Se connecter avec nous

Le Saviez-vous

Afrique: le Gabon dans le top 30 des passeports les plus puissants du continent

Publié

sur

Dans le classement des passeports africains les plus puissants, le Gabon se hisse au 27e rang. Dominé par les Seychelles et l’Afrique du Sud, le petit pays d’Afrique centrale se place devant le Rwanda, Madagascar, l’Égypte, l’Algérie ou encore le Cameroun entre autres.

Banner

Suivant la classification des passeports les plus puissants sur le continent Africain réalisé par le cabinet Henley & Partners, le Gabon détiendrait le 27e passeport le plus puissant. En effet, ledit document permettrait aux titulaires de voyager dans 55 pays, sans visas.

Au 1er rang de ce classement, les Seychelles, où le passeport permet de se rendre sans visas dans 151 pays, suivis de près par l’île Maurice avec 145 pays et l’Afrique du Sud avec 101 destinations. D’autres parts, si le Mali et le Togo sont ex-æquo avec le Gabon, ses voisins de la Guinée équatoriale et du Cameroun ne disposent respectivement que de 51 et 48 destinations sans visas.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Saviez-vous

Gabon /Enrôlement sur les listes électorales: ce qu’il faut savoir

Publié

sur

Lancées le mardi 9 mai 2023 sur toute l’étendue du territoire national, les opérations d’enrôlements , prélude aux élections générales de cette année se poursuivent sur l’ensemble des 159 centres installés à Libreville et à l’intérieur du pays. Garant de l’organisation et de la bonne marche des opérations, le ministère de l’Intérieur mène, parallèlement, une campagne de sensibilisation en vue d’encourager les gabonais en âge de voter à s’inscrire sur les listes électorales. L’enrôlement ou inscription sur la liste électorale concerne uniquement les citoyens gabonais âgés de 18 ans et plus, qui ne se sont jamais inscrits sur les listes électorales depuis 2023, date de l’établissement de la liste électorale biométrique permanente. Le processus est on ne peut plus simple. Au moment de l’enrôlement, sur présentation d’un document d’identification tel que défini par la loi, il est prélevé les données d’état civil (noms, prénoms, date et lieu de naissance, profession…). Puis, est prise une photographie du visage de l’électeur venu se faire enrôler suivie de la prise de ses empreintes digitales de ses dix (10) doigts. Pour rappel, l’enrôlement se fait une seule fois, dans une circonscription électorale et dans un seul centre de vote.

MEZ

Continuer La Lecture

Le Saviez-vous

Gabon: le port illégal de l’uniforme militaire puni de 2 ans d’emprisonnement

Publié

sur

D’après le code pénal en vigueur en République gabonaise, le port d’un uniforme militaire sans en avoir l’autorisation, est passible d une peine pouvant aller jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 2 millions de francs CFA d’amende. L’article 166 dudit code est certainement l’un des plus méconnu par les populations. En effet, celui-ci statue sur le port d’uniforme militaire en République gabonaise. Cet uniforme est réservé au soldat ayant subit ou étant entrain de subir une formation militaire. Il stipule que «quiconque a, sans droit, porté publiquement un costume réglementaire, un uniforme ou une décoration réglementée par l’autorité publique, sera puni d’un emprisonnement de deux ans au plus et d’une amende de 2 millions de francs au plus». Vivement que ce rappel soit pris en compte lorsque l’on sait que cet uniforme fait souvent parti des habitudes vestimentaires pour aller au champ ou à la chasse dans l’arrière pays.

Banner
Continuer La Lecture

Le Saviez-vous

Gabon /Vice présidence de la République: histoire, rôle et missions

Publié

sur

Le poste de vice-président du Gabon est une fonction relevant du pouvoir exécutif au Gabon. En effet, selon l’Article 14a nouveau de la Constitution gabonaise, le Président de la République est assisté d’un Vice-président de la République nommé par le Président de la République qui met fin à ses fonctions. Le il est choisi au sein du Parlement ou en dehors de celui-ci.

Banner

Le poste de vice-président a existé de 1961 à 1975 et depuis 1997. En 1966, une modification constitutionnelle fait du vice-président de la République l’automatique successeur du président en cas de vacance du pouvoir. Albert-Bernard BONGO, est nommé vice-président en 1966, dans l’espoir qu’il puisse remplacer Léon MBA, qui était malade. Ce dernier meurt en novembre 1967.

En avril 1975, le poste de vice-président est aboli et ses fonctions sont attribuées au Premier ministre. Il est restauré en 1997 comme un poste désigné par le président de la République gabonaise. Le vice-président est depuis lors une sorte de président adjoint, mais pas le successeur constitutionnel du président en cas de vacance du pouvoir, celui-ci étant le président du Sénat.

Le président Ali BONGO ONDIMBA abolit le poste en octobre 2009. Il le restaure en 2017 en nommant au poste Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU, qui va l’occuper jusqu’en 2019. Le poste est par la suite resté vacant trois ans avant la nomination de Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA qui devient la première femme à occuper ces fonctions en 62 ans d’existence.

La liste des vice-présidents de la République Gabonaise se décline ainsi qu’il suit. Paul Marie YEMBIT de février 1961 à novembre 1966 du parti Bloc démocratique gabonais (BDG); Albert Bernard BONGO de novembre 1966 à novembre 1967 du BDG. Léon MÉBIAME vice-président de 1968 à avril 1975. Le poste est supprimé d’avril 1975 à mai 1997, soit (22 ans et 1 mois).

En 1997, le poste de vice-président est exhumé et Omar BONGO ONDIMBA nomme Didjob DIVUNGI Di NDINGE de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE) qui occupe les fonctions de mai 1997 à octobre 2009. Le poste ne sera plus pourvu de octobre 2009 à août 2017 (7 ans et 11 mois).

Puis, en août 2017, Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU, président du Parti social démocrate (PSD, né en 1952) est nommé et occupe le poste jusqu’en mai 2019 PSD. De mai 2019 à janvier 2023, soit
3 ans et 8 mois, le poste n’est pas pourvu. Jusqu’à la nomination, mardi 9 janvier dernier, de Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA (née en1963). Le Gabon a donc eu, à ce jour, six (6)vice-présidents.

MEZ

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.