djouori-Agnili s’est vu octroyer un chèque de trois cent cinquante-quatre millions de FCFA.

À Ngouoni dans le département de Lekabi-Lewolo où il a bouclé sa visite, le Chef de l’Etat s’est rendu sur le chantier devant abriter la nouvelle école primaire de la
ville. Le Président de la République a tenu à rassurer les populations au sujet des ambitieux projets du CTRI. D’autre part, un chèque d’un montant de trois cent trente-cinq millions FCFA qui permettra la réalisation des projets principaux a été mis à la disposition du département.

Chaleureusement accueilli à chaque étape, le Chef de l’Etat a reçu des sages de chacune des localités les attributs du pouvoir et les clés des différentes villes. Ces rencontres fructueuses avec les populations ont été l’occasion pour le Président de la République de faire un état des lieux des difficultés rencontrées par ses
compatriotes de l’arrière-pays, mais également de les appeler à une prise de conscience collective, au changement de mentalité et à faire preuve de solidarité afin de travailler tous ensemble pour le développement du Gabon.

Continuer La Lecture

Politique

Nyanga: le Général OLIGUI NGUEMA rend hommage aux guerriers ninois

Publié

sur

La 7ème étape de la tournée républicaine du Président de la Transition, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a été consacrée ce 12 juillet 2024 à la province de la Nyanga, où il a été chaleureusement accueilli par les populations.

Banner

À son arrivée, le Chef de l’État s’est rendu dans les départements de Mabanda et de Moabi et, a respectivement échangé avec les populations puis posé la première
pierre de la stèle consacrée à Feu Nyonda MAKITA. Ce guerrier du clan Punu décédé
en 1911 était reconnu pour ses qualités de stratège, lors des combats face aux colonisateurs français.

Après ces étapes, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a effectué le déplacement vers la Place de l’indépendance de Tchibanga pour une grande rencontre populaire. Les remerciements au Chef de l’État pour les chantiers entamés dans la province, l’évocation de certaines difficultés rencontrées dans l’ensemble des localités et la suggestion de projets de développement dans la commune de Tchibanga et de ses six départements sont autant de sujets évoqués au cours de ces moments d’échanges.

Et parmi les temps forts qui ont marqué cette rencontre, il y a eu la remise des attributs de pouvoir au Chef de l’État par les notables de la province. Au titre des annonces faites par le Président de la Transition, l’on note la construction de la stèle de Yanga à la place de l’indépendance. En effet, Gaspard
YANGA, originaire de la province de la Nyanga était le meneur d’une rébellion en
1570, contre les conditions de vie des esclaves africains au Mexique. Aussi, en
hommage à l’homme politique Antoine de Padoue MBOUMBOU MIYAKOU décédé le
20 avril 2024, l’aéroport de Tchibanga sera baptisé de son nom.

Lire aussi  Ali BONGO touche du doigt les avancées des chantiers du Grand Libreville

Par ailleurs, pour la modernisation de la ville de Tchibanga, le Chef de l’État a évoqué le lancement de l’exploitation du marbre dans les prochaines heures afin de
lutter contre l’exode rural et créer des recrutements en faveur de la jeunesse. Et pour soulager l’administration centrale de la province, une dotation de 5 ambulances et 7 véhicules a été faite.

Sur le plan des infrastructures, Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a instruit au gouvernement la construction de routes urbaines et départementales ainsi que des ouvrages en béton armé et en acier dans la province de la Nyanga.

Autres annonces, la construction prochaine d’une Cité administrative de 30
logements destinée aux corps enseignants et d’une centrale thermique à Mayumba en 2025 ainsi que la construction d’un nouveau château d’eau pour améliorer la desserte dans la ville.

À noter que durant ce séjour de 72 heures dans la province de la Nyanga, le Chef de
l’État prévoit une série d’actions de terrain et de rencontres ; notamment le recueillement sur la tombe de l’ancien Commandant en Chef des Forces armées
Gabonaises, Feu le Général Nazaire BOULINGUI KOUMBA, le lancement du Grand Cross de Tchibanga, et entre autres, le lancement des travaux d’une caserne de
sapeurs -pompiers ainsi qu’une rencontre avec la notabilité.

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.