Se connecter avec nous
Banner

Politique

Gabon: MAGANGA-MOUSSAVOU accueille les anciens déserteurs du PSD

Publié

sur

Retour au bercail pour six (6) élus locaux de Mékambo (département de la Zadié, province de l’Ogooué-Ivindo) qui avaient claqué la porte du Parti social démocrate (PSD) à la suite de la démission de leur député parti rejoindre le Parti démocratique gabonais (PDG). Il s’agit de Dominique KASSANGOYE, Godefroy ELANGOUMA, Martial DJAMBOAKA, Faustin INGOBOUET Alice IGNEMBI et Huguette MAHOUNGOU. Les anciens-nouveaux psdistes affirment avoir été «trompés» par leur député, sans davantage expliquer leur volte-face.

Voilà qui va redonner du baume au cœur de Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU. Pour rappel, les six (6) vrais-faux démissionnaires avaient claqué la porte du PSD le 14 avril 2022 en compagnie de cinq (5) autres élus locaux. Une démission collective très mal digérée par l’ancien vice-président de la République qui accusait alors le PDG et son président. Lequel y a vu une cabale orchestrée contre sa personne, afin de l’affaiblir politiquement.

«Le Président Ali Bongo qui veut coûte que coûte se maintenir au pouvoir malgré le fait qu’il n’est plus en capacité d’exercer le pouvoir, a entrepris de me mener la guerre par ce que j’aurai eu l’outrecuidance  de me présenter comme candidat aux élections présidentielles de 2023». Avant de voir les siens pousser à nouveau la porte du PSD et de déclarer, «nous conseillers du PSD issus de l’élection locale de 2018, déclarons notre adhésion au Parti social-démocrate à l’issue de la démission de l’honorable BOKAMBA NDOMBI ATABI Franck de cette formation politique».

Ayant donc réalisé la supposée tromperie du député Franck BOKAMBA NDOMBI ATABI à leur endroit, ces derniers ont réadhéré au parti. «Nous avons bien réadhéré dans notre parti le PSD», s’est réjoui Dominique KASSANGOYE  joint par nos confrères de “Gabonactu.com”. La réadhésion de ces élus locaux de Mekambo en appelle d’autres ?

Lire aussi  Remaniement ministériel: Biendi MAGANGA MOUSSAVOU cède son siège à Charles MVE ELLA

Banner

Peut-être un retour du fils Biendi MAGANGA MOUSSAVOU débarqué du gouvernement dont le père attend jusqu’alors un point de chute. Rien n’est moins sûr. Que va faire le ministère de l’Intérieur? organiser un nouveau scrutin partiel ou simplement acter la réintégration des élus locaux dans leur ancienne-nouvelle formation politique ? Nous en saurons certainement plus sous peu.

MEZ

Politique

Échange fructueux entre Marie-Madeleine MBORANTSUO & l’opposition

Publié

sur

La présidente de la Cour constitutionnelle Marie-Madeleine MBORANTSUO, a reçu mercredi 23 juin 2022, une délégation de partis politiques de l’opposition. Conduite par le président de la Plateforme des partis politiques et groupement des partis politiques de l’opposition (PG41), Louis Gaston MAYILA, le président du parti Les Démocrates Guy NZOUBA NDAMA et la présidente de l’Union nationale Paulette MISSAMBO, la délégation de l’opposition est allé remettre à la gardienne de la mère des lois, un mémorandum qui propose le transfert de toutes les compétences en matière électorale au Centre gabonais des élections (CGE), l’implication de tous les partis à toutes les phases du processus, l’adoption du bulletin de vote unique au format A3.

Le mémorandum propose également la transmission de la liste électorale à tous les partis politiques et sa publication sur le site web du CGE, la révision de la loi sur les réunions publiques, l’élaboration d’un processus clair de confrontation des procès verbaux. Accusant bonne réception des « propositions émises par l’opposition en suggestions» de l’opposition et promettant de «les transmettre aux institutions habilitées ». Marie Madeleine MBORANTSUO a néanmoins rappelé à ses visiteurs qu’en dépit du rôle important et incontournable qu’elle joue dans le processus électoral, elle ne dispose pourtant pas de l’initiative de la loi. Notons que cette rencontre compte au chapitre des démarches depuis entreprises par cette partie de l’opposition afin de favoriser des élections libres, transparentes et sans contestation dans un climat sociopolitique apaisé. 

MEZ

Lire aussi  Hémorragie chez Les Démocrates, le SG du parti bascule au PDG

Banner

Continuer La Lecture

Politique

Africa CEO 2022: OSSOUKA RAPONDA rend compte à Ali BONGO

Publié

sur

Ce 20 juin 2022, le Chef de l’État, Ali BONGO ONDIMBA, a reçu en audience le Premier Ministre, Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA. Cette rencontre fut l’occasion, pour la Cheffe du Gouvernement, de rendre compte au numéro un gabonais de sa récente participation à l’Africa CEO Forum, dont l’édition 2022 s’est tenue du 13 au 14 juin 2022 au pays d’Alassane DRAMANE OUATTARA (ADO) ; la stratégie de développement économique de notre pays et les nombreuses opportunités d’investissement, déclinées lors de la session ‘’Invest in Gabon’’, y ont été mises en avant. La récente pénurie de gasoil qui a frappé la capitale gabonaise et ses environs fut, également, au cœur des discussions. «À cet effet, le Gouvernement a réagi avec diligence et le Premier Ministre a indiqué au Chef de l’Etat que la situation était revenue à la normale», conclut le message.


Banner
Lire aussi  Gouvernement OSSOUKA II: PCMM exige un point de chute pour son fils
Continuer La Lecture

Politique

Journée africaine des frontières: le Gabon parmi les hôtes de la 12e édition

Publié

sur

Le Gouvernement de la République, via le ministère de l’Intérieur, par voie de communiqué de presse, dont une copie est parvenue à notre rédaction, a tenu à informer l’opinion publique que le Gabon, ainsi que les Républiques sœurs du Cameroun et de Guinée Equatoriale, ont été retenues par l’Union Africaine et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), pour célébrer, en différé, du 22 au 24 juin 2022, la 12ème édition de la journée africaine des frontières (JAF).

Les manifestations auront lieu dans les villes frontalières d’Ambam, au Cameroun, avec une foire exposition au ‘’marché mondial’’; d’Ebibiyin, en Guinée Equatoriale, avec un atelier de sensibilisation sur le renforcement de la résilience des zones frontalières et un plaidoyer pour la ratification de la Convention de Niamey sur la coopération transfrontalière; et de Bitam, au Gabon, avec un match amical de football opposant les acteurs locaux des trois pays au stade Gaston PEYRILLE, pour la clôture des commémorations.

« La paix dont jouissent certains pays d’Afrique Centrale est largement tributaire de la contribution des Plus Hautes Autorités de notre pays, en tête desquelles, le Président de la République, Chef de l’Etat, Ali BONGO ONDIMBA, car l’expérience gabonaise, en matière de prévention et de résolution des conflits en Afrique, doublée de sa diplomatie au niveau le plus élevé est une référence. La paix nous la voulons tant à l’intérieur de notre territoire qu’avec nos voisins avec lesquels nous partageons une communauté de destin », avait indiqué, le 7 juin 2022, le Ministre de l’Intérieur, Lambert Noël MATHA.


Banner

Le communiqué s’achève en précisant qu’ « en choisissant la zone des trois frontières pour abriter cette célébration, l’Union Africaine et la CEEAC ont voulu soutenir la promotion de la paix et l’intégration régionale par la coopération transfrontalière ». Pour cette 12ème édition, le thème retenu est ‘’le développement économique et social des zones frontalières à travers la ratification et la mise en œuvre de la convention de l’Union Africaine sur la coopération transfrontalière dite Convention de Niamey’’.

Lire aussi  Radiation de Jean Rémy YAMA: “un abus de pouvoir” selon MAGANGA MOUSSAVOU
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2022 Vox Populi. Tout droits réservés.