Se connecter avec nous
Banner

Economie

Gabon – Japon L’ANPI et l’Afreco renforcent les liens bilatéraux

Publié

sur

Le 24 octobre 2022, à la faveur d’une mission de prospection des opportunités d’affaires offertes par le Gabon, une délégation de l’Association japonaise pour le développement économique de l’Afrique (Afreco), conduite par son président, Tetsuro Yano, a pris part à un exposé organisé par l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI). Les échanges ont porté sur le climat des affaires au Gabon, les secteurs prioritaires à l’investissement et le cadre légal à développer afin de booster les relations économiques entre les deux pays. «Cette session invest nous a permis de présenter les opportunités d’investissement du Gabon à l’Afreco à travers ses différentes filières prioritaires entre autres : l’agroalimentaire, l’énergie renouvelable, le numérique (…) c’est le début d’un partenariat, les deux parties se sont accordées pour s’assister et présenter les potentialités des deux pays», a confié le président du conseil d’administration (PCA) de l’ANPI, Aimé Popa N’TZOUTSI MOUYAMA. Au regard des importantes mesures d’accompagnement offertes et mises en exergue dans le nouveau code d’investissement gabonais, la délégation japonaise n’a pas caché son intérêt d’investissement au Gabon ; d’où la signature d’un mémorandum d’entente entre l’ANPI, représenté par son PCA, Aimé Popa N’TZOUTSI MOUYAMA ; et l’AFRECO, représentée par son président, Tetsuro YANO. Notons que les deux parties ont prévu de se revoir, dans quelques semaines, dans l’archipel nippon, pour affiner cette coopération dans le domaine de la promotion de projets d’investissements qui doivent voir la création de joints – ventures ou de sociétés mixtes, selon les accords bilatéraux entre le Gabon et le Japon !!!!

Lire aussi  Gabon: 15 990 entreprises créées par le Guichet Numérique de l'Investissement en 2 ans

Economie

Gabon approuve l’aménagement de la zone agricole d’Andem

Publié

sur

Ce 1er février 2023, c’est par la signature d’un contrat portant aménagement de la première zone agricole à forte productivité à Andem, présidée par le Premier ministre Alain-Claude BILIE-BY-NZE, que le gouvernement a donné son quitus pour l’installation de celle-ci. Elle est la première des cinq zones agricoles attendues conformément au programme du gouvernement qui doit permettre au Gabon d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. Fruit du partenariat entre le Gabon et l’Inde, représentée par le groupe AOM, cet aboutissement marque surtout la matérialisation de la volonté du chef de l’État Ali BONGO ONDIMBA, de mener le Gabon à la diversification de son économie. Voilà donc la première étape d’un projet, qui pourrait permettre à l’agriculture gabonaise de faire ses pas à l’échelle continentale et pourquoi pas internationale.

Lire aussi  Gabon: 15 990 entreprises créées par le Guichet Numérique de l'Investissement en 2 ans
Continuer La Lecture

Economie

Modèle de réussite, le Gabon abrite le 1er forum des ZES d’Afrique les 2 & 3 fevrier

Publié

sur

Ces 2 et 3 février 2023, le Gabon accueillera les responsables des zones industrielles venus des quatre coins de l’Afrique, à l’occasion du 1er forum des Organes de gestion administrative des zones économiques d’Afrique. C’est Libreville, qui abrite la zone économique de Nkok, riche de ses distinctions aussi bien à l’échelle continentale, qu’internationale, qui servira de cadre à cette rencontre, dont le principal objectif est le rayonnement de l’économie africaine.

Sur le plan national, les entreprises implantées au sein de la ZES de Nkok contribuent de manière particulièrement positive à l’essor de l’économie. Ce qui lui vaut l’honneur d’être érigée en modèle de réussite de développement grâce aux infrastructures industrielles développées, la disponibilité des matières premières, le cadre juridique mis en place pour protéger et garantir les investissements mais également les incitations fiscalo-douanières pour attirer les investisseurs et un guichet unique pour faciliter les procédures administratives. 

Pour le chef de l’État, Ali BONGO ONDIMBA, «la ZES de Nkok est la pierre angulaire de notre stratégie Gabon émergent qui vise à protéger notre environnement de manière durable tout en favorisant la croissance industrielle diversifiée». Et cette rencontre, offrira un cadre formel d’échange et de partage d’expérience aux dirigeants des Organes Administratives des Zone Economiques d’Afrique. L’occasion pour le Gabon de partager ses atouts, mais aussi asseoir son leadership en matière de développement des Zones économiques sur le continent.

Lire aussi  Des investisseurs japonais attendus au Gabon en octobre

Cette 1ere édition jouera par ailleurs un rôle prépondérant dans la mise en place d’une association au service du développement. Laquelle devra piloter des actions exécutées pour accompagner le développement économique de l’Afrique. Mais également révéler des avantages dont pourrait bénéficier l’Afrique si un échange de documentation, de procédé et une coordination des activités s’instauraient d’une manière efficace et continue. 

Continuer La Lecture

Economie

Le port d’Owendo accueille 4 ateliers de maintenance pour “traiter chaque type de panne” de trains

Publié

sur

C‘est tout le sens de l’activité menée ce 31 janvier 2023, par le président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, accompagné pour la circonstance de son homologue togolais, Faure Essozimna GNASSINGBÉ, en visite de travail au Gabon. Au port minéralier d’Owendo, 4 ateliers de maintenance ferroviaire ont vu le jour.  Et cette réalisation ravit le chef de l’État à divers niveaux. 

En effet, engagé à lutter contre le chômage chez les jeunes, le Président gabonais se réjouit de ce que ces ateliers fournissent des emplois stables à plusieurs centaines de gabonais. Qui, vont permettre au Gabon de renforcer ses compétences pour moins dépendre de l’extérieur. Le tout dans le respect de la politique du genre chère à la politique d’Ali BONGO. 

En effet, a-t-il annoncé sur sa page Facebook, «à Owendo ce mardi 31/01, j’ai inauguré 4 ateliers de maintenance ferroviaire, équipés pour traiter chaque type de panne dans le strict respect des normes environnementales. 1300 emplois ont été créés pour les Gabonais(es). 50 % des responsables de départements sont des femmes».

Pour le Gabon, ces ateliers de réparation, sont une grande première. Ils permettront de résoudre plus efficacement et plus rapidement les pannes et autres dysfonctionnements que connaît le Transgabonais.

Lire aussi  Gabon: GNI réalise un exploit avec plus de 10 000 entreprises créées en 18 mois
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner

Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.