Se connecter avec nous

Politique

Arsène NKOGHE appelle les fils du 5e arrondissement à confirmer dans les urnes qu’Ali BONGO est “le bon choix”

Publié

sur

Au quartier lalala, dans le 5e arrondissement de Libreville, le député du 2e siège par ailleurs, conseiller municipal dudit arrondissement, Arsène NKOGHE NZE a rassemblé les populations, pour marquer l’acte final de la campagne “Box to box”, ce 04 mars 2023. Arrivés par millier, sur la place du dauphin, les riverains ont, par la voix de leurs représentants respectifs, adressé leur profonde gratitude au Chef de l’État, «candidat naturel» du parti démocratique gabonais (PDG) de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence (MRSE), pour toutes les améliorations entreprises pour faciliter leur quotidien. Pour l’honorable de cette circonscription, le moment a été jugé idéal pour  sensibiliser les jeunes à la nécessité de l’enrôlement et du vote, alors que les joutes électorales se rapprochent de plus belle. Mais surtout de solliciter de ces riverains, qu’ils renouvellent leur confiance au chef de l’État, Ali BONGO ONDIMBA pour que se poursuivent les chantiers jusque-là entamés pour l’optimisation de leurs conditions de vie. 

Banner

Quatre mois durant, l’élu du 2e siège du 5e arrondissement de Libreville, avec le soutien de son équipe, s’est mué en « box to box« , un homme de terrain capable aussi bien de défendre dans son parti, que d’aller arracher des voix dans le camp adverse. Les uns après les autres, les quartiers du grand Lalala et du grand Ozoungué, notamment IAI, Mindoubé, Melen, Damas entre autres les ont accueillis pour être édifiés à l’importance de prendre part au processus électoral. L’importance de «participer à la politique de [leur] quartier», encourage Nina ASSELE épse RINIERI, responsable du Grand Lalala. 17 étapes clés qui ont connu leur dernier arrêt ce weekend, avec l’intervention du «fils du 5e arrondissement», venu «jouer à domicile». 

Lire aussi  Gabon: 12e congrès du PDG, pour définir les contours et les enjeux de 2023

Attaquant de front les «perfides trompeurs», qui nourrissent l’ambition de détourner les voix de cet électorat, disant «qu’Ali BONGO ONDIMBA n’est pas le bon choix», Arsène Édouard NKOGHE NZE les rassure que leurs attentes sont vaines car «le 5e arrondissement n’est pas un laboratoire», pour apprentis scientifiques de la discorde. Emprunt de «franchise», son propos à la jeunesse qui l’accompagnait ce samedi visait à les inciter à prendre leur place lors des prochaines élections, non pas en  s’illustrant par des actes de «violences, par des casses» plutôt par «les urnes». Et conscient de ce que leur apport est des plus indispensable, «c’est donc un partenariat que je veux que nous signons ensemble. Nous devons tous, comme un seul homme, défendre notre arrondissement contre les perfides trompeurs, qui viennent voler nos suffrages», a-t-il exhorté. 

Réhabilitation des voies, construction des infrastructures sanitaires et scolaires, améliorations de la desserte en eau à travers le projet Piaepal, l’honorable Arsène NKOGHE a réitéré les projets qui ont pris forme, contribuant par ailleurs au développement du 5e arrondissement. Autant d’actions qui confortent l’avis du 2e adjoint au Maire, Franck François Saint clair ENGONE MENDOME, lorsqu’il assure qu’il est confiant que «le 5e arrondissement soutiendra le président de la République». Et pour cause, poursuit-il, Ali BONGO «a beaucoup fait pour le 5e arrondissement, en termes d’infrastructures, notamment, les écoles, les routes et le projet d’adduction d’eau. Pour cela nous pouvons dire oui, le 5e va être derrière le Président de la République». 

Voilà donc qui devrait garantir d’une «victoire cash et sans bavure», le candidat naturel de la majorité, dans cette circonscription, qui lui semble déjà toute acquise. Dans les quartiers touchés par la caravane de sensibilisation, il semble que Nina ASSELE épse RINIERI, Gildas MENDOME, Joseph Fenell OYONO OSSA, Lafont NGUEMA BEKA et Causette AKOMA ont mené un travail de fond efficace, dont le résultat s’est concrétisé par l’affluence lors de la mobilisation de ce jour. Dans le 5e arrondissement, les jeunes semblent avoir pris leurs marques et sont désormais prêts à prendre une part active à la construction de leurs quartiers. 

Politique

Exemplarité, solidarité et responsabilité: le rappel à l’ordre d’OLIGUI NGUEMA au gouvernement 

Publié

sur

Réunis en Conseil des ministres, les membres du gouvernement ont été rappelés à l’ordre par le Président de la Transition, Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA. Ainsi, dès l’entame dudit Conseil, le Général de brigade, a réagi à l’actualité impliquant l’ancien directeur général du Budget et des finances publiques (DGBFIP), Aurélien Marcel MINTSA MI NGUEMA, impliqué dans une affaire de malversations financières.

Banner

Il a ainsi appelé l’ensemble des membres du gouvernement à s’attacher aux principes indispensables au bon déroulement de la transition en cours au Gabon.

«Le premier de ces principes est la solidarité (…) qui conduit tous les membres du gouvernement à assumer l’ensemble des actes du gouvernement. Le deuxième principe est l’éthique de responsabilité (…) Dans tous les cas, le Président de la Transition attend des membres du gouvernement une exemplarité absolue pour la réussite de la transition», précise le communiqué final du Conseil des ministres. Les membres du gouvernement et responsables des administrations savent désormais à quoi s’en tenir en cas de dérives. 

Lire aussi  Gabon /Élections législatives partielles: le PDG investit ses candidats
Continuer La Lecture

Politique

Gabon: Communiqué final du conseil des Ministres du 20/06/2024

Publié

sur

Ce 20 juin 2024, dans la salle habituelle de la Présidence de la République, s’est tenu le Conseil des Ministres, présidé par le Général de brigade Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA Président de la Transition. De nombreuses décisions et nominations entérinées, sont reportées dans le communiqué rapporté ci-dessous, dans son intégralité. 

Banner

DOC-20240620-WA0044.-1.pdf

×
Lire aussi  Présidentielles 2023: les Pdgistes du Woleu-Ntem appellent à leur tour à la candidature d'ABO
Continuer La Lecture

Politique

Ali Bongo: “Les élections, nous les avons gagnées! Maintenant, j’ai bien compris (..) que c’est fini pour moi”

Publié

sur

Si les caméras ne sont plus braquées sur lui, l’ancien Président gabonais, Ali BONGO ONDIMBA est encore bien «là», et a des choses à dire, bien que reclus, en résidence surveillée dans sa villa à la Sablière. Où, Ben YAHMED, Directeur de publication de Jeune Afrique, l’a rencontré, le 10 mai 2024 et s’est entretenu avec lui, sur divers sujets qui le concerne, ainsi que sa famille.

Banner

En effet, ferme à l’idée de ne pas s’en aller du Gabon sans sa femme, Sylvia et son fils Noureddine, Ali BONGO a donné son avis des évènement qui ont succédé à la lecture des résultats qui le déclaraient vainqueur. Assure-t-il, «les élections, nous les avons gagnées ! Maintenant j’ai bien compris que j’ai été victime d’un coup d’État et que c’est fini pour moi. Je ne cherche pas à revenir contrairement à ce que certains pensent».

Des mots qui laissent entrevoir une certaine lucidité et une clairvoyance certaine contrairement à  ceux qui lui retranchaient la conscience des décisions prises alors qu’il était encore aux affaires. 

Lire aussi  Élections générales 2023: les colistiers du département du Ntem reçoivent leur feuille de route
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.