Se connecter avec nous

Fake News

Gabon: le lycée de Medouneu n’a subi aucun incendie

Publié

sur

Sur la toile, depuis la proclamation des résultats du baccalauréat ce 25 juin 2022, une vidéo circule. On y voit des flammes supposées envahir le lycée de Medouneu, qui aurait été incendié par les élèves recalés à leur examen. L’on y entend même qu’au regard de l’absence des sapeurs pompiers dans cette zone du pays, il ne resterait plus rien dudit lycée. Jusqu’à ce que ce matin, le censeur de l’établissement révèle ce matin des images de bâtiments intacts.

Banner

Fake news ! Si l’on ne saurait déceler l’objectif de la propagation d’une telle infox, l’on ne peut ignorer le fait qu’il mette en accusation de nombreux jeunes attristés par leur échec au baccalauréat. Les accusant d’un acte aussi grave que celui d’avoir mis le feu à un édifice public, le lycée de la commune de Medouneu. 

Si le geste en amuse plus d’un, le point positif de cette histoire est de savoir que le lycée de Medouneu n’a été la cible d’une attaque pyromane. Par-dessus tout, les élèves de la commune, accusés des faits susmentionnés ne se sont eux quant à eux rendus coupables d’aucun des faits qui leurs sont attribués.

Lire aussi  Un incendie, laisse une famille sans abri à Ntoum

Fake News

Gabon /Reprise des trains des voyageurs: le démenti formel de la Setrag

Publié

sur

Une information portant reprise de la circulation des trains voyageurs circulait, notamment sur les réseaux sociaux. Une rumeur de nature à semer le trouble et causer bien des désagréments aux usagers qui y auraient aveuglément cru.

Banner

Afin d’y mettre un terme définitif, la Société d’Exploitation du Transgabonais (SETRAG) est monté au créneau pour démentir via un communiqué publié sur sa page facebook.

«Depuis quelques jours, l’image d’un programme de circulation de trains des voyageurs datant de 2021 circule sur les réseaux sociaux et autres voies de communication, annonçant la reprise de circulation de trains des voyageurs. Setrag dément formellement cette information et déplore vivement cet acte malveillant ».

Pour rappel, le gouvernement a suspendu la circulation des trains des voyageurs au mois d’avril 2023. Et pour être tout à fait clair sur le sujet, la SETRAG précise que «la reprise de circulations de trains des voyageurs fera l’objet d’une communication officielle de l’Etat ».

MEZ

Lire aussi  Libreville: quand le vol d'un téléphone rend un homme pyromane
Continuer La Lecture

Fake News

Gabon /Vente aux enchères à la Douane: la DGDI dément et appelle à la prudence

Publié

sur

C‘est par le canal d’un communiqué que la Direction générale des Douanes et droits indirects a tenu à démentir une intox devenue très virale sur les réseaux sociaux faisant objet d’une vente aux enchères ce 31 mai 2023 sur son site portuaire d’Owendo. Dans ce document, le faussaire prétend que la mise en vente de plusieurs véhicules dont les valeurs de départ est 1,5 million et 5 millions de francs CFA. Ces situations de désinformation ou intox semblent devenir de plus en plus courantes sur les réseaux sociaux. Il incombe aux plus hautes autorités de d’avantage protéger les populations. Mais également aux populations d’être davantage vigilantes et de s’attribuer la culture de la vérification de l’information.

Banner
Lire aussi  Libreville: quand le vol d'un téléphone rend un homme pyromane
Continuer La Lecture

Fake News

Campagne d’établissement d’actes de naissance: le ministère de la justice met en garde contre l’ONG ACADE

Publié

sur

C’est par le canal d’un communiqué de presse que le ministère de la Justice, garde des sceaux, a tenu apporter un éclairage sur une publication circulant sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines. Laquelle, très relayée, émane d’une ONG dénommée ARCADE Gabon, qui annonce une campagne d’établissement date de naissance qui se tiendrait du 1er au 30 avril 2023. Aussi, selon cette publication, cette campagne se serait une parfaite collaboration avec le ministère de la Justice. Une information que l’administration a vite fait de démentir disant que non seulement «il ne travaille avec aucune ONG sur le dossier afférent à l’établissement des actes de naissance», mais en plus, «il ne se reconnaît pas dans tout ce qui dit dans les réseaux sociaux par l’ONG ACADE GABON, qui reste inconnue, à ce jour, de l’ensemble de ses services». Par conséquent, il appelle les populations à faire montre de vigilance «face à cette nouvelle forme d’escroquerie». Et dit par ailleurs, se réserver le droit de poursuivre en justice les personnes mal avisées qui ternissent son image, l’utilisant à des fins peu honorables.

Banner
Lire aussi  Un incendie, laisse une famille sans abri à Ntoum
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.