Se connecter avec nous
Banner

Politique

JIFA 2022: M-M MBORANTSOUO recompensée pour sa “petite contribution à la cause des femmes”

Publié

sur

Marie-Madeleine MBORANTSOUO, ci-devant présidente de la Cour constitutionnelle, a été auréolée du trophée de la section gabonaise d’African Women Leaders Network (AWLN), pour son leadership sur le continent africain. Cette distinction honorifique lui a été remise samedi 15 octobre dernier, au cours de la cérémonie commémorative de la journée internationale de la femme africaine (JIFA), célébrée en différé par le mouvement inédit de femmes africaines en position de leadership. Marie-Madeleine MBORANTSOUO a exprimé sa joie, dans les propos recueillis par nos confrères de Gabon review: «Je voudrais vous remercier d’avoir pensé que le peu de chemin que j’ai parcouru et ma petite contribution à la cause de femmes, de notre continent, a retenu votre attention. Vous avez pensé que je pouvais être considérée comme l’un des leaders du continent. (…) En me gratifiant de cette distinction, vous avez imprimé à l’hommage que vous me rendez ce jour, un prestige tout particulier. Vous comprendrez aisément mon émotion et le fort sentiment de responsabilité que je ressens devant tant d’attention à mon égard. Mes chères membres du réseau africain des femmes leaders : merci, grand merci». Il faut dire que depuis son installation en décembre 2020, AWLN Gabon, a, à travers son bureau exécutif, mené plusieurs actions. Entre des plaidoyers auprès de ses partenaires et des institutions. Dont le patronat gabonais concernant la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), afin de pousser les entreprises à activer leur volets responsabilité sociétale. Dixit le secrétaire général adjoint d’AWLN Gabon, Sandrine AKEREY : «Nous accentuerons la formation des jeunes filles en leadership. Et une des actions sera aussi de poursuivre la mise en place des points focaux des antennes provinciales pour ne citer que ça». Le calendrier des activités ainsi décliné se poursuit jusqu’en décembre 2023.
La présidente de la Cour constitutionnelle a été congratulée au même titre que Miriam MAKEBA, militante politique sud-africaine décédée en 2008, recompensée à titre posthume. Le trophée de cette pionnière du militantisme féminin africain a été réceptionné par l’ambassadeur de l’Afrique du Sud au Gabon, Notutela MTHABELA, qui a salué le parcours de l’illustre disparue: «Elle a défendu la cause des femmes en général. Sa vision était d’élever les femmes partout dans le monde. Elle a encouragé les femmes à ne pas se focaliser sur les obstacles et les difficultés, mais à se soutenir, s’élever, se développer et se construire mutuellement (…) Je tiens à remercier le bureau exécutif d’AWLN Gabon pour avoir rendu hommage à cette remarquable fille de l’Afrique qui a laissé un héritage aux générations futures. La célébration aujourd’hui, correspond à ce que défendait Miriam MAKEBA. Nous espérons que la prochaine génération suivra son exemple et ne se découragera pas».

MEZ

Lire aussi  Gabon /Scission à l'UN: M-M MBORANTSOUO tranche et scelle la division du parti

Politique

Libreville /PDG: les commerçantes d’Okala “réaffirment leur soutien à la politique d’ABO”

Publié

sur

L‘on peut dire que les rencontres de proximité initiées par le parti démocratique gabonais (PDG) portent leurs fruits. Du moins, dans le 1er arrondissement de Libreville, ce samedi 28 janvier 2023, elles n’ont pas été vaines. Car au passage des cadres dudit parti, des commerçantes exerçant au quartier Okala ont dit “oui” à la politique menée par le Chef de l’État, Ali BONGO ONDIMBA.

Ce weekend, l’honorable Gabriel MALONGA MOUELE, le premier Secrétaire d’arrondissement, Judes Pety DIBAKA, Patrice ABOUBAKAR NENDJOT ainsi que le Membre du Conseil consultatif, Hugues MBOUMBA NGUEMA quiaccompagnaient les fédéraux du premier siège du 1er arrondissement et de nombreux militants sont allés à la rencontre des jeunes et des femmes.

Dressant la liste des difficultés qu’elles rencontrent dans leur quotidien, les commerçantes de ce siège du 1er arrondissement de Libreville se sont dites satisfaites de la politique menée par Ali BONGO. Tant et si bien qu’elles lui ont réitéré leur soutien.

La rencontre au cours de laquelle régnait une ambiance festive, s’est achevée sur une note de satisfaction tant pour les populations que pour la délégation du parti de la majorité. Apportant ainsi la preuve de ce que la nouvelle méthode de travail qui consiste à réaliser des rencontres de proximité est bien efficace.

Lire aussi  Conflit territorial île Mbanie: la commission gabonaise chez ABO
Continuer La Lecture

Politique

Gabon 2023 /PDG: plus de 100 nouvelles adhésions pour le 1er arrondissement de Libreville

Publié

sur

Samedi 28 janvier dernier, les cadres du Parti démocratique gabonais (PDG) du 1er arrondissement se sont déployés à Okala, dans deux rencontres de proximité et d’ échange avec les populations de ce quartier du premier arrondissement comptant pour la circonscription électorale du 1er siège. Ces rencontres de proximité entrent dans le cadre des rencontres de proximité axée dans le cadre du renforcement du processus d’enrôlement des électeurs de cette circonscription électorale. Il s’agit du nouveau style de travail initié par la fédération de la circonscription électorale du premier arrondissement 1er siège de Libreville du parti portant série de rencontre de proximité avec les populations.

Le PDG est déjà sur le terrain pour ratisser large, en perspective des élections présidentielles et deux autres échéances électorales prévues cette année (législatives et locales). La délégation était notamment constituée de l’honorable Gabriel MALONGA, le secrétaire adjoint 1Judes Pety DIBAKA, le camarade Patrice ABOUBAKAR NENDJOT, le membre du comité central Hugues MBOUMBA NGUEMA, les fédéraux du Premier Arrondissement et des nombreux militants. En tout, c’est un peu plus de 100 nouvelles adhésions de jeunes qui ont adhéré au Parti de masses. Les nouveaux jeunes pedegistes ont signés in situ leurs fiches d’adhésion au Parti donnant lieu à leur insertion de suite dans les structures de base.

Profitant de l’occasion ainsi offerte, les femmes commerçantes d’okala ont exposé leurs difficultés quotidiennes; difficultés que les cadres pedegistes du premier arrondissement entendent transmettre à qui de droit pour un règlement optimal dans les meilleurs délais. À l’unisson, les jeunes et les commerçantes d’ Okala ont réaffirmé leur Soutien total à la Politique d’Ali BONGO ONDIMBA. Déroulées dans une ambiance conviviale et citoyenne, les deux rencontres se sont achevées par une collation.

MEZ

Lire aussi  Conflit territorial île Mbanie: la commission gabonaise chez ABO
Continuer La Lecture

Politique

L’ancien Démocrate, MOULENGUI MABENDE aurait rejoint le PDG “pour des prunes” selon MAGANGA MOUSSAVOU

Publié

sur

L‘ancien Démocrate Martin MOULENGUI MABENDE aurait rejoint le parti démocratique gabonais (PDG) pour «des prunes». C’est ce qu’affirme Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU, président du Parti social démocrate (PSD), au cours de l’entretien qu’il a dernièrement accordé à nos confrères de “Renaissance TV”. «Je suis sidéré de constater qu’il y’a des gens sans foi ni loi, qui quittent leur mission de député pour aller suivre une quelconque main tendue à quelques mois des élections présidentielles. Le cas de MOULENGUI MABENDE, quelqu’un pour qui j’avais beaucoup d’estime, qui quitte son parti pour des prunes« . Se muant en prophète de malheur, MAGANGA MOUSSAVOU prédit que l’ex Vice-président des Démocrates ne fera pas long feu au gouvernement: «Et je pense pas… connaissant le gouvernement, qu’il était nécessaire de quitter un parti qui a des difficultés parce-que le président a été mis en situation difficile, pour se retrouver ministre délégué dans un ministère où le poste qu’il va prendre était occupé par quelqu’un aimé de tous ses collaborateurs et qui l’ont ovationné. C’est la première fois qu’on voit une telle ovation. Ça veut dire qu’il va affronter une telle résistance. Non seulement son titulaire de poste n’est pas bien aimé dans ce ministère, mais il va dans un ministère difficile». Le président du PSD clos le sujet sur une note alarmiste «on aurait pu, étant un élu, un bon élu, faire de lui un ministre plein». Il faut vraiment être un Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU pour voir le malheur chez les autres, et de penser que l’herbe est toujours plus verte chez lui seul.

Lire aussi  Gabon /Délivrance de la nouvelle CNI: du retard à l'allumage

MEZ

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner

Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.