Se connecter avec nous
Banner

Société

L’association Otima réjouit le “coeur” des enfants des centres d’accueil lors d’une journée récréative

Publié

sur

Elle n’a duré que le temps d’une journée, le 12 novembre,2022, mais celle-ci a été bien loin d’être ordinaire pour les jeunes pensionnaires des centres d’accueil de Libreville. En prélude de la célébration de la journée des droits de l’enfant, le 20 novembre prochain, l’association Otima (le coeur en plusieurs langues dans la province du Haut-Ogooué) a organisé une journée récréative à l’endroit des enfants gabonais au ballon d’or.

Banner

Qu’ils soient des centres Ami Fidèle, SOS Mwana, Arc-en-ciel, AEODA, CAPEDS ou El Jireh, tous se sont retrouvés dans ce cadre où l’aire de jeux parée de structures gonflables, un stand de maquillage, baby-foot, des compétitions de football et de basket-ball, des stands gourmandises et un podium géant pour les prestations d’artistes avaient été apprêtés pour les accueillir dans un esprit bon enfant, de manière à graver ce moment dans leurs coeurs. Un objectif largement atteint bien au-delà de leur cible, les enfants. Puisque encadrants et responsables le reconnaissent de manière unanime.

«C’est une très belle action parce qu’elle permet aux enfants de s’épanouir, se distraire et de sortir un tant soit peu de leur quotidien un peu particulier pour rencontrer d’autres enfants comme eux», a confié la responsable du centre d’accueil El Jireh, Nicole PAMBO. Non sans remercier les organisateurs de cette journée, Noureddin et son épouse Léa BONGO VALENTIN, par ailleurs fondateurs de l’association Otima, dont l’une des missions est de se tenir aux côtés d es enfants gabonais dans plusieurs domaines de leur quotidien.

En effet, pour la vice présidente de l’association Otima, cette journée «est l’occasion d’appuyer sur pause et de rappeler que les enfants ont des droits et nous savons que ces enfants issus des centres d’accueil n’ont pas un quotidien facile et que tous les acteurs qui œuvrent dans le social, peuvent conjuguer leurs efforts pour améliorer le quotidien de ces enfants. L’objectif pour nous est de travailler sur des dossiers de fond, de sensibiliser de sorte que leur besoin à la santé, à l’éducation et aux loisirs soit facilité», a poursuivi Marie OBOUMADJOGO.

Au final, peu importe par qui est portée cette initiative, elle n’en demeure pas moins satisfaisante pour ces enfants qui ont pu sortir de leur quotidien et partager des moments heureux avec d’autres, tous ensemble. Leur épanouissement contribuera à en faire des bons citoyens, et celui-ci ne peut être revêtu d’une quelconque étiquette politique. D’autant qu’après 2 années d’existence, c’est bien pour les enfants gabonais qu’ont été mises en place l’accès au soin grâce à des consultations médicales gratuites, la fourniture de kits scolaires complets, la prise en charge de la scolarité dans des établissements publics ou privés, mais également dans la réfection des bâtiments des centres, tous portés par l’association Otima.

Continuer La Lecture

Société

Judes RAPOTCHOMBO met la mairie de Libreville au pas (militaire)

Publié

sur

Au cours d’une réunion de prise de contact avec les cadres et responsables de l’administration de la commune de Libreville, le Général de brigade Judes Ibrahim RAPOTCHOMBO, délégué spécial chargé de la gestion de la commune de Libreville, a donné le ton des attitudes et habitudes qui doivent rythmer leur collaboration le temps de la transition. Son discours franc n’était pas pour égayer les agents qui ont bien compris que le changement du Gabon passe aussi et d’abord par le changement de [leurs] mentalités.

Banner

Pragmatisme et rapidité, le Président de Transition a placé ces atouts au-dessus de tout, pour mener de manière efficace cette période. Et Judes RAPOTCHOMBO se les approprie aisément, pour espérer rétablir le code de “réussite professionnelle” qui permettra de faire fonctionner correctement l’institution et d’atteindre les objectifs fixés. 

Ainsi a-t-il dit à l’endroit des retardataires, nonchalants et réfractaires au changement «je n’ai pas la main qui tremble», pour les mettre à la porte. «Celui qui va se mettre en marge du mouvement global. Celui qui va continuer de faire comme avant, se sera mis lui-même à la porte». Des propos qui ont été accueillis dans le plus grand silence, tant ils mettent le doigt sur un ensemble de dysfonctionnements décriés par les usagers. 

A-t-il poursuivi, imprimant les nouvelles règles de la mairie de Libreville, «je veux bien que les gens arrivent à 8h30», en raison de la rentrée scolaire. Par contre, «si vous venez à 11 heures, restez chez vous ! Si vous venez à 10 heures de grâce, restez chez vous ! Qu’est-ce que vous viendrez faire à 10h?». Rappelant chacun à sa responsabilité, quant au choix d’arriver à son poste en retard ou de rester chez soi, car pour ceux-là il n’hésitera pas à appliquer la sanction qui convient. 

Continuer La Lecture

Société

Gabon: Jonathan IGNOUMBA au fait des réalités des agents de son département

Publié

sur

Les trois dernières journées ont été particulièrement chargées pour le ministre de l’Agriculture, l’élevage et la pêche, Jonathan IGNOUMBA. De département en département, il a sillonné les directions générales et agences sous tutelle de l’État, pour toucher du doigt les réalités des collaborateurs. Et s’assurer ainsi de leurs conditions d’exercice.

Banner

«Nous devons aller vite. Le président l’a dit, que pays est en difficulté. Effectivement, il y a des problèmes dans l’administration surtout. Et nous devons nous atteler à régler ces problèmes», a rappelé le membre du gouvernement qui entend mener à bien les missions prioritaires du CTRI, au sein des départements placés sous sa tutelle.

Tout porte à croire que le chantier de l’amélioration des conditions de travail des agents du ministère de l’Agriculture, l’élevage et de la pêche est désormais ouvert. Et Jonathan IGNOUMBA l’a bien dit, «il faut aller vite».

Continuer La Lecture

Société

Gabon /Voie de contournement ADL: la livraison reportée en janvier 2024

Publié

sur

La voie de contournement de l’aéroport international Léon MBA de Libreville sera finalement livrée en janvier 2024. L’annonce officielle a été faite par la société adjudicataire Afcons dans un communiqué de presse.

Banner

Reliant les points Alibandeng – Okala, cette voie permettra de juguler les flux des embouteillages dans cette zone. Et de rendre un peu plus fluide la circulation entre les communes de Libreville et Akanda (Grand-Libreville).

La voie de contournement de l’aéroport international Léon MBA de Libreville est construite par endroits en 2×3 voies et 3×2 voies sur un linéaire d’environ 4,5 km. Initialement, le chantier devait être livrée en juin 2023. Mais la société adjudicataire accuse 6 mois de retard.

Raisons avancées par l’entreprise indienne pour se justifier: des difficultés notamment liées à l’approvisionnement des agrégats et autres types de matériaux de construction. Il faudra donc encore un peu de patience pour les riverains.

MEZ

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp


Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.