Se connecter avec nous

Société

Contournement de l’aéroport de Libreville: les familles réfractaires bientôt dégagées

Publié

sur

Suivant le plan de conduite des travaux de construction de la voie de contournement de l’aéroport de Libreville, les démolitions des maisons des familles réfractaires au déguerpissement devait commencer mardi 31 janvier 2023. Le motif avancé par ces familles, est l’indemnisation quelque peu vaille que vaille à laquelle elles ont eu droit. À titre illustratif, des propriétaires de maisons ayant dépensé 500 millions FCFA pour bâtir leurs biens, se sont retrouvés avec des enveloppes de 150 millions FCFA, soit un écart de 15% sur la valeur normale. “Ce sont des miettes qu’on nous donne”, s’est notamment plaint un membre du collectif des familles impactées par le projet auprès de nos confrères de La calotte.

Banner

Pour rappel, la phase de démolition des maisons construites sur le linéaire de la future voie de contournement de l’aéroport de Libreville, a commencé le 02 décembre 2022. Afin de décongestionner les voies d’accès à la zone nord de la capitale gabonaise. Le linéaire part d’Okala-Carrière Première pompe à Alibandeng et Kiliba. La mise en branle du projet était précédée de 3 préalables clés: paiement des indemnisations et les réclamations, déménagements, démolition des habitations. Or, déplore le collectif des familles impactées par le projet, l’ indemnisation n’aurait pas tenue compte de l’expertise estimatif de la valeur des maisons devant être détruites.

Lire aussi  Gabon /projet de construction du nouveau terminal de l’ADL: la phase de démolition enclenchée

Pour obtenir gain de cause, le collectif des familles impactées par le projet a engagé moult démarches. Expertise, contre-expertise, saisine des plus hautes autorités du pays. L’affaire a finalement atterri à la Cour constitutionnelle sollicitée pour arbitrage dans le bras de fer ainsi engagé entre les deux parties. Le collectif crie à la marginalisation de certaines familles impactées au détriment d’autres dont les dossiers d’indemnisation aurait bénéficié d’un traitement plus conséquent.

Ainsi accusée de flouer des familles de leurs biens et de ne pas respecter leurs droits, GSEZ justifie la clé des indemnisations en brandissant le tableau comparatif entre les compensations et les valeurs agréés par les expertises judiciaires. Voilà qui explique, selon GSEZ, l’écart de 15% décrié par les plaignants. Fort de cet argumentaire, GSEZ a donc lancé ses engins à l’assaut des dernières habitations devant être rasées sur le linéaire de la future voie de contournement de l’aéroport de Libreville.

MEZ

Société

Gabon /Fête du travail: la reconnaissance du travail accompli au cœur des festivités à la DGBFIP

Publié

sur

La seule façon de faire du bon travail, c’est d’aimer ce que vous faites», disait Steve JOBS. C’est de cela que se sont réjouis les agents de la Direction générale du Budget des finances publiques (DGBFIP), le 25 mai 2024, alors qu’ils célébraient en différé la fête du Travail. À cette occasion, la réjouissance du travail accompli se mêlaient à la passion des différents métiers qui se côtoient au sein de ladite direction. Une passion que de nombreux agents ont mis au service de l’État, pendant plusieurs décennies, et qui aura été récompensée ce jour, à leur grande surprise. 

Banner

Accueilli en fanfare par ses collaborateurs, le Directeur général du Budget et des finances publiques, Aurélien Marcel MINTSA MI NGUEMA, qu’accompagnait le ministre de la réforme des institutions, Murielle MINKOUE épouse MINTSA a profiter de l’effervescence du moment, pour réitérer aux uns et aux autres la nécessité de redoubler d’efforts. Ce, afin d’accompagner la restauration des finances publiques souhaitée par les autorités de la Transition. 

«Nous devons inexorablement redoubler d’efforts, dans l’optique de nous arrimer aux enjeux du moment et de mériter la confiance que les plus hautes autorités, en tête desquelles le président de la Transition, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA, ont bien voulu placer en nous». A-t-il lancé pour ragaillardir ses troupes, pour les enjeux à venir. 

Lire aussi  Gabon: ADL récompensée pour son engagement pour la protection de l'environnement

Mais pour les motiver, le DGBFIP, n’aura pas seulement usé de mots pour donner la direction et les objectifs à atteindre. Il aussi apporter des présents, pour récompenser les agents les plus anciens, qui cumulaient entre 30 et 34 années de service, pour le travail accompli, leur engagement et leur abnégation au cours des dernières décennies. Cela aura été pour certains la remise de diplômes et pour la doyenne des agents de la DGBFIP, Edwige MANOMBA, un véhicule flambant neuf, qui lui a littéralement arraché les mots de la bouche. 

Un évènement exceptionnel, qui a marqué plus d’un agent, qui espèrent à leur tour, pourquoi pas voir leur dévotion au travail pour l’essor de leur pays, le Gabon récompensé de manière équivalente. Mais pour cela, Aurélien Marcel MINTSA MI NGUEMA ne saurait exhorter ses équipes à autre chose, si ce n’est un travail bien fait, qui épouse les exigences des plus hautes autorités. 

Continuer La Lecture

Société

Gabon /Internet fixe: Moov Africa Gabon Telecom détient les meilleures performances en 2024

Publié

sur

Les conclusions de l’évaluation menée par l’entreprise indépendante française “nPerf”, qui évalue avec précision la connectivité internet, dans le monde, sont sans appel.  Au Gabon, l’opérateur Moov Africa Gabon Telecom, par ailleurs leader dans la fourniture des services internet, a affiché de meilleurs indicateurs clés de performance.

Banner

En effet, une année durant, partant du 1er avril 2023 au 31 mars 2024 l’entreprise a effectué 12 164 tests de débit internet. Cela, aux fins d’analyser les indicateurs de performance, à l’instar des débits descendants et montants, la latence, la navigation et le streaming, précise le magazine en ligne www.Gabonmag.com.

Avec un débit descendant de 53 Mb/s, considéré comme le plus rapide au Gabon, contre 17 Mb/s pour son débit montant, Moov Africa Gabon Telecom domine nettement son concurrent, Canalbox. Dont les données sont respectivement de 19,47 Mb/s et 6 Mb/s. Des chiffres qui positionnent le Gabon devant Madagascar (31.5 Mb/s), le Togo (27 Mb/s), du Cameroun (25 Mb/s), du Kenya (20 Mb/s) ou la République démocratique du Congo (10 Mb/s). Renforçant ainsi son leadership à l’échelle nationale. 

Lire aussi  L'aéroport de Libreville accueille Trans Air Sénégal, une nouvelle compagnie aérienne
Continuer La Lecture

Société

Gabon: la « Cité Estuaire » de Bikele Nzong entièrement connectée au réseau électrique 

Publié

sur

Au terme de deux mois de travaux, l’inauguration du transformateur à la «Cité estuaire», des logements sociaux de la Société nationale immobilière (SNI), ce 23 mai 2024, vient matérialiser la volonté des autorités gouvernantes d’améliorer le cadre de vie des gabonais. Résultat de la combinaison des efforts de la SNI, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) et du Comité de transition pour la restauration des institutions (CTRI), cet ouvrage, qui a permis l’extension du réseau électrique sur 2800m, va favoriser l’alimentation électrique de l’ensemble des logements que compte la Cité Estuaire. Soit 315 logements dont 10 familles en détresse sociale. 

Banner

À Bikele Nzong, dans le 3e arrondissement de Ntoum, la satisfaction était au rendez-vous ce matin, à l’heure de la mise en service du poste de  transformation 630 KVa. En attente, alors qu’elles n’étaient pas encore connectées au réseau électrique, les 300 familles bénéficiaires de cette réalisation, ne cachent pas leur joie. Maître d’ouvrage de ces travaux, la SNI n’en n’est pas moins fière. 

En effet, rappelle le Directeur général de la SNI, Hermann KAMONOMONO, «nous comptons à peu près 600 familles qui résident sur ce site. Et jusqu’à présent nous n’avions connecté qu’une partie de ces familles. Mais, grâce à l’effort combiné du CTRI, la SEEG et la SNI, nous sommes parvenus aujourd’hui à connecter le reste des familles, près de 300, ce qui est une avancée considérable». 

Lire aussi  Voie de contournement de l'aéroport de LBV: vers une indemnisation & un relogement de 600 familles ?

Souvent sollicité pour héberger les familles en détresse à l’instar des victimes de l’éboulement du pk8 et des familles déguerpies de la décharge de Mindoubé, les les logements sociaux de Bikele Nzong disposent donc désormais de l’ensemble de commodités pour remplir leur mission. Celle d’améliorer le cadre de vie des gabonais, un objectif que partagent les autorités du CTRI, partie prenante de ce projet. 

Pour rappel, les travaux effectués par la SEEG dans cette zone, ont porté sur la réalisation des extensions du réseau électrique sur 2 800 mètres, la pose des compteurs et la construction d’un transformateur d’énergie électrique d’une capacité de 630 KVa. Le coût de cet investissement s’élève à 271 114 292 Fcfa.

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.