Se connecter avec nous

Société/Environnement

Gérard ELLA NGUEMA ne marchera pas contre la présence de l’armée française au Gabon

Publié

sur

La marche de protestation projetée par Gérard ELLA NGUEMA, le président du Front patriotique gabonais (FPG), n’aura pas lieu. Ainsi en a décidé le ministre de l’Intérieur qui avait été sollicité à mettre à disposition des équipes de policiers pour l’encadrement de la manifestation via une lettre à lui adressée en date du 06 mai 2022. Faisant la genèse des accords de coopération bilatérale et la cordialité des relations entre le Gabon et la France, Lambert Noël MATHA a, dans sa réponse le 10 mai 2022, répondu tout net : « (…) il me plaît de vous rappeler que le Gabon, pays souverain, a ratifié un certain nombre d’accords avec la France, notamment les accords de coopération et de défense, toutes choses dont vous ne saurez vous arroger la latitude de dénoncer dans le but de mettre à mal les excellents rapports qu’entretient notre pays avec la France. Aussi, suis-je au regret de vous informer de ce que mon département ne peut réserver une suite favorable à votre requête, non sans vous inviter en bon patriote à l’observation des présentes prescriptions ».

Pour mémoire, Gérard ELLA NGUEMA avait adressé une lettre à l’ambassadeur de France au Gabon datée du vendredi 06 mai 2022, dans laquelle il lui annonçait une marche pacifique de protestation le 24 mai prochain contre contre la présence et l’ingérence française dans les affaires du Gabon. Le président FPG peste contre la souveraineté gabonaise baffouée, du fait notamment de l’impérialisme et infantilisation qu’affiche l’hexagone plus de 60 ans après l’accession des Etats africains à l’indépendance: « dans un pays indépendant, on ne peut pas, pour des gens qui ont encore la tête sur leurs épaules, justifier de leur présence surtout que notre pays n’est pas un pays en guerre »(…) « Notre pays n’est pas en perpétuelle difficulté. Nous pensons que cette présence forte ne se justifie pas ». La réponse du ministre de l’Intérieur tient lieu de rappel à l’ordre.

Markky EDZANG ZUE

Lire aussi  France: condamné à 6 mois de prison pour avoir fait prendre de l’Iboga à une patiente

Politique

Gabon: communiqué final du Conseil des Ministres du 20/03/24

Publié

sur

Ce 20 mars 2024, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a présidé le Conseil des Ministres. Au cours de cette rencontre régulière de nombreux réaménagements, décisions et nominations ont été entérinés. Ci-dessous le communiqué dudit conseil dans son intégralité.

Banner

Communique-Final-du-20-mars-2024.pdf

×

 

Lire aussi  L'entreprise de gestion forestière, Gabon advanced wood, certifiée FSC
Continuer La Lecture

Société/Environnement

Gabon: Setrag lance Tremplin pour 15 jeunes professionnels

Publié

sur

Des aveux même du Directeur général Christian MAGNI, le programme Tremplin vise à «des jeunes femmes et jeunes hommes intégrant Setrag à contribuer à son développement au travers des projets en cours et futurs». Son lancement a eu lieu le 5 mars 2024 à Owendo, lieu du siège de la Setrag.

Banner

Très engagée dans l’employabilité des jeunes et la modernisation de ses infrastructures, la Société d’Exploitation du Transgabonais s’est engagée depuis 2017 dans la réalisation d’un vaste programme de modernisation de la voie ferrée, dans la formation des collaborateurs formés, compétents et engagés pour faire de cette entreprise une référence du chemin de fer en Afrique.

C’est dans ce contexte que la direction générale a sélectionné 15 jeunes professionnels qui auront la chance de travailler aux côtés des équipes expérimentées, en participant à des projets stratégiques et contribuer activement à l’évolution de l’entreprise. Durant cette période probatoire, les intéressés pourront bénéficier d’un mentorat et de l’expérience des hauts cadres dirigeants de la Setrag au travers des modules d’enseignement et d’une formation de qualité dispensée par des experts reconnus de la SNCF, de l’Office national des Chemins de fer du Maroc et de la BGFI Business School.

Lire aussi  Gabon: 48 préfets et 26 sous-préfets dotés d'un véhicule de fonction

La cérémonie qui s’est déroulée devant un parterre des personnalités, notamment le les représentants des ministres du Travail des Transports, de l’Autorité de Régulation de Transport Ferroviaire, ainsi que du directeur de l’Institut Ferroviaire de France qui ont tous reconnu la pertinence de leurs partenariats avec la Setrag, ont salué l’initiative de la direction générale qui ne ménage aucun effort pour moderniser cet outil professionnel, épine dorsale de l’économie gabonaise qu’est la Setrag, qui a enregistré entre 2016 et 2018, le départ de plus de 400 agents expérimentés.

Créant ainsi un déficit de compétences opérationnelles clés dans les domaines de la maintenance voie, la gestion des circulations, la finance, la sécurité ferroviaire, la gestion des ressources humaines, etc. Une saignée qui ne s’instompera pas, car dans les cinq prochaines années plus de 50 cadres expérimentés feront valoir leurs droits à la retraite, d’où les précautions prises aujourd’hui par le Comité de Direction de la Setrag pour dire que «gouverner, c’est prévoir».

Continuer La Lecture

Justice

Gabon /M-M MBORANTSOUO présidente honoraire: une nomination nulle et non avenue selon la Cour constitutionnelle

Publié

sur

Le 2 septembre 2023, la Cour constitutionnelle conférait à Marie-Madeleine MBORANTSOUO, son ex-présidente, le titre de Présidente et juge honoraire de ladite juridiction. Une nomination  présentant des vices de procédures, de forme et de fond, relevées par la Cour constitutionnelle de transition, qui a conduit à l’annulation pure et simple de la décision polémique.

Banner

C’est au moyen d’un  communiqué lu ce 1er février 2024, que le doyen des juges de la Cour constitutionnelle, Christian BIGNOUMBA FERNANDES, que La Cour Constitutionnelle de la Transition s’est distinguée par un retropedalage,  déclarant «nulle et non avenue ladite délibération conférant les qualités suscitées».

Il faut dire que cette nomination avait suscité une polémique au sein de l’opinion qui remettait en cause les méthodes des autorités de la Transition. 

Lire aussi  La France prépare un média à destination de l’Afrique, pour promouvoir ses actions
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.