Se connecter avec nous

Le Saviez-vous

Gabon /Enrôlement sur les listes électorales: ce qu’il faut savoir

Publié

sur

Lancées le mardi 9 mai 2023 sur toute l’étendue du territoire national, les opérations d’enrôlements , prélude aux élections générales de cette année se poursuivent sur l’ensemble des 159 centres installés à Libreville et à l’intérieur du pays. Garant de l’organisation et de la bonne marche des opérations, le ministère de l’Intérieur mène, parallèlement, une campagne de sensibilisation en vue d’encourager les gabonais en âge de voter à s’inscrire sur les listes électorales. L’enrôlement ou inscription sur la liste électorale concerne uniquement les citoyens gabonais âgés de 18 ans et plus, qui ne se sont jamais inscrits sur les listes électorales depuis 2023, date de l’établissement de la liste électorale biométrique permanente. Le processus est on ne peut plus simple. Au moment de l’enrôlement, sur présentation d’un document d’identification tel que défini par la loi, il est prélevé les données d’état civil (noms, prénoms, date et lieu de naissance, profession…). Puis, est prise une photographie du visage de l’électeur venu se faire enrôler suivie de la prise de ses empreintes digitales de ses dix (10) doigts. Pour rappel, l’enrôlement se fait une seule fois, dans une circonscription électorale et dans un seul centre de vote.

Lire aussi  Les 800 déflatés de Gabon poste menacent de ne pas voter

MEZ

Le Saviez-vous

Gabon: le port illégal de l’uniforme militaire puni de 2 ans d’emprisonnement

Publié

sur

D’après le code pénal en vigueur en République gabonaise, le port d’un uniforme militaire sans en avoir l’autorisation, est passible d une peine pouvant aller jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 2 millions de francs CFA d’amende. L’article 166 dudit code est certainement l’un des plus méconnu par les populations. En effet, celui-ci statue sur le port d’uniforme militaire en République gabonaise. Cet uniforme est réservé au soldat ayant subit ou étant entrain de subir une formation militaire. Il stipule que «quiconque a, sans droit, porté publiquement un costume réglementaire, un uniforme ou une décoration réglementée par l’autorité publique, sera puni d’un emprisonnement de deux ans au plus et d’une amende de 2 millions de francs au plus». Vivement que ce rappel soit pris en compte lorsque l’on sait que cet uniforme fait souvent parti des habitudes vestimentaires pour aller au champ ou à la chasse dans l’arrière pays.

Banner
Lire aussi  Gabon: la Cour constitutionnelle en campagne pour des élections apaisées
Continuer La Lecture

Le Saviez-vous

Gabon /Vice présidence de la République: histoire, rôle et missions

Publié

sur

Le poste de vice-président du Gabon est une fonction relevant du pouvoir exécutif au Gabon. En effet, selon l’Article 14a nouveau de la Constitution gabonaise, le Président de la République est assisté d’un Vice-président de la République nommé par le Président de la République qui met fin à ses fonctions. Le il est choisi au sein du Parlement ou en dehors de celui-ci.

Banner

Le poste de vice-président a existé de 1961 à 1975 et depuis 1997. En 1966, une modification constitutionnelle fait du vice-président de la République l’automatique successeur du président en cas de vacance du pouvoir. Albert-Bernard BONGO, est nommé vice-président en 1966, dans l’espoir qu’il puisse remplacer Léon MBA, qui était malade. Ce dernier meurt en novembre 1967.

En avril 1975, le poste de vice-président est aboli et ses fonctions sont attribuées au Premier ministre. Il est restauré en 1997 comme un poste désigné par le président de la République gabonaise. Le vice-président est depuis lors une sorte de président adjoint, mais pas le successeur constitutionnel du président en cas de vacance du pouvoir, celui-ci étant le président du Sénat.

Le président Ali BONGO ONDIMBA abolit le poste en octobre 2009. Il le restaure en 2017 en nommant au poste Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU, qui va l’occuper jusqu’en 2019. Le poste est par la suite resté vacant trois ans avant la nomination de Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA qui devient la première femme à occuper ces fonctions en 62 ans d’existence.

Lire aussi  Gabon /Législatives 2023: partis non représentés à la présidentielle et candidats indépendants en ballotage

La liste des vice-présidents de la République Gabonaise se décline ainsi qu’il suit. Paul Marie YEMBIT de février 1961 à novembre 1966 du parti Bloc démocratique gabonais (BDG); Albert Bernard BONGO de novembre 1966 à novembre 1967 du BDG. Léon MÉBIAME vice-président de 1968 à avril 1975. Le poste est supprimé d’avril 1975 à mai 1997, soit (22 ans et 1 mois).

En 1997, le poste de vice-président est exhumé et Omar BONGO ONDIMBA nomme Didjob DIVUNGI Di NDINGE de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE) qui occupe les fonctions de mai 1997 à octobre 2009. Le poste ne sera plus pourvu de octobre 2009 à août 2017 (7 ans et 11 mois).

Puis, en août 2017, Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU, président du Parti social démocrate (PSD, né en 1952) est nommé et occupe le poste jusqu’en mai 2019 PSD. De mai 2019 à janvier 2023, soit
3 ans et 8 mois, le poste n’est pas pourvu. Jusqu’à la nomination, mardi 9 janvier dernier, de Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA (née en1963). Le Gabon a donc eu, à ce jour, six (6)vice-présidents.

MEZ

Continuer La Lecture

Le Saviez-vous

Voici 6 aliments qu’il ne faut pas réchauffer

Publié

sur

Efficace pour lutter contre le gaspillage alimentaire, ou pour gagner du temps sur la journée du lendemain, l’option d’une seconde cuisson du repas est très souvent privilégiée. Pourtant il est des aliments qu’il vaut mieux ne pas réchauffer, à défaut en connaître la manière la plus appropriée pour les maintenir sain pour l’organisme. 

Banner
Plats de champignons

Les champignons ! Ces aliments riches en fibres et en vitamines, peuvent être consommés crus ou cuits. Les protéines qu’ils contiennent peuvent être endommagées s’ils ne sont pas conservés correctement. C’est pourquoi, réchauffer des champignons qui sont restés à température ambiante pendant plusieurs heures peut être à l’origine de sacrés troubles digestifs.

Plat de poulet braisé

Le poulet ! Ah la star du congélo dont on aime conserver les restes. Il semble préférable pour la santé de les consommer froid, plutôt que de les réchauffer au micro-ondes. Et pour cause, après la première cuisson, la chaleur de l’appareil ne suffit pas toujours à tuer toutes les bactéries qui peuvent s’accumuler dans cette viande maigre. Pour une deuxième cuisson du poulet, la poêle ou le four est à privilégier. PS: pensez à augmenter la température.

Pommes de terre frites

Les pommes de terre! On les aime bien, cuites à la vapeur, au four, frites ou encore en gratin, pourtant il n’est pas toujours malin de les réserver recouvertes dans du papier alu, pour espérer les consommer le lendemain. Erreur! Vous feriez mieux désormais de les conserver au réfrigérateur, car elles peuvent renfermer des bactéries susceptibles de provoquer le botulisme.

Lire aussi  Élections générales 2023: MINLAMA MINTOGO invite les gabonais à s'enrôler massivement
Riz au curry

Le riz! En effet, il peut être contaminé par des bactéries connues sous le nom de Bacillus Cereus, qui ne résistent pas à la chaleur. Elles peuvent donc produire des spores toxiques lorsque le riz est conservé à température ambiante. C’est la raison pour laquelle si le riz n’est pas consommé immédiatement après la cuisson, il peut s’avérer dangereux.

Feuilles d’épinards

Les épinards ! Riches en fer et en antioxydants, les épinards constituent un repas de qualité et offrent au corps une multitude de bienfaits. Cela dit, ces légume-feuilles contiennent une teneur élevée en nitrates qui peuvent se transformer en nitrites lorsqu’ils sont conservés à température ambiante. Comme l’expliquent nos confrères du Figaro, les nitrites seraient susceptibles d’engendrer une élévation du taux de méthémoglobine dans le sang, causer une décoloration de la peau et des muqueuses et dans de rares cas, provoquer un décès.

Oeufs durs

Les oeufs ! Au plat, à la coque ou brouillés, les œufs ne doivent pas être conservés pour une consommation ultérieure. Selon une étude, lorsqu’on réchauffe un oeuf dur au micro-ondes, il se met à gonfler sous l’effet des radiations. Par conséquent, l’oeuf peut exploser au moment du repas et engendrer des brûlures importantes lorsqu’on y plante une fourchette ou un couteau.

Lire aussi  Élections générales 2023: BILIE-BY-NZE s'assure du niveau de préparation de la HAC

Source : santé plus mag

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.