Se connecter avec nous

Société

Moov Africa Gabon Telecom clôture de la formation GT LAB initiée au profit de la Femme Gabonaise

Publié

sur

Tout est bien qui finit bien. Voilà donc qui reprend le bilan de la 6e édition du programme GT LAB, que Moov Africa – Gabon Telecom a initié depuis l’inauguration de la salle numérique du Lycée national Léon Mba en 2017. Lancée cette année à l’occasion de la journée nationale de la femme gabonaise, elle a donné son clap final ce week-end, le 06 mai 2023. Une formation certifiante dont ont pu bénéficier un peu plus de 300 femmes. Entièrement gratuite pour les participantes, elle visait à transmettre à ces dernières, des outils qui leur permettront de faire du numérique un véritable levier d’autonomisation et de croissance.

Banner

Pour cette année, les formations, distillées par Donald SORO, expert en métiers du digital et en community management, étaient axées sur les femmes avec pour objectif spécifique de répondre au besoin du renforcement des capacités des jeunes filles avec ou sans qualification, sans emploi et sans moyen pour s’offrir une formation pouvant les rendre compétitives sur le marché de l’emploi. En filigrane, il s’agissait de favoriser leur insertion sociale et professionnelle et à promouvoir leur inclusion numérique en les familiarisant avec les outils numériques et les logiciels de base. Avec ce programme GT LAB à l’issue duquel 2 300 Gabonais sont formés sur divers thèmes liés aux opportunités du web, Moov Africa- Gabon Telecom entend renforcer son caractère d’acteur majeur dans la digitalisation et en faveur du développement de l’écosystème numérique au Gabon.

À la satisfaction de l’entreprise, qui rappelle par la voie de la responsable de la communication, Léa SEKY OLOUNA que «compte tenu de l’important effort que le gouvernement fait, (…) à l’occasion de la journée internationale de la femme d’abord en mars, puis de la journée de la femme gabonaise en avril, d’offrir ces formations certifiantes gratuites à la population féminine. Aujourd’hui, le numérique offre des opportunités infinies. Donc, nous avons voulu, à travers ces formations, pousser les femmes à l’autonomisation, à l’émancipation, et surtout être des acteurs actives de l’écosystème numérique».

Relevant de nombreux «retours favorables», le formateur assure qu’elles sont satisfaites de cette formation, au cours de laquelle elles ont des choses qui vont leur permettre d’améliorer les performances de leurs structures, et d’autres, d’améliorer leurs compétences en entreprises. Adèle ANDEME MINKO, agent du secteur de la Santé, assure à ce sujet, «j’ai appris une autre façon de gérer(…) Je pourrais apporter un plus à la structure de santé à laquelle j’appartiens, apporter un plus à mon médecin chef et à mes collègues».

Alors que Monica BOULANGA juriste en quête d’emploi, peine à retenir sa joie, alors qu’elle a reçu son attestation de formation en community management. «Cette attestation me permet de me lancer dans une reconversion, m’ouvrir à un autre domaine. Et je tiens par ailleurs à remercier Moov Africa Gabon Telecom pour cette initiative qui aidera bien d’autres femmes comme moi. C’est vraiment une aubaine à saluer».

Moov Africa Gabon Telecom a l’ambition détendre ce type de formation à l’intérieur du pays. «On a bien réalisé que sur Libreville, la demande a été énorme. Sur 100 places, parceque vous avez vu la taille de la salle, on a atteint plus de 1500 demandes. Ce qui est énorme. Et je pense que si la demande est aussi forte à l’intérieur du pays, (…) avec l’accord de la direction générale, nous vérifierons et ferons peut-être quelque chose dans ce sens». Les attestations de formation ont été remises aux participantes avant de procéder à l’habituelle photo de famille pour immortaliser l’événement. Et à l’année prochaine.

MEZ

Continuer La Lecture

Société

Publié

sur

Garantir l’employabilité des jeunes, c’est aussi s’assurer de leurs capacités à s’intégrer, persévérer et se maintenir au sein d’une entreprise. Ce 20 février 2024, 15 jeunes diplômés de niveau master, sélectionnés dans le cadre du programme “Jeunes talents”, initié par la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), ont reçu leurs attestations de participation à l’atelier soft skills, qui leur garantit des savoir-être et savoir-faire indispensable en milieu professionnel. 

Banner

En présence du ministre du Travail, et de la lutte contre le chômage, Adrien NGUEMA MBA, du secrétaire général de Setrag, Jérôme CANTIANT des opérateurs économiques partenaires et des bénéficiaires du programme, le Directeur Général du Pôle national pour la promotion de l’emploi (PNPE), Puanne Paulin MOUSSOUNDA s’est satisfait de ce que cette initiative, soit en cohérence avec la nouvelle vision stratégique du PNPE intitulée “Réinventons l’emploi”. 

Figurant aux nombre des axes prioritaires de l’action du gouvernement de Transition, la lutte contre le chômage, notamment chez les jeunes, a été au centre du programme présenté ce jour. Pour ce qu’il a pour objectif d’anticiper les futurs départs à la retraite et garantir la relève par l’intégration et le développement de “jeunes talents”. 

Saluant l’engagement de l’entreprise citoyenne, Setrag, pour ses actions sociales, Adrien NGUEMA MBA, notamment «quant à son engagement dans l’amélioration de l’employabilité des jeunes». Dont plus de 500 ont bénéficié entre 2020 et 2023 de contrats à durée déterminée (CDD) et indéterminé (CDI), selon le Secrétaire général de Setrag. Un exemple à suivre selon le ministre qui n’a pas manqué de le faire savoir à l’endroit des opérateurs économiques «je vous invite à emboîter le pas de Setrag ». Non sans avoir adressé aux récipiendaires ses encouragements pour la suite. 

En effet, après avoir satisfaits aux exigences du PNPE qui avait la lourde tâche de sélectionner les “jeunes talents”, au terme de l’examen de 3 781 CV, 171 entretiens, les 15 candidats retenus ont passer haut la main les tests pratiques, au terme desquels 43 ont été admis. Il leur appartiendra désormais de satisfaire aux exigences duonde du travail et de leur employeur en particulier, et de briller par leur capacité à se maintenir au sein de la société qui va les accueillir. 

Continuer La Lecture

Société

Programme jeunes talents: Setrag et le PNPE gratifient 15 jeunes gabonais

Publié

sur

Garantir l’employabilité des jeunes, c’est aussi s’assurer de leurs capacités à s’intégrer, persévérer et se maintenir au sein d’une entreprise. Ce 20 février 2024, 15 jeunes diplômés de niveau master, sélectionnés dans le cadre du programme “Jeunes talents”, initié par la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), ont reçu leurs attestations de participation à l’atelier soft skills, qui leur garantit des savoir-être et savoir-faire indispensable en milieu professionnel. 

Banner

En présence du ministre du Travail, et de la lutte contre le chômage, Adrien NGUEMA MBA, du secrétaire général de Setrag, Jérôme CANTIANT des opérateurs économiques partenaires et des bénéficiaires du programme, le Directeur Général du Pôle national pour la promotion de l’emploi (PNPE), Puanne Paulin MOUSSOUNDA s’est satisfait de ce que cette initiative, soit en cohérence avec la nouvelle vision stratégique du PNPE intitulée “Réinventons l’emploi”. 

Figurant aux nombre des axes prioritaires de l’action du gouvernement de Transition, la lutte contre le chômage, notamment chez les jeunes, a été au centre du programme présenté ce jour. Pour ce qu’il a pour objectif d’anticiper les futurs départs à la retraite et garantir la relève par l’intégration et le développement de “jeunes talents”. 

Saluant l’engagement de l’entreprise citoyenne, Setrag, pour ses actions sociales, Adrien NGUEMA MBA, notamment «quant à son engagement dans l’amélioration de l’employabilité des jeunes». Dont plus de 500 ont bénéficié entre 2020 et 2023 de contrats à durée déterminée (CDD) et indéterminé (CDI), selon le Secrétaire général de Setrag. Un exemple à suivre selon le ministre qui n’a pas manqué de le faire savoir à l’endroit des opérateurs économiques «je vous invite à emboîter le pas de Setrag ». Non sans avoir adressé aux récipiendaires ses encouragements pour la suite. 

En effet, après avoir satisfaits aux exigences du PNPE qui avait la lourde tâche de sélectionner les “jeunes talents”, au terme de l’examen de 3 781 CV, 171 entretiens, les 15 candidats retenus ont passer haut la main les tests pratiques, au terme desquels 43 ont été admis. Il leur appartiendra désormais de satisfaire aux exigences duonde du travail et de leur employeur en particulier, et de briller par leur capacité à se maintenir au sein de la société qui va les accueillir. 

Continuer La Lecture

Société

Inclusion financière : Moov Africa Gabon Telecom lance la carte “Momovisa”

Publié

sur

Leader du secteur des télécommunications au Gabon, Moov Africa Gabon Telecom n’est pas à court d’idées novatrices. En effet, pour améliorer le flux des transactions financières de ses abonnés, l’entreprise a initié la carte Visa dénommée “Momovisa”. Un outil sécurisé et à portée de bourses, qui vient révolutionner les habitudes des abonnés. 

Banner

Disponible au prix unique de 7 900 Fcfa au sein des agences Moov Africa Gabon Telecom, l’utilisation la carte “Momovisa” requiert de l’utilisateur, l’ouverture préalable d’un compte Moov money. Fruit d’une collaboration avec UBA Gabon, “Momovisa” permettra à ses détenteurs d’effectuer des opérations de retraits sur les distributeurs de billets, paiement sur les terminaux de paiement électronique (TPE), au Gabon et partout dans le monde, et même d’effectuer des achats et cela en toute sécurité. 

Faut-il le dire, cette nouveauté selon le Directeur général de Moov Africa Gabon Telecom, Jorio ZOUHEIR, «va révolutionner et simplifier les usages de nos abonnés Moov Money en encore appelé MOMO. Une carte qui va également être une avancée significative dans le processus d’accélération de l‘inclusion financière au Gabon ». En plus d’être «une solution de paiement digitale qui viendra une fois encore faciliter la vie des populations», soutient la directrice générale de UBA Gabon, Eugénie ONYEKWELU.

Voilà un outil, qui viendra soulager les usagers qui ne disposent pas de comptes bancaires. Avec cet outil, ils ne seront plus en marge de l’évolution du système financier. Ils pourront désormais disposer de leurs revenus sur leur carte “Momovisa”, qu’ils recharger ont directement via Moov money. 

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.