Se connecter avec nous

Politique

Gabon: la Cour constitutionnelle en campagne pour des élections apaisées

Publié

sur

Du 08 au 11 février 2023, la Cour constitutionnelle (CC) a mené une campagne de sensibilisation à l’intention des partis politiques, les associations à caractère politique, les forces de défense et de sécurité, la Haute autorité de la communication, les médias, les confessions religieuses, les membres du gouvernement, les députés, les maires et conseillers municipaux, et toute autre acteur jouant quelque rôle dans le processus électoral. Réalisée en prélude à l’élection présidentielle prévue au mois d’août prochain, cette campagne vise des élections pacifiques, apaisées et transparentes au Gabon. L’une des questions saillantes est la mise à jour du fichier électoral. Comme l’explique un des neuf (9) sages de la Cour, «l’inscription sur la liste électorale est importante si on veut réellement exercer la souveraineté nationale confiée au peuple». Selon l’analyste politique Francis Edgard SIMA MBA, consultant international de la Mission de conseil et des consultants africains (MCCA) dont les propos sont ici rapportés par nos confrères de “Lenouveaugabon.com”, «c’est à la fois un appel à une prise de conscience collective et un engagement devant les hommes et devant l’histoire, chacun doit jouer sa participation pour des élections apaisées sans heurts. (…) Il faut souligner que 2023 est une année charnière, c’est l’année de tous les enjeux, nourris des expériences politiques passées, l’exécutif et ses démembrements, pouvoir judiciaire et législatif, comprennent le bien-fondé de la posture politique du président de la République Ali BONGO ONDIMBA, qui est conscient des enjeux géopolitiques de cette année. Pour la première fois dans l’histoire politique de notre pays, le Gabon va organiser les élections générales, présidentielles, législatives et locales».

Lire aussi  Le programme économique de Mike JOCKTANE, un copié-collé du modèle d'Ali BONGO

MEZ

Politique

Libreville prépare la tenue  du sommet de sécurité et du renseignement d’Afrique

Publié

sur

Le Président de la Transition, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a reçu ce 12 février 2024, une délégation conduite par Zainab ALI KOTOKO, Secrétaire exécutif du Comité de renseignement et de sécurité d’Afrique (CISSA).

Banner

Cette visite de solidarité et de soutien au Président de la Transition a été l’occasion pour le Secrétaire général du CISSA d’évoquer avec le Chef de l’Etat les questions sécuritaires dans le continent d’une part, ainsi que la préparation du Sommet de sécurité et de renseignement d’Afrique qui aura lieu en juillet 2024 à Libreville d’autre part.

Au cours de ces assises qui verront la participation 53 pays membres ainsi que des partenaires extérieurs, notre pays le Gabon prendra la Présidence de la Communauté du renseignement Africain.

Créé en 2004 au Nigeria dans le but d’aider toutes les institutions de l’Union africaine à relever les défis liés à la sécurité dans le continent, le CISSA, organe spécialisé de l’Union africaine, compte 54 pays membres.

Il a pour missions de préparer des analyses et des séances d’information sur l’évolution des tendances, et fournir des signaux d’alerte rapide sur les questions de paix et de sécurité ainsi que sur les questions socioéconomiques et sanitaires qui peuvent avoir un impact sur le continent.

Lire aussi  Gabon /Prestation de serment d'OLIGUI NGUEMA: pas devant MBORANTSOUO pour sûr !
Continuer La Lecture

Politique

5e arrondissement de Libreville: Arsène NKOGHE prêt à relever le défi avec “devotion et patriotisme”

Publié

sur

C’est un cadre convivial qui a abrité la cérémonie d’installation du délégué spécial du 5e arrondissement de Libreville, Arsène Édouard NKOGHE NZE, nommé le 2 février 2024. En présence de sa famille biologique, politique et les riverains dudit arrondissement, le promu s’est engagé à relever les défis qui s’imposent à lui, ce, dans le respect des aspirations du Comité de transition pour la restauration des institutions CTRI). 

Banner

Des aspirations qui lui ont été réitérées par le Général Jude Ibrahim RAPONTCHOMBO, alors qu’il passait en revue les différents points qui composent la feuille de route du Délégué spécial. En effet, a-t-il rappelé, celle-ci «s’articule autour de 4 axes majeurs, à savoir la lutte contre l’insalubrité ; l’assainissement des finances municipales ; la maîtrise de la masse salariale et l’optimisation des ressources humaines». 

Remerciant le Président de la Transition, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA pour avoir vu en lui l’homme digne de sa confiance pour relever ses défis, ce digne fils du 5e arrondissement s’est engagé, “avec dévotion et patriotisme” , à tout mettre en œuvre pour y arriver. Invitant par la même occasion ses collaborateurs à s’investir pour être à la hauteur des attentes des plus hautes autorités.

Lire aussi  Libreville /Élections générales 2023: Patrice A. NENDJOT au contact des jeunes leaders du 1er arrondissement
Continuer La Lecture

Politique

Gabon: Communiqué final du Conseil des ministres du 7/02/2024

Publié

sur

Ce 07 février 2024, le gouvernement de Transition a tenu un Conseil des ministres, présidé par le Chef de l’Etat, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA. Les décisions, projets et nomination sont résumées dans le communiqué ci-dessous.

Banner

CF-FINAL-07.02.24.-Version-a-Publier.pdf

×

 

Lire aussi  Libreville: les 8 fédérations PDG du 1er arrondissement reçoivent le matériel d'enrôlement
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.