Se connecter avec nous

Société

Adoption de 20 propositions pour améliorer la condition de la femme de la CEEAC

Publié

sur

Organisée par le gouvernement gabonais et la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC), en partenariat avec l’ONU-Femmes et l’Unoca, la Conférence des ministres en charge du genre et de la promotion de la femme de la CEEAC s’est ouverte le 25 mai à Libreville. La Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, la marraine de cette rencontre qui s’est tenue autour du thème «Bâtir un agenda commun en Afrique centrale pour la promotion de la femme de la CEEAC», a débouché sur l’adoption de 20 propositions pour améliorer la condition de la femme de la Communauté. La ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet Damas en a situé les enjeux. Les travaux de Libreville ont permis de réfléchir sur les politiques et les mécanismes adéquats qui permettront aux États de la sous-région d’améliorer la situation de la femme.

Banner

Du 25 au 27 mai 2023 à Libreville, sous le haut patronage de Sylvia Bongo Ondimba, l’épouse du chef de l’État gabonais, qui a par ailleurs ouvert les travaux, s’est tenue la Conférence des ministres en charge du genre et de la promotion de la femme de la CEEAC avec pour thème « Bâtir un agenda Commun en Afrique Centrale pour la promotion de la femme et leur autonomisation ». Comme l’a souligné le président de la Commission de la CEEAC, Gilberto Da Piedade Veríssimo, la première réunion statutaire de cette communauté sous la présidence du président gabonais, Ali Bongo est une rencontre qui se justifie par la nécessité de réduire au sein de cette zone, les inégalités de genre encore persistantes, lutter contre toute forme de discrimination et renforcer l’autonomie des femmes.

Lire aussi  Gabon /Violences basées sur le genre: 1 747 appels d'urgence traités en 2022

L’agenda commun adopté

«Nous sommes invités à réfléchir sur les politiques et les mécanismes adéquats qui permettront à nos États individuellement et à notre communauté dans son ensemble d’améliorer la situation de la femme et de renforcer ses capacités pour lui permettre d’exprimer son plein potentiel au service du développement harmonieux de nos sociétés», a déclaré la ministre gabonaise de la Justice en charge des droits de l’Homme.

Selon Madame le Ministre de la Justice, il s’agissait surtout de proposer aux Chefs d’État de la CEEAC «un projet d’agenda commun». Lequel devrait s’appuyer sur une approche systémique et consensuelle et des politiques novatrices, réfléchies, adaptées en faveur d’une implication des femmes dans la vie politique, économique, sociale et culturelle des pays de la CEEAC et similaire à celle des hommes.

L’idéal poursuivi est donc de construire une communauté où la femme a toute sa place en tant qu’actrice de développement et Erlyne Antonela Ndembet a évoqué quelques mécanismes mis en place par le Gabon pour y arriver. «La décennie de la femme gabonaise 2015-2025 en vue de renforcer le rôle et la participation politique et sociale de la femme dans la construction d’un Gabon émergent. La stratégie Gabon égalité de réduction des inégalités femmes/hommes mise en œuvre depuis 2021», a-t-elle précisé. Cette stratégie qui a d’ailleurs été présentée au cours d’un atelier et dont la conférence est l’émanation, compte 33 mesures à déployer sur trois ans afin de franchir les limites entravant le plein épanouissement des femmes au Gabon.

Lire aussi  “Heforshe”: modèle africain en la matière, le Gabon enrôle des jeunes hommes à la promotion de l'égalité des genres

«Il faut tout retenir de Gabon égalité. Les 33 mesures, il faut les avoir en tête. Elles sont en train d’être implémentées. Il y en a qui sont déjà effectives. C’est pourquoi nous avons le premier rang de la Banque mondiale », a commenté Erlyne Antonela NDEMBET à l’issue de la session consacrée à la présentation du programme Gabon égalité. Un programme cher à Sylvia Bongo Ondimba qui ouvrant les travaux, a indiqué «la promotion des droits des femmes et leur autonomisation est un sujet qui est cher à mon cœur, depuis de très nombreuses années». Dans sa démarche, elle a rassuré les participants sur le fait que le Gabon tout entier est mobilisé, engagé, sensible à la protection des droits des femmes.

« Nous aurons à cœur, durant ces quelques jours, d’œuvrer à vos côtés pour offrir à nos femmes et nos filles un avenir meilleur dans le respect de leur dignité et de leurs droits», a promis l’épouse d’Ali Bongo ; consciente qu’il faut briser le plafond de verre pour permettre aux femmes d’apporter toutes leurs contributions au développement de leurs pays. «Le but c’est d’arriver à un agenda commun, je pense que nous y arriverons», a au terme de la première journée, a insisté Erlyne Antonela NDEMBET.

Lire aussi  Santé sexuelle: “Gabon Egalité” organise des tournées des plages de sensibilisation

En marge des travaux de la Conférence des ministres en charge du Genre et de la Promotion de la femme de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC), une délégation conduite par la ministre gabonaise de la Justice s’est rendue au Centre Gabon Égalité dédié à la prise en charge des victimes de violences basées sur le genre. Bluffées, la Guinée équatoriale et la République centrafricaine souhaitent s’inspirer du modèle gabonais. Un modèle à suivre, a estimé l’ensemble de la délégation que conduisait Erlyne Antonella NDEMBET.

Le huis des Ministres en charge du Genre de la CEEAC, le samedi,27 mai 2023 aura permis aux Ambassadrices du Genre de la CEEAC de peaufiner l’agenda commun devant être présenté lors de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de Libreville, prévue en juin.

Société

Gabon/3e édition E-league: 3 jours de compétition , de loisirs et bien plus

Publié

sur

C’est par une conférence de presse tenue ce 23 juillet que le leader de la fourniture d’accès Internet, Moov Africa Gabon Telecom à procéder aux côtés de ses partenaires au lancement de la 3e édition du tournoi E-league. Pour les gamers, un objectif, aller le plus loin possible dans la compétition et s’enquérir du pactole, et de la console PS5 offerts à tous les finalistes, le 25 juillet 2024. Mais pour l’opérateur Telecom, au-delà du loisir, il s’agit d’offrir une lucarne supplémentaire dans les perspectives pour ce qui de leurs études post-bac. Voilà de quoi allier l’utile à l’agréable. 

Banner

En effet, c’est toute la particularité de cette troisième édition. Les amoureux du gaming seront entretenus lors de cette compétition par des experts, qui leur feront découvrir les perspectives qu’offrent cet univers encore peu connues au Gabon, mais pourtant rentables sous d’autres cieux. L’entreprise de télécommunications, veut ainsi s’inscrire comme un dénicheur de talents du gaming au Gabon. Des talents que les professionnels de cette industrie tente autant que possible de valoriser lors de compétitions internationales. 

De manière plus concrète, explique Léa SEKY OLOUNA, responsable de la Division Communication de Moov Africa Gabon Telecom, «nous allons donner l’occasion aux acteurs majeurs de l’écosystème gabonais de s’exprimer. Nous allons avoir des concepteurs de jeux, associations, organisateurs de tournois et nous allons également offrir des possibilités de formations à tous les jeunes pour savoir quelles études post-bac, liées à notre passion, l’on peut faire». 

Lire aussi  Egalité économique pour les femmes: le Gabon 9e du continent

Pour le reste, le plaisir, le goût du challenge et de la victoire demeurent au rendez-vous notamment au regard de belles récompenses à la carte dont des consoles PS5 et des chèques allant de 200 000 Fcfa à 1 000 000 Fcfa.  En parallèle de la compétions, sur le site de jeux, l’organisation a installé un festival de jeux où tout le monde peut trouver son compte. L’on y trouve des jeux de Ludo, de cartes, de Jinga, pour maintenir au cours des 3 jours de compétions une ambiance agréable, de partage et d’intense convivialité.

Continuer La Lecture

Société

Estuaire /Tournée républicaine: la génération montante du Komo-Mondah met en garde les “perfides trompeurs”

Publié

sur

Dans une communication, ce 23 juillet 2024, la génération montante du Komo-Mondah, dans la province de l’Estuaire, a de nouveau lancé un appel à une mobilisation massive des populations de la province, pour accueillir le Président de la Transition, Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA, lors de l’étape finale de sa tournée républicaine. Lesquelles ils ont appelé à la plus grande vigilance quant aux tentatives de déstabilisation et /ou de dénigrement des autorités locales de la Transition. Ci-dessous le contenu intégral de ladite communication

Banner

«APPEL À LA MOBILISATION POUR LA POPULATION DE L’ESTUAIRE ….

Population du grand Libreville.

Population des villes environnantes.

Le moment est venu de célébrer la liberté.

Le moment est venu de recevoir le digne guerrier du village des immortels.

Le moment est venu de faire valoir notre hospitalité légendaire.

Tous ensemble, dans la Concorde, l’unité et la fraternité, recevons avec honneur, engouement et joie notre Président de la Transition, président de la République, Chef de l’État, le Général de Brigade, Son Excellence Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA.

Montrons qu’à l’Estuaire, le fils du peuple  joue à domicile….

Estuairiens, Estuairiennes, nous avons le devoir et la chance de boucler la tournée du Président de la Transition. Préparons-nous pour une mobilisation sans égale dans les Départements du Komo Mondah (Ntoum), Komo Ocean (Ndzomoe), Noya (Cocobeach), Komo Kango (Kango)  et enfin dans la Commune de Libreville.

Toutefois , il nous revient  par des sources très concordantes que l’ancien maire de Libreville Originaire de Nkembo et l’ancien Premier Ministre originaire de Ntoum, seraient animés d’un esprit revanchard et organiseraient un scénario inattendu pour semer le trouble , mieux nuire et ternir l’image de la Ministre de l’Education Nationale originaire de Ntoum

À ces deux anciens barons à la retraite et à leurs complices, sachez que la Nouvelle Génération des jeunes de Ntoum et du Gabon en général vous met en garde et vous dit qu’elle est prête à accompagner le président de la transition et qu’elle ne tolérera  pas un quelconque simulacre venant de vous  ou de qui que ce soit. 

À cet effet, nous nous préparons à toute éventualité car  l’heure n’est plus aux coups bas ni aux manipulations d’un autre âge.

Il est temps pour tous de comprendre qu’un nouveau Gabon est né et celui-ci se fera avec tous les citoyens engagés de façon sincère aux côtés du Président de la Transition, Président de la République, chef de l’état son excellence le Général de Brigade Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA.

Tous ensemble pour un meilleur accueil à notre illustre fils dans la province phare qui est l’Estuaire.

(Nous y reviendrons avec plus de détails…)

La Génération montante du Komo-Mondah»

Lire aussi  La task force Gabon égalité se réjouit du lancement du centre d'accueil et de l'observatoire des droits des femmes
Continuer La Lecture

Société

Partenariat public-privé: Gabon Telecom et la Mairie de Libreville inaugurent une aire de jeux sur le front de mer

Publié

sur

C‘est le temps des vacances ! Et pour les enfants, les grands comme les petits, un temps de récréation s’impose. Pour cela, rien de mieux qu’un cadre sécurisé, en plein air et équipé de structures adéquates pour permettre aux plus petits de profiter de ce temps de repos. Voilà donc le cadeau que le leader national de la téléphonie mobile, Moov Africa Gabon Telecom et son partenaire, la Mairie de Libreville ont consenti à offrir aux enfants de ladite commune. Dans ce sens, une aire de jeux, a été inaugurée sur le front de mer du lycée Léon MBA, ce 23 juillet 2024, en présence du Délégué spécial en charge de la commune de Libreville, le Général Judes Ibrahim RAPOTCHOMBO

Banner

Face à la mer, protégé par un grillage, l’aire de jeux d’une superficie de 1120 m², qui résulte de la convention de partenariat public-privé, entre deux acteurs importants de la vie sociale à Libreville, est désormais prête à accueillir les enfants de 2 à 12 ans. Toboggan, kiosque, tourniquet, balancoire à bascule, le choix des activités à pratiquer avec les copains est divers. Et pour les initiateurs, la satisfaction des jeunes gabonais viendrait parfaire «l’aboutissement d’un projet qui tenait particulièrement à cœur à Moov Africa Gabon Telecom et à la Mairie de Libreville», conviennent les deux parties. 

Lire aussi  Egalité économique pour les femmes: le Gabon 9e du continent

Et, réitérant l’intérêt de cet ouvrage, Jorio ZOUHEIR a assuré que «c’est avec beaucoup de satisfaction, que Moov Africa Gabon Telecom livre cette magnifique aire de jeux, qui viendra embellir la déjà très belle façade du bord de mer». Non sans redire la volonté de cette entreprise citoyenne «à jouer pleinement son rôle dans la communauté en soutenant le développement durable, par des actions citoyennes, que ce soit à Libreville ou dans les différentes provinces du pays». Ce, conformément à l’engagement de l’opérateur qui a ouvert une ligne budgétaire annuelle consacrée à la réalisation d’œuvres à caractère social. 

Approuvant l’allocution de son partenaire privé, le Général Judes Ibrahim RAPOTCHOMBO a évoqué toute la symbolique autour de cette réalisation. Qui, bien plus qu’un lieu de loisirs, cette aire de jeux «est le symbole de notre engagement à construire un environnement où chaque enfant peut s’épanouir, se divertir et développer ses capacités physiques et sociales». De plus, il est important pour les enfants de disposer d’espaces adaptés et sécurisés pour jouer, apprendre et interagir avec leurs pairs. Des moments importants, selon lui,  au cours desquels ils construisent «des compétences sociales, et les valeurs de partage, de respect et de solidarité». 

Lire aussi  Egalité des genres: le Gabon leader du continent noir

La symbolique coupure du ruban effectuée ce jour par le Délégué spécial de la commune de Libreville, a ainsi sonné l’ouverture officielle de ce site aux enfants de 2 à 12 ans. Les parents et la communauté sont dès lors appelés à préserver cet espace, à veiller à l’entretien des installations afin que les enfants gabonais puissent en jouir pendant de longues années. Surtout que par le passé, le manque d’infrastructures de ce type avait alimenté de nombreuses critiques des autorités. 

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.