Se connecter avec nous

Economie

Gabon: de la partition de l’ARTF à l’essor du secteur ferroviaire

Publié

sur

Sujette à de nombreux incidents, la voie ferrée est au centre des priorités des nouvelles autorités du ministère des Transports de la Transition qui se sont entretenues le 15 novembre 2023 avec les acteurs du secteur ferroviaire. La restauration du Transgabonais, aux fins de garantir un trafic fluide, rapide et sécurisé, met en bonne place de l’exécution de ce chantier d’envergure, l’Autorité de régulation du transport ferroviaire (ARTF). Qui apportant son expertise dans la gestion des incidents sur le chemin de fer, se positionne comme un maillon essentiel à l’essor du secteur ferroviaire.

Banner

En effet, régie par la Loi N°027/2010 du 27 juillet 2010, l’ARTF a été instituée en tant qu’Autorité administrative indépendante (AAI), pour assurer la mise en place de mécanismes visant à garantir le bon fonctionnement du système ferroviaire, à travers le conseil, le contrôle et l’arbitrage. Souvent méconnue par l’opinion, les missions de l’ARTF se résument à veiller à la bonne tenue de l’infrastructure ferroviaire, à la qualité du service et de l’environnement, de s’assurer de ce que le chemin de fer demeure en bon état de marche et qu’il fournisse un trafic régulier. Par ailleurs, l’ARTF donne des avis sur tous projets de lois et règlements relatifs au secteur ferroviaire et s’assure de leur application, tout en garantissant l’égal accès aux services entre usagers, expéditeurs et opérateurs des infrastructures ferroviaires.

Lire aussi  Crise dans le Haut-Ogooué & l'Ogooué-Lolo: déjà plus de 3 tonnes denrées acheminées

Chargée de conduire le développement des activités de l’Autorité de régulation, bras séculier de l’État, en matière de transport ferroviaire, la nouvelle hiérarchie, conduite par Joseph IBOUILI MAGANGA, Secrétaire exécutif et l’équipe dirigeante devront jouer de leur partition pour mettre terme à la spirale d’incidents sur les rails du Transgabonais. En effet, gendarmes du réseau ferroviaire, ils devront mettre un accent sur les actions de contrôle quotidien du pesage, des autorisations et des licences, de formation des agents conducteurs des trains, de la conformité de tous documents dans ce secteur et de l’application des normes notamment de sécurité (TCS), entre autres.

À l’heure de la Transition du Gabon, l’ARTF espère contribuer pleinement à révéler le potentiel économique du secteur ferroviaire local. Avec en tête des actions à mener, de solutionner la question des incidents ferroviaires qui freinent l’activité dudit secteur. Non sans entamer la confiance des usagers et opérateurs du Transgabonais.

Economie

Lancement d’Airtel Ads pour aider les entreprises africaines à atteindre une portée publicitaire efficace et améliorée

Publié

sur

Afrique, le 28 février 2024: aujourd’hui, Airtel Africa a lancé Airtel Ads, la première plate-forme intégrée d’achat et d’optimisation publicitaire (Demand-Side Platform – « DSP ») d’Afrique visant à permettre aux annonceurs et aux agences de gérer, d’acheter et d’optimiser efficacement l’inventaire publicitaire numérique sur plusieurs échanges publicitaires en temps réel.

Banner

Propulsé par Intent.ai, Airtel Ads est conçu pour les agences média et les entreprises, rationalisant le processus d’achat d’espaces publicitaires. Cette fonctionnalité permet aux annonceurs de prendre des décisions éclairées en matière de placement d’annonces en combinant divers outils et fonctionnalités au sein d’une seule plate-forme, et offre une solution complète pour la gestion de la publicité numérique.

La plate-forme exploitera la vaste base clientèle d’Airtel Africa, composée de plus de cent cinquante millions de clients, en utilisant les données des services de télécommunications et des portefeuilles mobiles. Cette approche a pour objectif non seulement de cibler les individus engagés dans le numérique, mais également d’inclure ceux qui sont traditionnellement exclus du domaine numérique, via sa base d’utilisateurs de téléphones 2G et multifonctions. De plus, grâce aux Airtel Voice Reward Ads intégrées, la plate-forme a la capacité d’atteindre les consommateurs sur divers appareils.

Lire aussi  Octobre rose: en partenariat avec le CHUO, l'ARTF, s'engage contre les cancers féminins

Comprenant les limites actuelles des performances publicitaires pour les organisations, Airtel Ads vise à fusionner de manière fluide tous les réseaux publicitaires avec les données de télécommunications propriétaires d’Airtel Africa. Elle fournira une plate-forme publicitaire unifiée avec une segmentation précise de l’audience, une équipe marketing dédiée, des analyses de données avec prise en charge post-campagne en plus de la prise en charge de la langue native et de l’accès à plus de 260 paramètres d’enchères. La plate-forme, alimentée par des outils de sécurité des marques basés sur l’IA, acceptera également les paiements en devises locales africaines.

Depuis sa création, la plate-forme a atteint une audience hebdomadaire de 27 milliards d’impressions, 23,5 millions d’impressions quotidiennes dans l’application et plus de 200 millions de notifications SMS quotidiennes avec un potentiel de messagerie de fin de balise SMS. 

S’exprimant à l’occasion du lancement, Anthony Shiner, Directeur commercial d’Airtel Africa, a déclaré : « Nous sommes ravis d’introduire Airtel Ads en Afrique. Cette plate-forme innovante aidera les annonceurs et les entreprises à acquérir un contrôle sans précédent sur leurs campagnes marketing, en tirant parti de la vaste base de clients d’Airtel Africa et de sa technologie de niveau mondial. Airtel Ads témoigne de notre leadership dans l’élaboration du paysage des communications en Afrique, garantissant que les entreprises sont soutenues pour atteindre leurs objectifs en utilisant des outils axés sur les données pour éclairer leurs décisions commerciales. »

Continuer La Lecture

Economie

Airtel Africa et Cisco révolutionnent la connectivité sécurisée pour les entreprises en Afrique avec une offre de Network-as-a-Service

Publié

sur

Barcelone, le 27 février 2024, Airtel Africa, l’un des principaux fournisseurs de services de télécommunications, annonce aujourd’hui une expansion révolutionnaire de son portefeuille de services en collaboration avec Cisco. Le partenariat stratégique a pour objectif de permettre aux entreprises de se lancer en toute fluidité dans leur parcours de transformation numérique en proposant des solutions de Network-as-a-Service (NaaS) sur diverses plateformes de services.

Banner

Dans le paysage numérique en évolution rapide d’aujourd’hui, Airtel Africa reconnaît le besoin croissant pour les entreprises d’accélérer leurs opérations sans avoir à gérer, en plus, la construction ou la gestion d’une infrastructure de réseau. Les offres de NaaS comprennent une gamme de services tels que des solutions améliorées de sécurité, de surveillance, de connectivité et de cloud, le tout fourni via une plate-forme cloud sécurisée.

Un Network-as-a-Service (NaaS) représente un changement de paradigme dans la façon dont les organisations consomment l’infrastructure de réseau, permettant aux utilisateurs d’exploiter efficacement les réseaux sans avoir besoin de posséder, de construire ou d’entretenir une infrastructure physique. Cette approche innovante élimine les défis associés aux modèles de réseaux traditionnels, notamment les dépenses d’investissement, la fourniture manuelle de services et les longs processus de résolution des problèmes. 

Les offres de NaaS d’Airtel Africa, optimisées par les plates-formes cloud de pointe Catalyst et Meraki de Cisco, promettent de révolutionner la connectivité pour les entreprises de toutes tailles. Les solutions sont conçues pour remplacer les VPN centrés sur le matériel, les répartiteurs de charge, les dispositifs de pare-feu et les connexions MPLS (Multiprotocol Label Switching). Avec la flexibilité d’augmenter ou de réduire, en fonction de la demande, le déploiement rapide des services et la réduction des coûts de matériel, Airtel Africa et Cisco remodèlent l’avenir de la connectivité professionnelle.

Lire aussi  Gabon: 8 ans après, les agents de l'ARTF enfin satisfaits de leurs conditions de travail

 « À mesure que l’Afrique évolue vers le numérique, les entreprises auront besoin d’une fusion de connectivité, de mobilité, de sécurité et de cloud dans une offre de services adaptée à chaque entreprise, indépendamment de sa répartition géographique ou de ses besoins opérationnels », a fait remarquer Oliver Fortuin, DG d’Airtel Business Africa. « Le NaaS d’Airtel Africa permet également une option de service géré, permettant à Airtel Africa de gérer entièrement les exigences opérationnelles quotidiennes liées au support de ces infrastructures à mesure que la croissance s’accélère. »

Les offres de NaaS seront accessibles à tous les clients professionnels, y compris les petites entreprises, ainsi qu’aux clients internationaux ayant des opérations dans le monde entier. Airtel Africa et Cisco Systems s’engagent à faciliter une transition numérique en douceur pour les entreprises, en leur fournissant les outils dont elles ont besoin pour prospérer dans un monde de plus en plus connecté.

« Chez Cisco, nous pensons que chaque organisation pourrait bénéficier d’une simplification technologique puissante », a déclaré Vish Iyer, président du fournisseur de services pour l’Asie-Pacifique et le Japon chez Cisco. « En collaboration avec Airtel Africa, nous éliminons les complexités de mise en réseau et connectons le monde en toute sécurité grâce au Network-as-a-Service. Cette approche innovante constitue une excellente option pour les entreprises qui souhaitent passer à un modèle opérationnel de cloud sans lourdeur. Notre partenariat avec Airtel Africa marque un moment charnière alors que nous nous engageons à fournir la majorité de notre portefeuille technologique de pointe aux entreprises à travers le continent de la manière la plus simplifiée et la plus flexible imaginable : piloté par le cloud, livré dans le cloud, géré dans le cloud, offert en tant que service et, surtout, doté d’une sécurité inégalée. »

Lire aussi  Reprise du Transgabonais: l'ARTF initie un cadre d'informations avec les parties prenantes

Continuer La Lecture

Economie

Réunion de la Deuxième Convention Airtel-Unicef à Dubai : Un Pas de Géant vers la Digitalisation de l’Éducation

Publié

sur

Du 19 au 23 février 2024, les leaders des 14 opérations d’Airtel se sont réunis à Dubai, accompagnés de leurs collaborateurs de l’Unicef, pour leur deuxième convention annuelle. Cette rencontre marque une étape cruciale dans un projet ambitieux visant à introduire la digitalisation dans les écoles primaires de chaque opération d’Airtel.

Banner

L’objectif principal de cette convention est de dresser le bilan des réalisations de l’année écoulée et de présenter les plans pour l’année à venir. Avec un financement impressionnant de 57 millions de dollars sur 5 ans, ce projet témoigne de l’engagement sans faille d’Airtel et de l’Unicef envers l’éducation et l’innovation technologique.

Au cours de cette convention, les participants vont partager leurs expériences et leurs meilleures pratiques dans la mise en œuvre de la digitalisation dans les écoles primaires. Des discussions approfondies ont lieu sur les défis rencontrés et les solutions envisagées pour garantir le succès continu du projet.

La collaboration entre Airtel et l’Unicef revêt une importance capitale dans cette initiative. En unissant leurs forces, ces deux organisations peuvent maximiser leur impact et atteindre un plus grand nombre d’enfants dans le besoin. Ensemble, ils travaillent à fournir aux jeunes générations les outils et les compétences nécessaires pour prospérer dans un monde de plus en plus numérique.

Lire aussi  Gabon /ARTF: IBOUILI MAGANGA et NKOGHE OBAME installés dans leurs fonctions

La digitalisation des écoles primaires ne se limite pas à l’introduction de nouvelles technologies, mais vise également à transformer les méthodes d’enseignement et d’apprentissage. Grâce à des initiatives telles que celle-ci, les enfants ont accès à une éducation de qualité, adaptée aux exigences du 21e siècle.

En conclusion, la deuxième convention Airtel-Unicef à Dubai marque une étape importante dans la réalisation d’un objectif commun : transformer l’éducation à travers la digitalisation. Avec un engagement financier solide et une collaboration étroite entre les deux organisations, ce projet promet un avenir plus brillant pour les générations futures

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.