Se connecter avec nous

Economie

Gabon : préparation de l’examen de la politique commerciale des pays de la zone CEMAC en Guinée équatoriale

Publié

sur

Une délégation Gabonaise conduite par le directeur général du Commerce, Jean François YANDA, a participé à l’atelier régional préparatoire à l’Examen des politiques commerciales des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) du 20 au 24 mai 2019, à Malabo en Guinée Equatoriale. L’objectif de ces travaux était de préparer le deuxième examen groupé de la politique commerciale des pays de la CEMAC, qui se tiendra les 27 et 29 octobre 2020 à l’OMC à Genève. Le Gabon cité parmi les bons élèves quant à la conformité aux règles et principes de l’OMC.

Banner

Le programme des travaux a porté sur les points suivants :

1. Présentation sur le Mécanisme d’examen des politiques commerciales (MEPC) et sur la structure du Rapport du Secrétariat de l’OMC ;

2. Table ronde avec la Commission de la CEMAC et les pays membre sur le rapport par les pays, l’organisation et le déroulement de l’EPC conjoint à Genève ;

3. Présentation par la Commission de la CEMAC sur les développements récents dans la Politique commerciale communautaire et les perspectives en la matière ;

4. Présentations pays sur les développements récents de la politique commerciale depuis 2013 ;
5. Discussions bilatérales entre les pays et leurs points focaux pour faire le point des informations et données manquantes.

La présentation du Gabon portait sur les Développements récents de la politique commerciale du Gabon.

Elle a été délivrée par Jean-François YANDA, Directeur Général du Commerce du Gabon. Il s’est agi de mettre en exergue la situation économique de notre pays au sortir de son premier examen de politique commerciale groupé de 2013 jusqu’à ce jour ;

En plus, de présenter les efforts qui ont été mis en œuvre pour corriger les effets de la crise ;
Il a ensuite insisté sur les actions opérationnelles qui contribuent à l’amélioration du climat des affaires, et qui touchent au commerce et aux investissements ;

Il n’a pas manqué de souligner que le Gabon participe aux différentes activités liées à l’accord sur la Zone de Libre Echange Continental Africaine (ZLECA) avant de revenir sur les mesures agissant sur les importations et les exportations. L’accent a été mis sur les matières tarifaires et la mesure de sauvegarde récente .

Il a conclu son exposé par les actions récentes menées dans le cadre de la Politique sectorielle. Ces actions sont clairement définies dans le Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) qui fixe le cap des réformes dans le cadre des piliers Gabon vert, Gabon des services, Gabon Industriel et Gabon Bleu. Cette vision stratégique du président de la République est actuellement mise en œuvre à travers le Plan de relance économique.

Le Gabon a été félicité par les experts de l’OMC et de la CEMAC pour la conformité aux règles et principes de l’OMC concernant la renégociation de ces lignes tarifaires, les notifications ainsi que la transmission des informations relatives à la première étape de collecte, en d’autres termes, il est le seul pays à avoir satisfait cette obligation.

En outre, il est à noter que la surveillance des politiques commerciales nationales est une activité d’une importance fondamentale pour l’OMC; elle repose principalement sur le Mécanisme d’examen des politiques commerciales (MEPC). Tous les Membres de l’OMC font l’objet d’un examen, dont la fréquence varie en fonction de leur part dans le commerce mondial.

Le Mécanisme d’examen des politiques commerciales (MEPC) est un processus par lequel les politiques commerciales et celles qui y sont liées sont passées en revue de façon périodique (6 ans pour les pays les moins avancés). Le Gabon a passé son dernier examen des politiques commerciales en 2013 et sera donc face aux autres pays en octobre 2020 à Genève en Suisse dans le cadre d’un examen conjoint des pays de la CEMAC.

Cette évaluation, conjointe de la CEMAC par le MEPC, donnera plus de poids et de crédibilité à nos pays. Elle matérialise notre volonté de rendre effectif notre marché commun et permet aux investisseurs de s’intéresser aux pays de la CEMAC .

Le MEPC porte principalement sur les politiques commerciales des membres, les besoins plus généraux des pays de l’OMC dans le domaine économique et en matière de développement, leurs politiques et objectifs ainsi que l’environnement extérieur auquel ils sont confrontés.

Il renforce les moyens des organismes nationaux chargés de promouvoir l’efficacité commerciale et économique, et assure une meilleure compréhension du rôle de chaque organisme national dans la formulation et la mise en œuvre de la politique commerciale.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Gabon /Patricia MANON: de la Direction générale de la CDC au Secrétariat général de la COBAC 

Publié

sur

Le Sommet extraordinaire des chefs d’États de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), du 9 avril 2024, a honoré le Gabon de plusieurs manières. 

Banner

En effet, au terme de cette rencontre de haut niveau à l’échelle sous-régionale, Libreville a officiellement été désignée pour abriter le siège de la COBAC. Cependant, les travaux d’aménagement de l’immeuble-siège n’étant pas encore achevés, son Secrétariat Général est toujours établi dans les locaux de la BEAC à Yaoundé, au Cameroun. 

Par ailleurs, la gabonaise Danielle Patricia MANON, ancienne Directrice générale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), a été nommée Secrétaire Générale Adjoint de la Commission Bancaire d’Afrique Centrale (COBAC). Recevant au passage les «chaleureuses félicitations» du ministre de l’Economie et des participations, Mays MOUISSI, en lui souhaitant «plein succès dans ses nouvelles fonctions au service de notre communauté régionale», rapporte l’AGP. 

Continuer La Lecture

Economie

Digitalisation de l’administration: la DGI lance la plateforme Digitax Gabon 

Publié

sur

Ce 8 avril 2024, le ministre de l’économie et des Participations, Mays MOUISSI et ses collègues des Comptes publics et de la Communication, Charles MBA et Laurence NDONG, ainsi que de nombreux opérateurs économiques ont honoré à l’invitation de la Direction générale des Impôts (DGI). Laquelle procédait au lancement de la plateforme numérique de la gestion fiscale au Gabon, Digitax Gabon. 

Banner

Fruit de la combinaison de 3 applications, eTax, Digitax et eBanque, l’outil plus complet et convenable à l’évolution de l’administration. Il sera également un support également aux ambitions des autorités gouvernantes, l’outil numérique va permettre de révolutionner les procédures fiscales. En d’autres termes, pour la DGI il s’agit de simplifier et dématérialiser les démarches à la charge des contribuables et ainsi améliorer la relation avec l’administration.

En effet, se satisfait le Directeur général des Impôts, Eric BOUMAH, «la solution Digitax consacre, à n’en point douter, une avancée considérable dans le processus de dématérialisation de l’administration gabonaise. Elle entraînera inéluctablement une croissance significative de nos recettes fiscales», comme cela a été le cas pour les pays africains qui l’ont expérimenté avant le Gabon, assure-t-il. Car, «lorsque toutes les parties prenantes jouent bien leurs partitions, les recettes collectées peuvent passer du simple au double», a-t-il lancé, en guise d’encouragement aux opérateurs économiques présents. 

Initiée depuis 2023, dans le cadre de la modernisation des entités placées sous la tutelle du ministère de l’Economie et des participations, la plateforme Digitax, annonce une ère nouvelle de la gestion fiscale. Mais pour laquelle Mays MOUISSI a sollicité la «magnanimité des contribuables». En effet, précise-t-il, «quelques fois lorsque nous lançons de nouvelles solutions informatiques, nous sommes soumis à quelques bugs, à quelques éléments de sur-utilisation. Si cela venait à arriver, pardonnez-nous d’avance. Nous allons travailler à corriger tous les bugs que nous allons rencontrer». 

La cérémonie qui s’est achevée par une simulation d’utilisation de l’outil Digitax, a été le lieu pour le ministre de tutelle et le Directeur général des Impôts d’adresser leurs félicitations aux agents de l’administration impliqués dans l’élaboration de cette plateforme. Non sans les encourager pour la suite du processus. Pour rappel, cette plateforme innovante permettra la gestion intégrée de l’ensemble des processus fiscaux, incluant la gestion de l’assiette fiscale, le recouvrement, le contrôle fiscal, le traitement des contentieux, ainsi que le paiement des impôts par téléprocédure.

Continuer La Lecture

Economie

Diaspora gabonaise: enfin des projets pour contribuer à l’économie nationale 

Publié

sur

Bien connue des réseaux sociaux, la diaspora gabonaise pourrait enfin se distinguer auprès de leurs concitoyens. Au cours de l’audience tenue ce 27 mars 2024 avec le Président de la Transition, Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA, la confédération de la diaspora gabonaise multicontinentale G10 a révélé quelques pans de ses ambitions pour la jeunesse gabonaise. Des actions plus que des mots semble-il désormais. Mais cela reste à voir. 

Banner

En effet, désireux de créer de l’emploi et de soutenir l’entrepreneuriat des jeunes, la confédération prévoit des investissements. Et dans ce sens, une initiative serait prête à être concrète, celle de la mise en œuvre d’un village agricole qui permettra de générer des emplois pour la jeunesse gabonaise, révèle un communiqué de la présidence de la République. 

Voilà qui devrait permettre de redorer l’image de la diaspora gabonaise, qui selon des chiffres officiels contribuerait à hauteur de 0%, au produit intérieur brut (PIB) du pays, avec seulement 2,9 millions de Fcfa (5000 $). Quand le Nigéria recevait de sa diaspora 23,63 milliards de $ et le Sénégal, 2,56 milliards de dollars. 

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.