Se connecter avec nous
Banner

Éducation

Les étudiants gabonais bientôt refoulés de la Turquie pour prostitution et abus d’alcool

Publié

sur

Les autorités turques ont décidé de refouler les étudiants gabonais de leur territoire. Au motif que ces derniers se livreraient à la prostitution, l’ivrognerie, et autres excès fortement prohibés dans ce pays. C’est que nous apprend le journal Gabon matin dans sa livraison du lundi 05 au dimanche 11 décembre 2022. L’information s’appuierait sur un audio de l’ambassadeur du Gabon en Turquie sur les réseaux sociaux. Convoqué par l’Université de Karabük (nord de la Turquie), le diplomate gabonais (le chargé d’affaires Fernand YALLIS) se serait vu jeté à la figure la somme des impairs commis par les étudiants gabonais : les filles qui s’adonneraient à la prostitution, tandis que les garçons affectionneraient les orgies sexuelles lors soirées bien arrosées.

Abus d’alcool, vente et consommation de stupéfiants, prostitution, orgies sexuelles, violences physiques (bagarres), nuisances sonores, impolitesse, irrespect envers les autorités rectorales, outrages envers les forces de l’ordre (…). Autant d’excès dont les étudiants gabonais se rendraient régulièrement coupables. Pour rappel, la Turquie est un pays musulman où la loi coranique est en vigueur : tout n’y est donc pas permis. Outre les étudiants gabonais de l’Université de Karabük, ceux d’Istanbul, au nord-ouest de la Turquie, se livreraient aux mêmes déviances. Des faits dont la récurrence est allé crescendo au fil des années. Toute situation qui a fortement contribué à écorner l’image du Gabon en Turquie. À la grande indignation de l’État gabonais et des familles des apprenants souvent choquées de découvrir la double vie de leurs progénitures.

Pour tenter de se dédouaner, certains brandissent l’argumentaire des difficultés existentielles : une bourse d’étude dont le montant ne permettrait pas de couvrir convenablement toutes les charges quand elle n’est pas supprimée, la faible ou insistante des familles(…). Un argumentaire qui ne convainc pas tout le monde, d’autres étudiants, indignés, pointant plutôt l’insouciance, l’amour de l’argent et de la vie facile, l’esprit des soirées endiablées des quartiers populaires de Libreville (Cocotiers, Nkembo, Derrière-la-prison, les Akebes, etc) que certains auraient ramené en Turquie. Le rapport conséquemment pondu par les rectorats des universités turques de Karabük et d’Istanbul, a été transmis aux autorités gabonaises. Sans appel, ledit rapport est ponctué par une conclusion : les étudiants gabonais coupables des faits tantôt dénoncés, se verront expulsés de Turquie sans autre forme de procès.

MEZ

Continuer La Lecture

Éducation

HOUANGNI AMBOUROUET donne le coup d’envoi de la formation “écaillage de poissons”

Publié

sur

Le ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Pascal HOUANGNI AMBOUROUE a, cd 23 janvier 2023, officiellement lancé une formation à l’intention des transformateurs des produits de pêche au Centre d’appui à la pêche artisanale de Libreville (CAPAL). Celle-ci, initialement prévue pour 50 jeunes, touchera à terme entre 1200 et 2000 jeunes écailleurs répertoriés sur l’ensemble du pays.

Dans sa déclinaison, la formation sera axée essentiellement sur les techniques d’écaillage, l’étêtage, l’éviscerage, et le filetage. À son terme, les jeunes impétrants bénéficieront du soutien de l’entreprise citoyenne ASCOMA pendant 9 mois, et de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), qui prendra le relais en termes de couverture maladie.

«En ligne avec la philosophie de Monsieur le Premier ministre, il s’agira d’implémenter une démarche de protectionnisme éducateur par une approche de préférence nationale dans ce type de métier. Pour cela, j’annonce que la présente formation donnera lieu à un arrêté accordant la priorité d’écaillage de poisson aux jeunes Gabonais» a conséquemment expliqué Pascal HOUANGNI AMBOUROUE. Ocasion pour le ministre de procéder à la réouverture officielle du Corridor qui était jusque-là fermé à la pêche dans l’estuaire du Komo, en présence de ses collègues, venus témoigner de la solidarité gouvernementale.

À travers cette initiative du ministère de la Pêche, le gouvernement vise la résorption du chômage des jeunes Gabonais énoncé dans le Plan d’Accelération de la Transformation (PAT). En droite ligne de la volonté exprimée par le président de la République, qui, lors de ses vœux de nouvel à la Nation du 31 décembre 2022, annonçait la création de 100 000 nouveaux auto-entrepreneurs. Pascal HOUANGNI AMBOUROUE n’a donc pas perdu de temps. À peine nommé à ce poste, le membre du gouvernement fait déjà étalage de son engeance et de son hyper activité. Pragmatique, il s’est tout de suite attelé à solutionner les problèmes du nouveau ministère dont il a la charge.  

MEZ

Continuer La Lecture

Éducation

Gabon: NTOUTOUME-LECLERCQ et l’AFD font le point sur l’avancement du PISE

Publié

sur

Le 19 janvier 2023, la ministre de l’Education nationale, Camélia NTOUTOUME-LECLERCQ, a reçu à son Cabinet, la mission de supervision du projet PISE, conduite par Marie SENNEQUIER, Directrice générale de l’Agence Française de Développement (AFD). Objet de cette entrevue, faire un point de situation globale de l’avancement du Projet d’investissements dans le secteur de l’éducation (PISE). Occasion pour les deux parties, de faire un tour d’horizon sur l’achèvement des travaux de construction, de réhabilitation et d’extension de la phase 1 du programme, avant d’aborder la question du lancement de la phase 2 relative aux travaux de construction dudit projet. Ce type d’échange sera d’ailleurs multiplié, afin d’intensifier le rythme de réalisations de cet important et ambitieux projet qui a pour objectif d’améliorer de manière significative et durable, la qualité de l’offre éducative et de la vie scolaire.

MEZ

Continuer La Lecture

Éducation

Gabon: NTOUTOUME-LECLERCQ s’assure de la disponibilité des équipements auprès du fournisseur du PISE

Publié

sur

Le 18 janvier 2023, le ministre de l’Education nationale, Camélia NTOUTOUME-LECLERCQ, a visité l’entrepôt du fournisseur des équipements scolaires dans le cadre du Projet d’Investissements dans le Secteur de l’Education (PISE). Accompagnée des partenaires sociaux et de l’Association des Parents d’Elèves, cette visite a permis au membre du gouvernement de constater par elle-même, la disponibilité des équipements et matériels de laboratoire, d’Education Physique et Sportive et culturels, destinés aux établissements bénéficiaires dudit Projet. « Je me réjouis de la qualité du matériel et des équipements, lesquels sont conformes aux normes en vigueur. Leur acheminement auprès desdits établissements reste imminent », s’est réjoui la ministre.

MEZ

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.