Se connecter avec nous
Banner

Politique

Kevagate act 2: Ali BONGO scelle le sort de MAGANGA MOUSSAVOU et G.B MAPANGOU

Publié

sur

Hier, mardi 21 mai 2019, la Présidence de la République a, par la voix de son Secrétaire Général, Jean Yves TEALE, annoncé la suspension par le Chef de l’Etat Gabonais, des fonctions de Vice-président de la République, Pierre-Claver MAGANGA MOUSSAVOU, et de Guy-Bertrand MAPANGOU, ministre d’Etat des Forêts et de l’Environnement, constituant ainsi un énième rebondissement dans l’affaire des Kevazingo envolés.

Après plusieurs hauts cadres de l’administration des Forêts, de l’Économie et des Douanes, c’est au tour de deux gros pontes de la République de faire les frais de la tempête provoquée par le scandale né de la disparition de 353 conteneurs de bois Kevazingo du port d’Owendo alors qu’ils étaient sous scellés et sous mains de la justice conformément aux textes interdisant l’abattage, la vente et l’exportation de ce bois précieux, espèce végétale protégée au Gabon depuis l’année 2016.

Depuis ce limogeage spectaculaire, les interprétations vont bon train quant aux motivations réelles ou supposées de cette décision. Pour les uns, elle se justifie par la fuite de correspondances signés à la fois par les désormais ex-Vice-président et ex-ministre des Forêts et l’Environnement, échangées avec une société chinoise pour l’achat de stocks de Kevazingo. Des éléments probants donc pour l’Exécutif et suffisants pour établir la responsabilité de ces hauts responsables et ainsi sceller leur sort.

Pour d’autres, plus sceptiques, la fuite de ces documents, datant de près d’un an, alors qu’ils ont été échangés dans le cadre des institutions de la République, cachent une intention subtilement voilée de causer du tort aux deux hauts fonctionnaires. C’est qu’une guerre politico-idéologique serait livrée dans les arcanes du pouvoir en place et que Guy-Bertrand MAPANGOU et MAGANGA MOUSSAVOU seraient des adversaires terrassés par un camp opposé. Aussi, d’aucuns pensent que la fronde de l’ex-ministre des Forêts, dans une communication du 17 mai 2019, au ton contestataire, aurait précipité la chute de ce dernier. Quant à l’ancien Vice-président, les raisons inavouées de son remerciement ne sont pas claires, d’autant plus qu’il a été un serviteur dévoué du chef de l’Etat selon ses propos habituels.

Toutefois, une frange de l’opinion publique reste toujours dans l’expectative s’agissant des prochaines victimes de ce scandale au sommet de l’Etat, tant les potentiels responsables sont encore en grand nombre et en liberté. C’est le cas de Justin NDOUDANGOYE, actuel ministre des Transports et Landry Régis LACCRUCHE, Directeur Général de l’Office des Ports et Rades du Gabon (OPRAG) dont les responsabilités restent à situer du fait des rôles, missions et attributions des administrations dont ils ont la charge. Des prérogatives de nature à faire douter de l’invraisemblance de leur non-responsabilité dans cette affaire.

En tout état de cause, l’enquête se poursuit. Et des langues s’élèvent déjà pour dénoncer une chasse aux sorcières dans l’Exécutif, susceptible d’entraver le travail de la justice, qui n’a pas encore livré ses premières conclusions. Cette substitution à la justice conforte les théories complotistes qui soutiennent que des forces invisibles sont à l’œuvre pour évincer des hauts responsables devenus gênants et conduire prochainement à un remaniement ministériel. Affaire à suivre…

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Politique

Gabon /Élections aux CGE: voici les conditions à remplir pour prétendre au poste de président

Publié

sur

Si tous les gabonais peuvent prétendre à la présidence du Centre gabonais des élections (CGE), il y’a cependant un certain nombre de conditions à remplir pour ce faire. En effet, selon le décret N°000294 / MISDDL portant appel à candidature pour le poste de président du CGE, les candidats à ce poste doivent naturellement être gabonais âgés de 45 ans au moins et justifier d’une expérience d’au moins 10 ans dans la haute administration publique ou à des postes de responsabilité dans le privé. Les candidats doivent également justifier d’une expérience avérée dans la gestion des processus électoraux. Ils doivent remplir un formulaire fourni par la commission spéciale de la CGE. En plus d’une copie d’acte de naissance légalisée, un extrait de casier judiciaire, une lettre de motivation, un curriculum vitae et tout autre document permettant d’attester de la qualité et des titres du candidat.

MEZ

Continuer La Lecture

Politique

Gabon /Elections au CGE: MATHA laisse la porte “entrouverte” pour les démissionnaires

Publié

sur

Dimanche 05 février 2023, le ministre gabonais de l’Intérieur, Lambert Noël MATHA a installé les membres des deux commissions chargées d’élire le nouveau président du Centre gabonais des élections (CGE). En l’absence de 3 représentants de l’opposition Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU, Jean Valentin LEYAMA et Jean Gaspard NTOUTOUME AYI, tous membres de la plateforme Alternance 2023, qui ont claqué la porte à la dernière minute. Membres du Comité Ad hoc chargé d’examiner les dossiers des candidats au poste de président du CGE, les 3 démissionnaires ont exprimé leur désaccord avec le déroulé du processus ayant amené au choix des membres des commissions chargés d’élire le nouveau président du CGE. «Nous constatons que le Ministre de l’Intérieur, après avoir reçu la liste constituée au terme de la concertation par lui demandée aux partis politiques de l’Opposition, n’en a pas tenu compte et s’est autorisé de choisir les membres de l’Opposition, alors qu’aucune disposition du Code électoral ne le lui permet. Toute chose que l’Opposition que nous représentons récuse», ont déclaré les opposants qui entendent saisir la Cour constitutionnelle. «Aussi décidons-nous de saisir les juridictions compétentes dès ce lundi 06 février 2023 pour contester cette procédure en définitive illégale». Lambert Noël MATHA est demeuré imperturbable face à la bouderie des 3 représentants de l’opposition. «Sans être un féru des mathématiques je pense que 4 de l’opposition +4 de la majorité égale à 8. 5 sur 8, je pense que la majorité c’est 4+1. (…) On fera avec ceux qui sont là», a poursuivi le ministre qui n’exclut toutefois pas le retour des opposants démissionnaires. «La porte n’est pas fermée, elle est entrouverte». Le chronogramme prévoit que du lundi 6 février au mercredi 8 février, la commission adhoc réceptionne et examine les candidatures au poste de président. Le jeudi 9 février les membres du comité ad khoc doivent auditionner les candidats. Et vendredi 10 février : le nouveau président du CGE sera élu. Croisions les doigts et attendons.

MEZ

Continuer La Lecture

Politique

Difficultés d’approvisionnement en eau & denrées: BILLIE-BY-NZE fait le point à Ndjolé

Publié

sur

Le Premier ministre, Chef du gouvernement Alain-Claude BILLIE-BY-NZE a effectué une visite de terrain dans la commune de Ndjolé. L’occasion pour ce dernier et son équipe ministérielle qui l’accompagnait, de toucher du doigt les réalités des populations y vivant et se rendre compte de l’avancé des chantiers lancés par l’Etat.

Séjournant dans la commune de Ndjolé dans la province du Moyen-Ogooué, le premier ministre, chef du gouvernement Alain Claude BILLY BI NZE a littéralement fait le tour du propriétaire dans ladite commune en visitant un par un, différents endroits essentiel de la commune. Il est notamment allé à la rencontre des commerçants du marché municipal. Auprès desquels il s’est enquit des réalités, notamment, les difficultés auxquelles ils font face quotidiennement, aussi bien pour l’approvisionnement, des coûts des produits.

Ensuite, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement s’est rendu à la Centrale thermique de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon ( SEEG). Là, il s’est rendu compte des difficultés que rencontre la commune de Ndjolé en ce qui concerne l’approvisionnement en eau et des délestages répétitifs. Par ces missions, le Chef du gouvernement réaffirme sa réputation d’homme de terrain acquise dans ses précédentes fonctions et confirme la volonté de son gouvernement à être plus pratique que théorique.

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.