Se connecter avec nous
Banner

Sport

Gabon /National foot: 2 décès sur le terrain en 3 ans, comment l’expliquer?

Publié

sur

Le 14 janvier 2023, dans le cadre de la 1ère journée du championnat national de football de 3ème division, au cours de la rencontre opposant les Aigles de Belinga de Makokou à Missimba FC de Koulamoutou, Franck Djessy EDOU NGUEMA, sociétaire de Missimba FC, s’écroule sur le terrain seulement quelques minutes après son entrée. Les médecins ne purent que constater son décès avant l’arrivée de l’ambulance au centre hospitalier régional de la capitale provinciale de l’Ogooué – Ivindo. Après la mort, il y a trois ans, d’Herman TSINGA, l’attaquant d’Akanda FC, dans des circonstances similaires, cette nouvelle tragédie remet au goût du jour le sujet lié aux visites médicales exigées aux clubs au début de chaque saison sportive.

En effet, cette situation amène à se poser la question de savoir si le regretté Franck Djessy EDOU NGUEMA a réellement pu passer sa visite médicale avant d’accéder au rectangle vert, quand des messes basses évoquent l’existence d’arrangements entre clubs, médecins et joueurs, afin de contourner l’exigence d’examens médicaux. Et le communiqué de la Fédération gabonaise de Football (FEGAFOOT), qui précise que le joueur de Missimba FC s’est «effondré tout seul sur la pelouse après une chute, cinq minutes seulement après son entrée en jeu», ne serait que pour renforcer les soupçons.

Lire aussi  Denis BOUANGA rejoint le Los Angeles football club

Outre cela, le manque cruel d’équipements permettant le suivi médical des athlètes, pourtant devenus incontournables dans l’exercice du sport de haut niveau aujourd’hui. À maintes reprises, lors de leurs interventions sur le terrain, les membres de staff médicaux seraient intervenus munis d’un simple baume. Serait la preuve d’un mal plus profond que ce qui visible, qui, nécessiterait une situation idoine dans les meilleurs délais?

Quoiqu’il en soit, avec ce second décès qui intervient trois ans seulement après le premier, dans des conditions similaires, l’interrogation demeure entière. Quoi, pour éviter la survenue de ces drames chez des jeunes sportifs ? Seule une enquête réalisée en bonne et due forme permettrait d’apporter de la lumière sur ces faits. Le ministre des sports, Franck NGUEMA en a d’ores et déjà demandé l’ouverture. Les résultats demeurent très attendus.

Football

Gabon U-23: l’Égypte renvoie les panthères au travail !

Publié

sur

En préparation pour la prochaine journée de la phase de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations espoir (CAN U-23), les panthères du Gabon U-23 voient leurs lacunes mises à jour après s’être sèchement inclinées ce vendredi 03 février 2023 face aux pharaons d’Égypte U-23 en amical.

Les hommes du coach Saturnin IBELA ont visiblement encore du travail à fournir pour espérer être au niveau Continental. En effet, opposés à la sélection espoir Égyptienne, les espoirs gabonais, bien qu’amputer de leurs leaders (Romess OVONO ESSOGO, Fausther AWORET, Oyono AMVA…) n’auront gardés espoir que 36 minutes. Mahmoud SABER (36’) Osama FAISAL (62’) et Ibrahim ABEL (69’) ont chacun a leurs tour battus le portier gabonais. Score final, 3-0 après ce match amical.


Au delà de la défaite, cette rencontre aura permis de mettre en lumière les axes de travail sur lesquels devra se pencher le sélectionneur Saturnin IBELA pour passer l’obstacle Cameroun lors de la prochaine journée des qualifications à la CAN U-23 en mars prochain. Mais aussi, elle aura permis de mettre en jambe des joueurs qui n’avaient plus joués depuis l’arrêt du national foot pour raison de coupe du Monde.


Notons au passage que le départ de la sélection U-23 pour l’Égypte n’avait pas fait l’objet d’annonce officielle de la part de la fédération gabonaise de football (FEGAFOOT).

Lire aussi  Stage des Panthères à Paris: idéal pour Franck NGUEMA qui voulait être en villégiature sur les Champs-Elysées (Freddhy KOULA)
Continuer La Lecture

Football

Gabon /Décès d’EDOU NGUEMA: le père du footballeur reçoit 10 millions de Fcfa de l’État

Publié

sur

Le ministre des Sports s’est déporté, ce 30 janvier dernier, au quartier Nzeng-Ayong fromager dans le 6e arrondissement de Libreville, au chevet de la famille du jeune footballeur amateur Dhessy EDOU NGUEMA, décédé lors du match opposant son équipe Missimba FC de Koula-Moutou (Ogooué-Lolo) à Aigles de Bélinga (Ogooué-Ivindo). Franck NGUEMA qu’accompagnaient pour la circonstance plusieurs de ses proches collaborateurs, a, sur instruction du Chef de l’État Ali BONGO et du premier ministre Alain-Claude BILLIE-BY-NZE, remis au chef de famille, une enveloppe de 10 millions de francs CFA. Laquelle somme devrait lui permettre de couvrir l’ensemble des frais liés aux obsèques. Le ministre des Sports en a profité pour exprimer toute la désolation du Président de la République et du gouvernement. «Tout cela est dramatique, tragique de voir un homme si jeune partir alors qu’il était en train de pratiquer sa passion, le Football. (…) Tout cela ne peut pas laisser insensible le chef de l’État Ali BONGO ONDIMBA qui, lui-même, est père de famille. Il a instruit le gouvernement, le Premier ministre Alain-Claude BILLIE-BY-NZE de porter un accompagnement à la famille comme on a l’habitude de le faire pour d’autres athlètes, sportifs qui ont connu une fin tragique». Certes, reconnaît Franck NGUEMA, «cette enveloppe ne suffira pas pour tout, ni même pour remplacer Djessy. Mais, le gouvernement tenait à vous soutenir dans cette difficile épreuve». La famille de Djessy EDOU NGUEMA continue de s’interroger sur le niveau d’implication et de responsabilité des organisateurs de la compétition. Le 17 janvier dernier, le ministère des Sport a tenu une réunion d’évaluation avec la Fédération gabonaise de Football (FECAFOOT), représentée par sa 2e vice-présidente Ida Clémence OSSEY, et une délégation. Le rapport complet de la FECAFOOT est vivement attendu par la tutelle.

MEZ

Lire aussi  Stage des Panthères à Paris: idéal pour Franck NGUEMA qui voulait être en villégiature sur les Champs-Elysées (Freddhy KOULA)
Continuer La Lecture

Sport

Alexis LAMEK promet aux sportifs gabonais une “préparation en France” pour les JO à venir

Publié

sur

Le 27 janvier 2023, l’ambassadeur de France au Gabon, Alexis LAMEK, a fait part de son engagement à accompagner les sportifs gabonais qualifiés pour les Jeux olympiques (JO) Paris 2024. C’était dans le cadre d’une retrouvaille organisée à la résidence de France, à laquelle étaient notamment conviés les organisateurs de la Tropicale Amissa BONGO et le ministre des Sports, Franck NGUEMA. Saluant la réussite organisationnelle de la course cycliste gabonaise, Alexis LAMEK, qui a reçu le label des JO Paris 2024, a annoncé, «nous allons entreprendre un certain nombre d’actions allant dans le sens de la réussite de ce grand événement mondial. À cet effet, nous allons accompagner les sportifs gabonais qualifiés pour les JO. Ils iront en France dans l’espoir, comme en 2012, de rapporter au pays une nouvelle médaille olympique». L’annonce de l’ambassadeur de France a réjouit la délégation gabonaise dont le coordonnateur général de la Tropicale Amissa BONGO, Benjamin BURLOT, qui a adressé à l’autorité diplomatique ses remerciements car, «c’est lui qui a réuni les entreprises françaises installées au Gabon pour leur dire de soutenir et d’accompagner la Tropicale jusqu’au bout».

MEZ

Lire aussi  Fégafoot: Pierre Alain MOUNGUENGUI , son élection contestée
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.