Se connecter avec nous

Administration

Libreville: le quartier Kiliba Bayumba accueille son nouveau chef de quartier

Publié

sur

Ce 14 août 2023, le 2e Maire adjoint du 1er arrondissement de Libreville, M. Hugues MBOUMBA a procédé à l’installation du chef de quartier de Kiliba Bayumba, aux Charbonnages. L’auxiliaire de commandement, Edith RETENO PAMBO, remise ainsi à ses nouvelles fonctions a été édifiée sur les valeurs qu’elle doit représenter au sein de son quartier. 

Banner

C’est en présence de certains cadres politique du 1er arrondissement de Libreville, dont le Membre du Bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG), Patrice Aboubacar NENDJOT, que la cérémonie s’est tenue. Prête à honorer les responsabilités qui lui sont ainsi attribuées, la nouvelle auxiliaire de commandement, a été exhortée à faire preuve d’impartialité ainsi que de sa disposition à servir l’intérêt des populations, désormais sous sa responsabilité. 

S’il n’est plus à démontrer la volonté du Chef de l’État à placer la femme au coeur des actions de construction et de développement du Gabon, comme initié avec la mise en place de la Décennie de la Femme. C’est là une preuve supplémentaire de la matérialisation de son engagement. Il appartient désormais à Edith RETENO PAMBO de se montrer à la hauteur des attentes de sa hiérarchie, du président delà République et plus encore des populations placées sous son administration.

Continuer La Lecture

Administration

Renforcement des capacités des fonctionnaires: le Gabon Avic international liés par un protocole d’accord

Publié

sur

En visite à Shenzhen en Chine, le ministre Raphaël NGAZOUZÉ a signé un protocole d’accord avec le groupe Avic international. Cet accord porte sur le renforcement de capacités de 60 fonctionnaires ayant dernièrement bénéficié d’une formation en Chine. La politique mise en place par le Président de la République se matérialise au sein du Ministère de la Formation Professionnelle. Le Gabon était, en effet, désireux de s’assurer du bon fonctionnement sur le long terme du transfert des technologies pour la gestion des centres de NKOK, MVENGUE et NTCHENGUE. Le Groupe AVIC fera la maintenance des équipements pour une durée de 24 mois. Une période durant laquelle, l’entreprise chinoise s’attèlera progressivement au transfert de ses compétences vers des maintenanciers gabonais préalablement formés en Chine pour la prise en charge définitive des ateliers.

Banner

MEZ

Continuer La Lecture

Administration

Gabon: Angèle ASSELE, DG des Arts et des industries Culturelles

Publié

sur

Au terme du Conseil des ministres du 20 février 2023, l’artiste chanteuse Angèle ASSELE a été nommée à la tête de la Direction générale des Arts et des industries culturelles du ministère de la Culture et des Arts. Avec à sa tête Max Samuel OBOUMADJOGO, ancien rappeur émérite du groupe Hay’oe, le ministère de la Culture et des Arts s’entoure encore un peu plus des acteurs majeurs de ce domaine sur le plan national.

Banner

Au-delà de sa satisfaction personnelle, cette nomination est un véritable témoignage de la reconnaissance de la nation envers les acteurs majeurs de la promotion Culturelle. En clair, c’est une reconnaissance pour celle qui depuis plusieurs années est une ambassadrice de la culture gabonaise. Aussi, cela témoigne de la volonté franche et honnête des plus hautes autorités du pays, quant à responsabilisation des hommes et femmes qu’il faut, à la place qu’il faut.

À côté de cette nomination dans ce département ministériel, il faut également noter celle du rappeur Franck Stéphane DIBAULT, connu sous le nom de Franck BAPONGA, au poste de Directeur des Arts et des spectacles. En attendant la loi sur le statut de l’artiste, en ce moment au parlement, le train culturel semble être sur de bons rails.

Continuer La Lecture

Administration

Libreville: la pénurie des timbres, une affaire lucrative pour les agents municipaux

Publié

sur

Depuis que le pays est à court de timbres municipaux, certains agents des collectivités ont décidé de s’en faire plein les poches. Une situation qui dépeint la cupidité qui sévit au sein de l’administration gabonaise, toujours gangrenée par la corruption. 

Banner

C’est le regard d’un compatriote, que cette triste réalité s’est faite à nouveau connaitre. En effet, voulant se procurer à tout prix des timbres pour légaliser un document administratif. Celui-ci s’est rendu à l’Hôtel de ville de Libreville, car dans plusieurs mairies d’arrondissements les timbres se font de plus en plus rares. 

Ainsi, les agents de la mairie centrale, censés vendre le timbre à 1000 Fcfa, lui auraient dit qu’il n’y a plus de timbres. Mais, qu’ils peuvent en trouver quelques-uns si la personne veut bien débourser la somme de 2000 Fcfa l’unité, soit le double du tarif homologué. Et, comme il avait  besoin de 3 timbres, il se serait donc résigné à payer le montant total de 6000 Fcfa.

Comme quoi «chassez le naturel, il revient toujours au galop». Comment pourrait-on prétendre à développer un pays avec de tels comportements. Aussi,  est-ce que l’édile de Libreville, Christine MBA NDUTUME épouse MIHINDOU peut en l’état actuel des choses, garantir le bon fonctionnement de cette institution ? À quand donc la fin de commerce au noir dû au manque des timbres depuis maintenant de nombreuses années ?

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.