Se connecter avec nous

BrèveInfo

Libreville: un éboulement détruit 3 maisons au Pk7

Publié

sur

Un éboulement a détruit 3 maisons au Pk7-Nkol-Ngum, dans la nuit du lundi 31 octobre au mardi 1er novembre 2022. Une énième catastrophe consécutive aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur la capitale Libreville cette nuit-là. Aucune perte en vie humaine enregistrée, nonobstant d’importants dégâts matériels. Il était environ 5 heures du matin, quand les résidents de l’une des 3 habitations détruites sont brusquement tirés de leur sommeil par l’inondation de leur demeure. Suivra un éboulement de terre qui a complètement rasé la maison. Les 3 familles sinistrées se retrouvent ainsi à la belle étoile. Il faut dire que cette zone nommée Nkol-Ngum du quartier Pk7 présente une forte sensibilité aux catastrophes naturelles. Beaucoup de résidents y ont construit leurs habitations sur des pentes où la moindre averse fait courir le risque d’un éboulement. Vivement que les pouvoirs publics se penchent sérieusement sur cette problématique, qui relève désormais de l’urgence.

Banner

MEZ

Lire aussi  Libreville: Priscillia et son gang de braqueurs mis aux arrêts par la BAC

BrèveInfo

Libreville/Bretelle camp de police-montagne sainte: OLIGUI NGUEMA satisfait des travaux

Publié

sur

Au camp de police, riverains et professionnels de transports ne cachaient plus leur impatience à voir la bretelle reliant le lieu-dit Camp de police au quartier Montagne sainte, enfin opérationnel. Comme réponse à leur agitation, le président de la transition, qui a effectué une visite surprise le 25 mai dernier sur le site, a apprécié la qualité des ouvrages, annonçant ainsi son ouverture le 26 mai suivant.

Banner

Ainsi, la zone souvent en proie à d’importants embouteillages va améliorer la fluidité du trafic, évitant les détours sur le boulevard du bord de mer. Une grande nouvelle pour les habitants du coin, qui le verront enfin désenclavé. Pour eux, cette réalisation n’est autre que le reflet de l’engagement des autorités, notamment du Président de la Transition à transformer les infrastructures routières, et de répondre aux besoins de la population.

Lire aussi  Libreville classée 2e ville la plus chère d’Afrique en 2022
Continuer La Lecture

BrèveInfo

Gabon: “oncle Didine va mieux” assure MBOUMBA BISSAWOU

Publié

sur

“L’Auberge du salut” serait bien triste sans son personnage, “Oncle Didine” de son vrai nom, Prince De Capistran, qui avait quelques jours plus tôt fait l’objet d’une chaîne de solidarité sur les réseaux sociaux. Son état de santé devenu inquiétant nécessitait une opération chirurgicale, estimée suivant les alertes, atla somme de 150 000 Fcfa. Résolu à faire montre de la solidarité du gouvernement, le ministre de la Communication, Rodrigue MBOUMBA BISSAWOU s’est tenu à son chevet peu après son intervention, pour s’assurer de son état. «Notre « Oncle DIDINE » va mieux. Je lui ai rendu visite ce matin au CHUO. Un grand merci à l’équipe médicale, pour la prise en charge de ce monument du cinéma gabonais», a-t-il indiqué rassurant ainsi toutes les bonnes volontés qui avait manifesté leur soutien à l’acteur, dont la qualité de jeu reste encore marqué dans la mémoire de nombreux compatriotes. C’est donc une étape de franchie vers le rétablissement, mais d’ores et déjà nous lui souhaitons une bonne convalescence et un prompt rétablissement.

Banner
Lire aussi  Gabon: Laboratoire d'ADN, les lycéens à bord Iveco, découvrez l'actualité marquante
Continuer La Lecture

BrèveInfo

Libreville /Braquage d’un taxi: après l’arrestation des voleurs, la police à la recherche de la victime

Publié

sur

Alors que le 21 avril 2023, une vidéo dans laquelle on voit deux individus exercer des violences physiques à l’aide d’une arme blanche sur un tiers devenait virale sur les réseaux sociaux, la police a annoncé seulement quelques heures plus tard, l’arrestation des deux agresseurs. Aussi, la préfecture de police a lancé un appel à victime afin que celle-ci se présente au service des affaires criminelles de l’état-majore des polices d’investigation judiciaire pour les besoins de l’enquête ainsi ouverte. D’ores et déjà, il est reproché aux individus interpellés des faits de violence et voies de fait avec arme blanche. Ils en courent jusqu’à 5 ans de prison et une amende pouvant aller jusqu’à 1 million de Fcfa.

Banner
Lire aussi  Libreville: L'ANAVEA audite les ressources humaines des mairies
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.