Se connecter avec nous

Non classé

Ali BONGO s’adressera à la nation ce 28 juin à 19h45

Publié

sur

D’après un communiqué, émanant de la présidence de la République, dont une copie est parvenue à notre rédaction, le Chef de l’Etat, Ali BONGO ONDIMBA, s’adressera à la nation ce 28 juin 2022, sur les antennes de la chaîne nationale, à partir de 19h45. Quels seront les sujets abordés au cours de cette allocution ? Il faut dire que les questions d’actualité, ayant un impact direct ou indirect, sur le quotidien des populations gabonaises ne manquent pas : que ce soit l’adhésion du Gabon, notre pays, au Commonwealth, la communauté des pays anglophones ; la résurgence de la Covid – 19, qui inquiète déjà plusieurs pays dans le monde, notamment en revêtant des formes de plus en plus contagieuses ; ou encore, la flambée des prix des matières premières et des denrées alimentaires, conséquence de la guerre en Ukraine. Autant de questions qui intéressent le citoyen lambda. Rendez – vous, ce soir, à partir de 19h45, pour écouter le Chef de l’Etat.

Banner
Lire aussi  CNSS /CNAMGS: ABO exige le paiement des salaires dans les meilleurs délais

Economie

Gabon: 21 milliards de Fcfa décaissés pour lancer les travaux de construction du barrage de Kinguele aval

Publié

sur

Le projet de construction du barrage de Kinguele aval prend progressivement forme. L’espace nécessaire à cette réalisation a été entièrement aménagé dans une zone située à̀ 100 km à l’est de Libreville sur la rivière Mbéi, en bordure du parc national des Monts de Cristal. Menés par Asonha énergie, ces travaux d’aménagement ont débuté depuis le 8 décembre 2021, par la préparation du site. Asonha énergie est une joint-venture détenue par les deux parties prenantes audit projet, la française Meridiam et Gabon power company (Gpc) filiale du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), respectivement actionnaires à 60% et 40%, ont en effet déjà libéré la somme de 32 millions d’euros (21 milliards de FCFA) permettant le lancement des travaux. Ladite somme représente 68% de l’apport en fonds propres nécessaires pour la construction de cette infrastructure hydroélectrique. Sur un coût prévisionnel total de 117,4 milliards de FCFA, le financement des deux actionnaires est chiffré à hauteur de 26% (30,52 milliards de FCFA). Le solde du montant nécessaire à l’exécution de l’ouvrage est mobilisé auprès des bailleurs de fonds, que sont la Société financière internationale (SFI ou IFC, en anglais), filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, la Banque africaine de développement, la Development Bank of Southern Africa et Emerging Africa Infrastructure Fund. Sous forme de prêt, cet argent sera décaissé une fois que les fonds propres auront été totalement libérés et épuisés. Le projet nécessite la mobilisation de 900 personnes, dont 700 locaux. Actuellement, 138 Gabonais travailleraient déjà sur le site. La maintenance et la gestion de cette infrastructure seront assurés par Asonha énergie pendant une durée de 30 ans. À ce stade du projet, 11 millions d’euros (7,2 milliards de FCFA) ont été remis à Sinohydro comme une avance pour le démarrage des travaux. C’est en effet cette société chinoise qui a été sélectionnée pour la construction du barrage hydroélectrique, sous le contrôle du groupement EDF-Artelia.
D’une capacité de 35 MW, la nouvelle installation permettra à terme d’alimenter le réseau national à hauteur de 205 GWh par an et fournira environ 13% des besoins en électricité́ de Libreville. La nouvelle centrale contribuera au remplacement de capacités thermiques existantes et permettra d’économiser plus de 150 000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Et permettra, ce faisant, l’électrification des zones rurales telles qu’Andock Foula.

Banner

MEZ

Lire aussi  Défense nationale : ABO reçoit le serment de loyauté des 44 promus

MEZ

Continuer La Lecture

Economie

Le chinois One Link Holding Group Gabon finance la construction de 421 logements à Akanda

Publié

sur

Le ministère de l’Habitat et de l’urbanisme a lancé mercredi 29 juin 2022, les travaux de construction d’un lotissement intégré de 421 logements et des équipements collectifs, au stade de l’Amitié Sino-Gabonais dans la commune d’Akanda. Un projet entièrement financé et matérialisé par la société chinoise One Link Holding Group Gabon. Le calendrier des des travaux se décline en trois phases dont la première qui sera livrée en juin 2023 et qui concerne la construction de 38 logements de trois chambres, 25 de quatre chambres et six bâtiments à usage commercial. Les deuxième et troisième phases sont elles attendues pour juin 2025. Le projet inclue l’aménagement des voiries à l’intérieur de la cité, la voie d’accès et les amenées d’eau et d’électricité, la construction des locaux à usage commercial qui font défaut dans la zone, Le projet entre dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation (PAT) 2021-2023.

Banner

MEZ

Lire aussi  Concertation politique: Ali BONGO favorable à l'instauration d'un quinquennat présidentiel
Continuer La Lecture

Non classé

Sylvia BONGO et Ségolène ROYAL inaugurent un centre de santé à Bifoun alimenté en énergie solaire

Publié

sur

Un communiqué émanant, conjointement, du ministère de la Santé, de la Fondation Sylvia BONGO ONDIMBA pour la famille (FSBO) et l’Organisation non gouvernementale (ONG) “Désirs d’avenir pour la planète”, dont une copie est parvenue à notre rédaction, annonce ce 22 juin 2022, l’inauguration du centre de santé de la commune de BIFOUN, dans la province du Moyen – Ogooué. Celle-ci a été faite par la 1ère Dame du Gabon, Sylvia BONGO ONDIMBA, accompagnée de la candidate finaliste à l’élection présidentielle française de 2007 par ailleurs, ancienne ministre Ségolène ROYAL.

Banner

La cérémonie a été rehaussée par la présence du ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Guy Patrick OBIANG NDONG ; de l’ambassadeur de France au Gabon, Alexis LAMEK et de l’ambassadrice du Gabon en France, Liliane MASSALA.

Ce centre de santé est le 1er à bénéficier d’un projet conjoint entre la FSBO, le ministère de tutelle et l’ONG “Désirs d’avenir pour la planète”. La Fondation a financé la réhabilitation et la rénovation de la structure, tandis que le ministère s’est occupé de l’installation des équipements médicaux modernes et l’ONG a participé à l’équipement en panneaux solaires.

«Depuis 2011, la Fondation Sylvia BONGO ONDIMBA pour la Famille œuvre aux côtés du ministère de la Santé et de la société civile pour l’accompagnement et le renforcement de la prise en charge des femmes enceintes. Un geste du cœur pour améliorer la santé maternelle et infantile tout en préservant notre environnement. Deux priorités nationales pour aujourd’hui et demain qui nécessitent une collaboration renforcée entre les acteurs publics, le secteur privé et la société civile», a expliqué la vice-présidente de la Fondation, Simone MENSAH, comme on peut le lire dans le document.

Le ministre de la Santé n’a pas boudé son plaisir. «C’est avec beaucoup de satisfaction que nous avons assisté au lancement du projet des maternités solaires au centre de Bifoun (…) Ce projet d’envergure vise à apporter de l’énergie renouvelable dans les maternités des structures sanitaires de l’arrière – pays pour un fonctionnement optimal de celles-ci», a déclaré le Dr Guy Patrick OBIANG NDONG.

Il est opportun de signifier que créée dans la continuité de la COP21, présidée par Ségolène ROYAL, lorsqu’elle était encore Ministre française de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, en charge des négociations internationales sur le climat, l’ONG “Désirs d’Avenir pour la Planète” envisage d’équiper, en panneaux solaires, une centaine de maternités, en zones rurales, en Afrique, dans un délai de trois (3) ans.

«La fondation que je préside est ravie d’avoir pu apporter cette modeste contribution à ce magnifique projet. Une contribution complémentaire au travail de la fondation de la 1ère Dame, très engagée dans la protection et la santé des femmes et des enfants », a conclu Ségolène ROYAL.

Depuis le lancement du projet, des maternités solaires ont déjà vu le jour au Sénégal, au Togo, au Cameroun, au Mali et au Burkina Faso. Au Gabon, l’ONG a fait don de 90 panneaux solaires pour alimenter 10 maternités en énergie solaire.

Lire aussi  CNSS et CNAMGS: ABO dit qu'il ne “tolèrera plus longtemps la persistance des dysfonctionnements”
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.