Se connecter avec nous

Diaspora

Guerre russo-ukrainienne: 4 étudiants gabonais choisissent de rester en Ukraine

Publié

sur

Le 29 mars 2022, par la voie d’un communiqué sur les antennes de Gabon télévision, le Directeur central de la Communication du ministère des Affaires étrangères, Michel Franck NEMBE LESSIBI a fait le point sur la situation des étudiants gabonais. Au nombre de 20, officiellement recensés, 16 auraient déjà été exfiltrés de l’Ukraine, où les affrontements se poursuivent. «4 étudiants ont regagné le Gabon, 4 étudiants se trouvent au Luxembourg, 2 étudiants en France, 1 étudiant au Maroc, 1 étudiant en Turquie et 4 étudiants en Allemagne», a-t-il précisé. En revanche, «4 gabonais ont décidé de rester en Ukraine, notamment 1 à Ivano-Frankivsk et 3 autres à Kherson, pour des raisons de convenance personnelle». Rappelant que le gouvernement se tient disposé à effectuer un rapatriement d’urgence si les circonstances l’exigent ou à la demande des concernés, Michel Franck NEMBE LESSIBI a appelé les familles desdits étudiants à la quiétude. Non sans les rassurer  de ce que «la situation de nos compatriotes est suivie avec la plus grande attention par le président de la République et le gouvernement. Les ambassades du Gabon en Russie, en Allemagne, en Belgique et en France demeurent en contact constant avec les compatriotes se trouvant sur le territoire de leur juridiction et ceux restés en Ukraine».

Banner
Lire aussi  Gabon: l'ANBG devoile chronogramme de demandes de bourses

Diaspora

Meurtre de l’étudiant gabonais en Russie: Ali BONGO exige que toute la lumière soit faite

Publié

sur

Vendredi 18 août 2023, François NDJELASSILI, étudiant Gabonais de 32 ans décrit par ses proches comme sportif et sociable, à Ekaterinbourg en Russie, a été froidement assassiné. Réagissant à cet énième décès d’un étudiant gabonais à l’étranger, le président de la République, Ali BONGO ONDIMBA a instruit l’ambassadeur du Gabon en Russie de tout mettre en œuvre pour que toute la lumière soit faite au sujet de cette affaire.

Banner

Selon les informations rapportées par le media russe E1.RU, l’infortuné et sa bande d’amis, tous ressortissants africains, étaient descendus se restaurer dans un Burger King, situé dans un coin de la ville, quand ils ont brusquement été pris à partie par un groupe de blancs. Ce qui a commencé comme un simple échange verbal, a vite viré à la rixe. C’est dans ces entrefaites que François NDJELASSILI aurait reçu plusieurs coups de couteau sous l’aisselle gauche, dont les blessures, lui auraient été fatales.

Citant des témoins, le média en ligne russe E1.RU soupçonne des relents racistes dans ce crime: «comme ses amis l’ont dit, deux bovins sont arrivés, ils ont dit : “Oh, regarde, nègre, viens sur son chirkan” – et l’ont frappé avec un couteau ». Encore en vie au moment d’être placé dans l’ambulance qui le conduisait à l’hôpital, le diplômé de l’Universite Fédérale d’Ekaterinbourg succombera finalement à ses blessures. Aucune information concernant les agresseurs. Ni sur l’enquête ouverte.

Lire aussi  Guerre en Ukraine: la FIFA sollicite une trêve pendant le Mondial 2022

«La police et la commission d’enquête refusent de commenter le meurtre», précise E1.RU. La diplomatie gabonaise sollicite, à cet effet, que l’enquête judiciaire ouverte par les autorités compétences russes fasse toute la lumière sur ce crime qui rappelle l’affaire Ketch Stessi OBORO ANJILAKUONO, jeune Gabonais décédé le 12 septembre 2020 en Russie, où il était étudiant en dernière année de pharmacie. Une affaire, qui, à ce jour, comporte encore de nombreuses zones d’ombre.

On pourrait tout autant évoquer le cas Jeannah Danys DINABONGHO IBOUANGA, âgée de 17 ans, qui a été retrouvée samedi 25 mars 2023, morte, dans une rivière, non loin de l’université de Karabük au nord de la Turquie, où elle était étudiante en génie mécanique. Elle avait été violée avant d’être assassinée. Ou encore, le cas de Shams NGOUONI, au Sénégal, étudiant en 3e année de licence à l’École supérieure d’électricité de bâtiment et des travaux publics (ESEBAT) découvert mort , lundi 3 avril 2023, devant le portail de son domicile. Autant d’affaires qui soulèvent à nouveau la problématique des universités gabonaises.

EZM

Continuer La Lecture

Diaspora

Une étudiante gabonaise décède à la suite d’un accouchement

Publié

sur

PIRES IDALINA MOUASSO Ruth, étudiante gabonaise au Sénégal, vient de passer de vie à trépas dans la nuit de jeudi à vendredi suite à un accouchement. Le communiqué a été fait par Michel Régis ONANGA NDIAYE, ambassadeur du Gabon au Sénégal.

Banner

C’est une triste nouvelle pour les ressortissants gabonais au Sénégal. En effet, le jeudi 8 juin 2023 au centre hospitalier Abass Ndao de Dakar, une étudiante a tiré sa révérence suite à un accouchement. Comme un pied de nez du destin, PIRES IDALINA MOUASSO Ruth était étudiante dans le secteur de la santé, option infirmier d’Etat.

Ce décès n’a pas manqué de susciter une vague de tristesse aussi bien au sein de la communauté gabonaise au Sénégal, que sur le territoire national Gabonais. Contactée par notre rédaction, une amie proche de la défunte qui a requis l’anonymat, est revenue sur sa relation avec son amie.

«C’est vraiment douloureux, j’ai du mal à y croire. Elle avait tellement de choses à réaliser. Elle ne manquait pas de projets pour son retour au pays, mais Dieu, lui, en a décidé autrement». Comme on le dit, la véritable douleur, c’est la présence des disparus, dans la mémoire des présents.

Lire aussi  Guerre en Ukraine: la FIFA sollicite une trêve pendant le Mondial 2022
Continuer La Lecture

Diaspora

Émeutes au Sénégal : l’ambassade du Gabon exige de ses ressortissants plus de prudence

Publié

sur

Ce 5 juin 2023, l’ambassade du Gabon au Sénégal a adressé un communiqué à ses compatriotes résidents dans ce pays. Dans ledit communiqué, Michel Régis ONANGA NDIAYE réitère ses recommandations de grande prudence auprès des ressortissants gabonais séjournant. «Au vu des informations dont nous disposons de la part des autorités locales et pour des raisons de sécurité suite aux manifestations à Dakar, l’Ambassade réitère ses recommandations de grande prudence», mentionne ledit communiqué.

Banner

Aussi, le communiqué précise, via une énumération, les actes qui pourraient constituer un manque de prudence par rapport au contexte Dakarois actuel. Il faudrait donc «éviter des déplacements tant que cela n’est pas nécessaire; éviter la fréquentation des zones potentielles de manifestations et d’attroupements, éviter les fêtes et les sorties nocturnes, et opter pour les cours et le travail en ligne autant que possible».

Aussi, l’ambassade n’a pas manqué d’interpeller les ressortissants gabonais à faire preuve davantage de discernement sur les publications postées sur les réseaux sociaux. Car celles-ci peuvent être source de psychose aussi bien côté gabonais que sénégalais. Grâce à ces recommandations, la représentation diplomatique gabonaise au Sénégal espère sécuriser ses ressortissants le temps que le climat à Dakar s’apaise et qu’ils puissent reprendre une vie normale.

Lire aussi  Guerre en Ukraine: la FIFA sollicite une trêve pendant le Mondial 2022
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.