Se connecter avec nous

Société

Airtel Africa plc: résultats pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2023

Publié

sur

Une dynamique opérationnelle soutenue malgré les difficultés persistantes liées aux taux de change. Projet de rachat d’actions pour un montant maximum de 100 millions de dollars.

Banner

Points clés

Indicateurs clés de performance opérationnelle (KPI)

• Le nombre total de clients a augmenté de 9,1 % pour atteindre 151,2 millions. La pénétration des services de données et d’argent mobile a continué à augmenter, portée par une hausse de 22,4 % du nombre de clients des services de données, qui passe à 62,7 millions, et une hausse de 19,5 % du nombre de clients des services d’argent mobile, qui passe à 37,5 millions.

• L’augmentation de 10,0 % du revenu moyen par utilisateur à taux de change constant a été principalement stimulée par l’augmentation de la consommation dans tous les secteurs.

• Le montant des transactions d’argent mobile a augmenté de 41,3 % à taux de change constant, avec un montant de transactions annualisé de 116 milliards de dollars au troisième trimestre 24 en monnaie de présentation.

Résultats financiers

• Le chiffre d’affaires à taux de change constant a augmenté de 20,2%, la croissance au troisième trimestre 24 ayant
accéléré pour atteindre 21,0%. Le chiffre d’affaires en monnaie de présentation a baissé de 1,4% pour atteindre 3 861 millions de dollars. Au troisième trimestre 24, le chiffre d’affaires en monnaie de présentation a baissé de 8,3%, la dévaluation des monnaies (principalement la dévaluation du naira nigérian) continuant à peser sur l’évolution du chiffre d’affaires en monnaie de présentation.

• Tous les secteurs ont continué à enregistrer une croissance à deux chiffres à taux de change constant. Dans l’ensemble du Groupe, les recettes des services de téléphonie mobile ont augmenté de 18,6 % à taux de change constant, grâce à une croissance de 11,2 % des recettes des services de téléphonie vocale et de 28,5 % des recettes des services de données. Les recettes des services d’argent mobile ont augmenté de 31,8 % à taux de change constant.

• L’EBITDA à taux de change constant a augmenté de 21,9 %, l’EBITDA du troisième trimestre 24 ayant progressé de 23,3 %. La marge d’EBITDA de 49,4% a augmenté de 72 points de base par rapport à la période précédente, et ce malgré les difficultés liées aux taux de change et aux pressions inflationnistes. L’EBITDA en monnaie de
présentation a baissé de 0,4 % pour atteindre 1 908 millions de dollars, l’EBITDA du troisième trimestre 24 ayant
baissé de 8,3 %, les turbulences monétaires continuant à avoir des répercussions sur les tendances présentées.

• Le bénéfice après impôt s’est élevé à 2 millions de dollars au cours de la période, en raison principalement de fortes
fluctuations des taux de change, en particulier la perte exceptionnelle de 330 millions de dollars après impôt, consécutive à la dévaluation du naira nigérian en juin 2023 et du kwacha malawien en novembre 2023 suite aux
changements structurels intervenus sur ces marchés des changes respectifs. Le naira nigérian a de nouveau été dévalué au troisième trimestre 24, entraînant une perte nette d’impôt de 140 millions de dollars sur les produits dérivés et les opérations de change, qui n’est pas considérée comme un élément exceptionnel.

• Le BPA avant éléments exceptionnels s’élevait à 7,1 cents, soit une baisse de 34,6 %. Le BPA de base négatif (1,6 cents) est à comparer aux 12,5 cents de la période précédente, conséquence des pertes importantes sur les produits dérivés et les taux de change, comme expliqué ci-dessus.

Allocation des capitaux

• Les dépenses d’investissement à hauteur de 494 millions de dollars ont augmenté de 8,2 % par rapport à la période précédente. Les prévisions d’investissements pour l’ensemble de l’année restent comprises entre 800 et 825 millions de dollars, alors que nous continuons à investir pour assurer notre croissance future.

• Un effet de levier de 1,3x en décembre 2023, en amélioration par rapport à 1,4x lors de la période précédente. La dette restante de la Holding s’élève à 550 millions de dollars et arrive à échéance en mai 2024. La trésorerie de la Holding s’élevait à 560 millions de dollars à la fin de la période et le Groupe s’attend à rembourser intégralement la dette de la Holding à l’échéance.

• Compte tenu de l’accroissement de la trésorerie de la Holding, de l’effet de levier actuel, et de la forte génération de trésorerie opérationnelle de la Société, le Conseil d’administration a l’intention de lancer un programme de rachat d’actions d’un montant maximum de 100 millions de dollars, qui débutera début mars 2024 et s’étalera sur une période de 12 mois.

Stratégie en matière de durabilité

• Notre partenariat historique de 57 millions de dollars sur cinq ans avec l’UNICEF a été lancé sur 10 de nos marchés, afin d’offrir un accès gratuit à des ressources éducatives, dans la perspective de transformer la vie de plus d’un million d’enfants grâce à nos programmes éducatifs d’ici 2027.

• En novembre 2023, nous avons lancé notre stratégie Scope 3 qui s’articule autour d’un programme d’engagement continu avec nos partenaires et fournisseurs de premier plan, assure un flux régulier d’informations et nous permet de surveiller leur impact sur l’environnement.

Olusegun OGUNSANYA, Directeur général du Groupe, à propos de ce bilan des opérations :

«Nous restons concentrés sur la mise en œuvre de notre stratégie de croissance et, grâce à notre solide exécution
opérationnelle, nous sommes parvenus à maintenir une dynamique de croissance positive et soutenue sur l’ensemble de l’activité, et ce en dépit des difficultés liées à l’inflation et aux taux de change. La demande reste soutenue, ce qui met en évidence la dimension vitale des services de téléphonie, de données et d’argent mobile que nous fournissons à nos clients dans toute la région, et a entraîné une forte croissance du chiffre d’affaires à taux de change constant de 20,2 % sur la période, ainsi qu’une augmentation des marges d’EBITDA.

Cette solide performance opérationnelle a limité l’impact des fluctuations monétaires sur le Groupe. À cet égard, si la poursuite de la dévaluation des monnaies, en particulier au Nigeria, a pesé sur nos résultats financiers déclarés, celle-ci n’affectera pas la mise en œuvre de nos plans de croissance.

Je note avec satisfaction que l’attention soutenue que nous portons aux priorités en matière d’allocation de capital nous permettra de rembourser intégralement la dette de la Holding à son échéance en mai 2024, assurant ainsi le succès continu de notre stratégie de réduction des risques du bilan. Cela nous permettra de continuer à investir dans nos priorités stratégiques pour offrir des services abordables et fiables aux clients sur l’ensemble de nos marchés, tout en
nous permettant de capitaliser sur de nouvelles opportunités commerciales, comme notre nouvelle activité de centre
de données, Nxtra by Airtel, que nous avons lancée en décembre.

Compte tenu de la constance de nos solides performances opérationnelles et du niveau d’endettement actuel, le Conseil d’administration a l’intention de lancer un programme de rachat d’actions d’un montant maximum de 100 millions de dollars, qui débutera début mars 2024 et s’étalera sur une période de 12 mois.Nous continuons à être bien positionnés pour saisir les opportunités de croissance attrayantes qu’offrent nos marchés et, malgré le défi que représentent la hausse des prix du diesel, les dévaluations monétaires en cours et les pressions inflationnistes sur certains de nos marchés, nous restons concentrés sur la résilience de nos marges».

Lire aussi  Airtel Africa Telesonic Limited va fournir des services de réseau de fibre et de connectivité de données de classe mondiale à travers l'Afrique

Société

Publié

sur

Garantir l’employabilité des jeunes, c’est aussi s’assurer de leurs capacités à s’intégrer, persévérer et se maintenir au sein d’une entreprise. Ce 20 février 2024, 15 jeunes diplômés de niveau master, sélectionnés dans le cadre du programme “Jeunes talents”, initié par la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), ont reçu leurs attestations de participation à l’atelier soft skills, qui leur garantit des savoir-être et savoir-faire indispensable en milieu professionnel. 

Banner

En présence du ministre du Travail, et de la lutte contre le chômage, Adrien NGUEMA MBA, du secrétaire général de Setrag, Jérôme CANTIANT des opérateurs économiques partenaires et des bénéficiaires du programme, le Directeur Général du Pôle national pour la promotion de l’emploi (PNPE), Puanne Paulin MOUSSOUNDA s’est satisfait de ce que cette initiative, soit en cohérence avec la nouvelle vision stratégique du PNPE intitulée “Réinventons l’emploi”. 

Figurant aux nombre des axes prioritaires de l’action du gouvernement de Transition, la lutte contre le chômage, notamment chez les jeunes, a été au centre du programme présenté ce jour. Pour ce qu’il a pour objectif d’anticiper les futurs départs à la retraite et garantir la relève par l’intégration et le développement de “jeunes talents”. 

Saluant l’engagement de l’entreprise citoyenne, Setrag, pour ses actions sociales, Adrien NGUEMA MBA, notamment «quant à son engagement dans l’amélioration de l’employabilité des jeunes». Dont plus de 500 ont bénéficié entre 2020 et 2023 de contrats à durée déterminée (CDD) et indéterminé (CDI), selon le Secrétaire général de Setrag. Un exemple à suivre selon le ministre qui n’a pas manqué de le faire savoir à l’endroit des opérateurs économiques «je vous invite à emboîter le pas de Setrag ». Non sans avoir adressé aux récipiendaires ses encouragements pour la suite. 

Lire aussi  Airtel Africa appelle au renforcement de la collaboration public-privé pour l'action climatique en Afrique, lors de la COP28

En effet, après avoir satisfaits aux exigences du PNPE qui avait la lourde tâche de sélectionner les “jeunes talents”, au terme de l’examen de 3 781 CV, 171 entretiens, les 15 candidats retenus ont passer haut la main les tests pratiques, au terme desquels 43 ont été admis. Il leur appartiendra désormais de satisfaire aux exigences duonde du travail et de leur employeur en particulier, et de briller par leur capacité à se maintenir au sein de la société qui va les accueillir. 

Continuer La Lecture

Société

Programme jeunes talents: Setrag et le PNPE gratifient 15 jeunes gabonais

Publié

sur

Garantir l’employabilité des jeunes, c’est aussi s’assurer de leurs capacités à s’intégrer, persévérer et se maintenir au sein d’une entreprise. Ce 20 février 2024, 15 jeunes diplômés de niveau master, sélectionnés dans le cadre du programme “Jeunes talents”, initié par la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), ont reçu leurs attestations de participation à l’atelier soft skills, qui leur garantit des savoir-être et savoir-faire indispensable en milieu professionnel. 

Banner

En présence du ministre du Travail, et de la lutte contre le chômage, Adrien NGUEMA MBA, du secrétaire général de Setrag, Jérôme CANTIANT des opérateurs économiques partenaires et des bénéficiaires du programme, le Directeur Général du Pôle national pour la promotion de l’emploi (PNPE), Puanne Paulin MOUSSOUNDA s’est satisfait de ce que cette initiative, soit en cohérence avec la nouvelle vision stratégique du PNPE intitulée “Réinventons l’emploi”. 

Figurant aux nombre des axes prioritaires de l’action du gouvernement de Transition, la lutte contre le chômage, notamment chez les jeunes, a été au centre du programme présenté ce jour. Pour ce qu’il a pour objectif d’anticiper les futurs départs à la retraite et garantir la relève par l’intégration et le développement de “jeunes talents”. 

Saluant l’engagement de l’entreprise citoyenne, Setrag, pour ses actions sociales, Adrien NGUEMA MBA, notamment «quant à son engagement dans l’amélioration de l’employabilité des jeunes». Dont plus de 500 ont bénéficié entre 2020 et 2023 de contrats à durée déterminée (CDD) et indéterminé (CDI), selon le Secrétaire général de Setrag. Un exemple à suivre selon le ministre qui n’a pas manqué de le faire savoir à l’endroit des opérateurs économiques «je vous invite à emboîter le pas de Setrag ». Non sans avoir adressé aux récipiendaires ses encouragements pour la suite. 

Lire aussi  Airtel Gabon donne les clés à ses abonnés pour déjouer l'arnaque au mobile money

En effet, après avoir satisfaits aux exigences du PNPE qui avait la lourde tâche de sélectionner les “jeunes talents”, au terme de l’examen de 3 781 CV, 171 entretiens, les 15 candidats retenus ont passer haut la main les tests pratiques, au terme desquels 43 ont été admis. Il leur appartiendra désormais de satisfaire aux exigences duonde du travail et de leur employeur en particulier, et de briller par leur capacité à se maintenir au sein de la société qui va les accueillir. 

Continuer La Lecture

Société

Inclusion financière : Moov Africa Gabon Telecom lance la carte “Momovisa”

Publié

sur

Leader du secteur des télécommunications au Gabon, Moov Africa Gabon Telecom n’est pas à court d’idées novatrices. En effet, pour améliorer le flux des transactions financières de ses abonnés, l’entreprise a initié la carte Visa dénommée “Momovisa”. Un outil sécurisé et à portée de bourses, qui vient révolutionner les habitudes des abonnés. 

Banner

Disponible au prix unique de 7 900 Fcfa au sein des agences Moov Africa Gabon Telecom, l’utilisation la carte “Momovisa” requiert de l’utilisateur, l’ouverture préalable d’un compte Moov money. Fruit d’une collaboration avec UBA Gabon, “Momovisa” permettra à ses détenteurs d’effectuer des opérations de retraits sur les distributeurs de billets, paiement sur les terminaux de paiement électronique (TPE), au Gabon et partout dans le monde, et même d’effectuer des achats et cela en toute sécurité. 

Faut-il le dire, cette nouveauté selon le Directeur général de Moov Africa Gabon Telecom, Jorio ZOUHEIR, «va révolutionner et simplifier les usages de nos abonnés Moov Money en encore appelé MOMO. Une carte qui va également être une avancée significative dans le processus d’accélération de l‘inclusion financière au Gabon ». En plus d’être «une solution de paiement digitale qui viendra une fois encore faciliter la vie des populations», soutient la directrice générale de UBA Gabon, Eugénie ONYEKWELU.

Lire aussi  Airtel Africa Telesonic Limited va fournir des services de réseau de fibre et de connectivité de données de classe mondiale à travers l'Afrique

Voilà un outil, qui viendra soulager les usagers qui ne disposent pas de comptes bancaires. Avec cet outil, ils ne seront plus en marge de l’évolution du système financier. Ils pourront désormais disposer de leurs revenus sur leur carte “Momovisa”, qu’ils recharger ont directement via Moov money. 

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.