Se connecter avec nous

Politique

Présidentielle 2023: la déclaration de candidature de LASSENI-DUBOZE fait jaser

Publié

sur

Mardi 07 mars 2023, dans son antre de la l’Arche de l’Alliance sise derrière le Camp de Gaulle (1er arrondissement de Libreville), Victoire LASSENI-DUBOZE a déclaré sa candidature à la présidentielle qui aura lieu dans quelques mois au Gabon. Face à une assistance essentiellement constituée de jeunes désœuvrés des quartiers malfamés de la capitale gabonaise, l’ancienne cadre du Parti démocratique gabonais (PDG, aujourd’hui âgée de 71 ans, a ressorti la bonne vieille chansonnette du changement. Deuxième femme en lice pour ce scrutin, après Marie Sylvie HERVO-AKENDENGUE, la candidature de Victoire LASSENI-DUBOZE fait jaser dans les réseaux sociaux. Et pour cause.

Banner

À la présidentielle de 30 août 2009, Victoire LASSENI-DUBOZE, native du Haut-Ogooué, n’avait récolté que 0,09% des suffrages exprimés. Candidate indépendante à l’époque, l’ex-présidente de l’Union des femmes du PDG (UFPDG) avait terminé 13e sur 18 candidats, ne grapillant que quelques 304 voix sur l’ensemble du pays.Un score plutôt humiliant qui donnerait à plus d’un de prendre suffisamment de recul avant d’envisager à nouveau de se lancer dans la course à la présidentielle.

Certaine de sa bonne étoile, Victoire LASSENI-DUBOZE dit avoir «beaucoup appris de l’expérience de ma candidature en 2009. Je suis prête ! J’ai un programme de gouvernement que je vous présenterai dans les jours à venir». Elle dit se lever cette fois, «pour rassembler, pour recréer un sentiment d’unité nationale, pour tendre la main et le cœur. Je me lève pour la grandeur de notre Nation qui passe par l’unité !». Elle dit vouloir «écrire une nouvelle page de notre histoire».

Lire aussi  Presidentielle 2023: la gare d'Owendo accueille l'ouverture de campagne d'Ali BONGO ONDIMBA

Sur les réseaux sociaux, c’est un torrent de quolibets et railleries qu’essuie la candidate. «Elle a l’argent à gaspiller»peste un internaute. «Maman, chaque 7 ans?», s’interroge un autre. Pour d’autres, elle serait déconnectée de la réalité «franchement nous sommes sur terre mais il y’a des gens ici qui viennent de mars, il y’aura tellement de candidatures extraterrestres que seul God sera juge et partie», (…) «Donc 7 ans on pense que tu es même m***e et tu réapparais pour devenir notre président ? je ne sais pas où ils apprennent à faire la politique».

Lui conseille-t-on «grande sœur arrête d’amuser la galerie on a d’autres problèmes à régler au Gabon retourne comme l’autre au PDG une fois pardon». Pour eux qui doutent de sa capacité à diriger le Gabon, ils lui reconnaissent tout e même, «la seule chose que je retiens de cette dame c’est d’avoir créer “Les enfants du monde” et lancer la carrière d’Arnold Djoud. Si c’est suffisant pour présider le Gabon alors les chasseurs de sangliers de Mitzic ou Lébamba peuvent être candidats». Autant de réactions sur internet qui attestent du scepticisme des gabonais quant aux chances de Victoire LASSENI-DUBOZE pour le scrutin à venir.

MEZ

Politique

Nyanga: le Général OLIGUI NGUEMA rend hommage aux guerriers ninois

Publié

sur

La 7ème étape de la tournée républicaine du Président de la Transition, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a été consacrée ce 12 juillet 2024 à la province de la Nyanga, où il a été chaleureusement accueilli par les populations.

Banner

À son arrivée, le Chef de l’État s’est rendu dans les départements de Mabanda et de Moabi et, a respectivement échangé avec les populations puis posé la première
pierre de la stèle consacrée à Feu Nyonda MAKITA. Ce guerrier du clan Punu décédé
en 1911 était reconnu pour ses qualités de stratège, lors des combats face aux colonisateurs français.

Après ces étapes, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a effectué le déplacement vers la Place de l’indépendance de Tchibanga pour une grande rencontre populaire. Les remerciements au Chef de l’État pour les chantiers entamés dans la province, l’évocation de certaines difficultés rencontrées dans l’ensemble des localités et la suggestion de projets de développement dans la commune de Tchibanga et de ses six départements sont autant de sujets évoqués au cours de ces moments d’échanges.

Et parmi les temps forts qui ont marqué cette rencontre, il y a eu la remise des attributs de pouvoir au Chef de l’État par les notables de la province. Au titre des annonces faites par le Président de la Transition, l’on note la construction de la stèle de Yanga à la place de l’indépendance. En effet, Gaspard
YANGA, originaire de la province de la Nyanga était le meneur d’une rébellion en
1570, contre les conditions de vie des esclaves africains au Mexique. Aussi, en
hommage à l’homme politique Antoine de Padoue MBOUMBOU MIYAKOU décédé le
20 avril 2024, l’aéroport de Tchibanga sera baptisé de son nom.

Lire aussi  Présidentielle 2023: Ali BONGO, candidat naturel du PDG

Par ailleurs, pour la modernisation de la ville de Tchibanga, le Chef de l’État a évoqué le lancement de l’exploitation du marbre dans les prochaines heures afin de
lutter contre l’exode rural et créer des recrutements en faveur de la jeunesse. Et pour soulager l’administration centrale de la province, une dotation de 5 ambulances et 7 véhicules a été faite.

Sur le plan des infrastructures, Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a instruit au gouvernement la construction de routes urbaines et départementales ainsi que des ouvrages en béton armé et en acier dans la province de la Nyanga.

Autres annonces, la construction prochaine d’une Cité administrative de 30
logements destinée aux corps enseignants et d’une centrale thermique à Mayumba en 2025 ainsi que la construction d’un nouveau château d’eau pour améliorer la desserte dans la ville.

À noter que durant ce séjour de 72 heures dans la province de la Nyanga, le Chef de
l’État prévoit une série d’actions de terrain et de rencontres ; notamment le recueillement sur la tombe de l’ancien Commandant en Chef des Forces armées
Gabonaises, Feu le Général Nazaire BOULINGUI KOUMBA, le lancement du Grand Cross de Tchibanga, et entre autres, le lancement des travaux d’une caserne de
sapeurs -pompiers ainsi qu’une rencontre avec la notabilité.

Continuer La Lecture

Politique

Le Général OLIGUI NGUEMA lance les travaux du Comité des services de renseignements et de sécurité africains

Publié

sur

Le Président de la Transition, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a ouvert ce mardi 09 juillet 2024, à l’hôtel Radisson Blu, la Conférence du Comité des Services de Renseignements et de Sécurité Africains en sa qualité de Président du Conseil National de Sécurité de la République Gabonaise.

Banner

La rencontre de ce jour intervient après l’ouverture le 6 juillet dernier de la 21ème session du groupe des experts au cours de laquelle les différents intervenants avaient planché sur les défis sécuritaires de l’Afrique.

Au nombre des participants à ce grand rendez-vous qui a réuni près d’une centaine de pays et de partenaires, on note le Vice-Président, le Premier ministre, les membres du gouvernement, les Officiers Généraux, Officiers, Sous-Officiers et militaires du rang du CTRI, la Communauté du Renseignement Africain et les services amis entre autres.

Ces assises ont été marquées par l’exécution des hymnes nationaux du Gabon et de l’Union Africaine, l’allocution du Directeur Général des Renseignements et de la Sécurité du Botswana, Représentant du Président de la République du Botswana, du discours d’ouverture de Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA, Président de la Transition, par ailleurs chef suprême des Forces de défense et de sécurité ainsi que de la remise solennelle du certificat de société dusiège du CISSA sise à Addis-Abeba en Ethiopie.

Lire aussi  Gabon: tous les candidats sommés de déclarer leurs biens avant toutes élections

Pour rappel, le Chef de l’Etat s’est entretenu en février dernier avec Zainab ALI KOTOKO, Secrétaire exécutif du Comité de renseignement et sécurité d’Afrique (CISSA). Un entretien qui avait permis d’aborder les questions relatives à la sécurité du continent d’une part ainsi que l’organisation de la rencontre de ce jour d’autre part.

Notons que le CISSA qui a pour missions l’élaboration d’une stratégie africaine en vue du maintien de la paix, la prévention, la gestion, la résolution des conflits et des questions socioéconomiques et sanitaires a été créé le 26 août 2004 à Abuja au Nigéria par les Directeurs des Services de
Renseignements et de Sécurité Africains, il est rattaché au Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine et compte 54 pays membres.

Tout en saluant la tenue de ces assises, le Président de la République a par ailleurs appelé les pays africains à mutualiser leurs efforts, intensifier le partage du renseignement et mettre en œuvre une coopération opérationnelle en vue de parvenir à une réponse préventive plus
conséquente. «La sécurité de notre continent doit être une préoccupation
donnant lieu à un dispositif de vigilance pleinement intégré et opérationnellement mutualisé, le CISSA doit désormais s’affirmer comme un outil d’aide à la décision des Chefs d’Etat Africains que nous sommes» a-t-il déclaré avant d’annoncer l’ouverture desdits travaux.

Continuer La Lecture

Politique

Le Général OLIGUI NGUEMA reçoit l’acte de rachat d’Assala Energy

Publié

sur

En marge de la traditionnelle cérémonie de la levée des couleurs instaurée par le CTRI chaque lundi, le Président de la Transition, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a réceptionné ce 01er juillet 2024, au palais Rénovation, les documents actants le rachat définitif du Groupe Assala Energy par l’Etat gabonais.

Banner

Durant cette cérémonie qui a vu la participation du Premier ministre et de son gouvernement, des membres du CTRI et du directoire de Gab’Oil Company, le Chef de l’État, en sa qualité de Grand maître des Ordres nationaux, a procédé à la remise de médailles de l’ordre du mérite gabonais aux personnalités ayant œuvrées au bon déroulement de cette opération qui valorise le droit de préemption de l’État pour le rachat de la société Assala Energy.

Lors de son adresse circonstancielle, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a félicité les éminents décorés et rappelé le bien-fondé de ce rachat historique: «Cette acquisition, dont nous pouvons être fiers, permettra à terme d’augmenter nos recettes, nous permettant ainsi de réaliser nos nombreux projets de développement avec plus de marges. La réussite de cette opération qui contribue à rendre au peuple gabonais sa dignité, démontre une fois de plus la crédibilité des autorités de la Transition», a déclaré le Chef de l’État .

Lire aussi  Presidentielle 2023: la gare d'Owendo accueille l'ouverture de campagne d'Ali BONGO ONDIMBA

Pour rappel, le processus dudit rachat s’est déroulé en deux phases. De prime abord, le 15 février 2024, avec la signature du contrat d’achat entre Gabon Oil Company et le fonds de pensions américain Carlyle, garantit par un dépôt d’environ 123 milliards de FCFA. Ensuite, le 21 juin dernier, avec un versement de 513 milliards de francs CFA et 12 milliards de francs CFA de frais de droit de douanes.

À noter que le pétrole représente 60% des recettes fiscales et 80% des revenus d’exportation du pays. Cet acte d’achat permet au Gabon d’améliorer ses recettes, son niveau des réserves de change et celui de l’ensemble de la CEMAC et par la même occasion de créer plus d’emplois .

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.