Se connecter avec nous

Société/Environnement

Gabon : produits impropres à la consommation et cuisines en état de «porcherie» au Radisson Blu et Le Méridien

Publié

sur

Le jeudi 14 novembre 2019, une délégation de procureurs menée par la procureur adjointe de la République, Perrine ADA accompagnée des agents de l’Inspection générale municipale ont effectué un contrôle au sein de structures hôtelières de renom de Libreville. Parmi elles, les conditions d’hygiène et la qualité des produits dans les cuisines des hôtels Radisson Blu et Le Méridien ont été jugées dangereuses pour la santé des consommateurs.

Banner

Sur les lieux, le constat est amer, tomates, bananes, viandes, et autres produits sont mal conservés. Les règles de conservation des produits alimentaires ne sont pas respectées. Au contraire, les températures ambiantes favorisent la détérioration de ces aliments, quand la date de péremption n’est pas elle-même dépassée.
Dans les cuisines, il y a même de boue accumulée dans certaines cuisines. Aux prix que ces structures monnaient leurs services, on est très loin du client roi. Car si jusque-là on ne déplore pas de cas de mort des suites d’intoxication alimentaire, «c’est à croire que c’est vraiment Dieu qui nous protège !», comme s’est exclamé un journaliste témoin de la scène.

Pour les autorités municipales présentes sur les lieux des contrôles, la mairie se doit de protéger la santé des consommateurs. C’est donc dans ce cadre que ladite opération de contrôle a été mise en place. Son objectif étant «d’évaluer le respect des normes et bonnes pratiques d’Hygiène alimentaire (BHA) afin de garantir, d’une part, un niveau élevé de protection de la santé et de l’Environnement, et d’autre part, d’avoir la traçabilité et la validité des produits utilisés et servis aux consommateurs», ont-elles précisé.

Si l’initiative est louable, on se demande toutefois, si ces missions ne relèvent pas plutôt de la compétence de l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) et de la Direction générale de la Concurrence et de la consommation (DGCC). En réalité, s’est indigné un membre de la délégation de contrôle, «elles [Agasa et DGCC] s’intéressent seulement aux petits commençants qui se battent pour survivre où alors elles ont été simplement corrompues par les grandes structures et enseignes».

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faits Divers

Akanda /Viol en réunion d’une élève du lycée Mbélé: tout ne serait qu’un mensonge !

Publié

sur

On le dira jamais assez, la jeunesse se livre à des délits en tous genres dont ils ne soupçonnent ni la portée, encore moins les conséquences. Les internautes avaient été émus par l’affaire du viol d’une jeune lycéenne inscrite en classe de terminale, au lycée Mbélé d’Angondjé. Suivant des versions reprises de la famille de la prétendue victime, le forfait qui se serait produit dans la nuit du 30 au 31 mai 2024, aurait été commis par une bande de 10 garçons, qui ne seraient autres que ses condisciples de classe, menés par l’un d’eux, fils d’un haut gradé de l’armée.

Banner

C’est au terme d’une enquête menée par les services de forces de police nationale, et la pression exercée par sa mère, que la jeune fille de 16 ans va revenir sur sa version. Laquelle révèle que s’étant rendue à une fête avec ses condisciples de classe, la jeune adolescente aurait consommé de l’alcool et d’autres substances. Avant de passer la nuit chez l’hôte de la soirée, d’où elle sortira dès les premières lueurs du jour, pour se rendre chez un de ses beaux-frères, au lieu-dit Premier campement, révèle “L’Union”.

Retrouvée dans les environs, elle aurait alors «menti», selon un source judiciaire citée par le quotidien, à ses parents, qui ont immédiatement répandu la version de leur enfant sur la toile. Où, l’identité de l’officier supérieur avait même été réclamée, puis dévoilée, alors que les internautes exigeaient que son fils et ses complices soient arrêtés et incarcérés. Notamment à l’évocation des prétendues intimidations par lesquelles l’homme des corps habillés se serait illustré vis-à-vis de la famille de la jeune fille.

C’est donc la réputation d’un établissement, d’un jeune, d’une famille qui auraient été entachées par un individu, qui aurait simplement choisi de ne pas assumer la responsabilité de ses actes. Une affaire qui nous rappelle bien l’importance de se rapprocher des services compétents avant de choisir de rendre publiques les identités des personnes prétendument impliquées dans une affaire. Au risque de les exposer en vain.

Continuer La Lecture

Société/Environnement

Gabon: communiqué final du Conseil des ministres du 14/05/24

Publié

sur

Ce 14 mai 2024, le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a présidé le Conseil des Ministres, en sa qualité de Président de la Transition. Au cours de conseil, le premier depuis la clôture du dialogue national inclusif, aucune nominations, mais de nombreuses décisions qui devraient permettre d’améliorer l’économie nationale. Ci-dessous le communiqué dudit conseil dans son intégralité.

Banner

Communique-Final-du-14-mai-2024-PDF.pdf

×

 

Continuer La Lecture

Société/Environnement

Gabon: trajets rapides, à l’heure, les passagers satisfaits de la Setrag

Publié

sur

Dans un contexte où les critiques pleuvaient sur l’exploitation du Chemin de Fer Transgabonais, une brise de changement souffle désormais sur les rails, marquant le début d’une lune de miel entre la société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) et ses clients. Les récits des passagers résonnent comme des louanges, soulignant les progrès tangibles observés dans la ponctualité des départs de trains et la diminution des temps de trajet, offrant désormais des arrivées matinales bienvenues.

Banner

Les témoignages ne manquent pas pour attester de cette révolution ferroviaire. M. Nicolas, habitué des voyages en train, et Mme. Mariane, enchantée par son dernier trajet, partagent des expériences qui traduisent un changement significatif dans l’expérience client. Des départs à l’heure, des trajets plus rapides et une attention renforcée envers les voyageurs sont autant de motifs de satisfaction qui témoignent des efforts déployés par la Setrag.

Au cœur de cette transformation se trouvent des investissements majeurs : la construction de voies de contournement, le renouvellement des infrastructures ferroviaires et le Programme de Remise à Niveau (PRN), visant à moderniser et sécuriser le réseau ferroviaire. Ces initiatives, conjuguées à une collaboration étroite entre les différents acteurs, ont permis de réduire les incidents et d’optimiser la ponctualité des trajets, offrant des temps de parcours plus courts et une expérience de voyage améliorée.

Interroger la question, M. Johny, Chef de département Mobirail , met en lumière l’engagement continu de l’entreprise à satisfaire sa clientèle en offrant des services de qualité et en garantissant des trajets sécurisés et ponctuels. La synergie entre les équipes de gestion du trafic, de maintenance et de conduite des trains est un pilier essentiel de cette nouvelle ère de satisfaction pour les voyageurs.

Ainsi, le Transgabonais trace sa voie vers l’excellence, guidé par une vision centrée sur les besoins des usagers et une détermination à offrir des services ferroviaires de premier ordre. Cette transformation marque le début d’une ère nouvelle, où le confort, la sécurité et la ponctualité sont au rendez-vous, renforçant la confiance des passagers et témoignant du potentiel de développement du chemin de fer Transgabonais

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.