Gabon: L’ancien Ministre, Égide BOUNDONO SIMANGOYE, installé PCA de la SEEG

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le 15 octobre dernier, Egide BOUNDONO SIMANGOYE a été officiellement installé à la Présidence du Conseil d’Administration (PCA) de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG). Une installation qui fait suite à sa nomination il y a quelques jours en Conseil des Ministres. Pour Alain Claude BILIE BY NZE, Ministre en charge de l’Energie, Égide BOUNDONO possède le profil idéal non seulement pour occuper la fonction, mais aussi afin de traduire au mieux la politique du Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA, en ce qui concerne la fourniture d’eau et d’électricité sur l’ensemble du territoire.

Après avoir été installé par Alain Claude BILIE BY NZE, le nouveau PCA de la SEEG envisage de répondre au mieux à la confiance que les autorités gouvernementales lui ont accordé, en effectuant sa nomination en remplacement de Pierre SOCKAT son prédécesseur.

Tel que le mentionne “Gabon Review“, Égide BOUNDONO assurera ses fonctions jusqu’à l’Assemblée Générale ordinaire des actionnaires qui statuera sur les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2024.

Pour le patron fraîchement installé à la tête du Conseil d’Administration de la SEEG, il s’agit d’« un privilège et une marque de confiance placée en lui par les hautes autorités du pays, au moment où la question d’accès au service public d’eau potable et de l’énergie électrique à l’ensemble de la population est devenue particulièrement sensible et stratégique ».

Par ailleurs, afin d’optimiser la fourniture d’eau et d’électricité au Gabon, Égide BOUNDONO pourra compter non seulement sur sa carrière en entreprise, mais aussi sur son expérience dans la Haute administration en occupant à de nombreuses reprises la fonction de Ministre sous l’ère du feu Président Omar BONGO ONDIMBA.

Enfin, c’est en comptant sur la collaboration de l’équipe managériale de la SEEG, que le nouveau PCA entend moderniser le capital technique de l’entreprise et redorer l’image d’une structure fortement critiquée par les populations depuis plusieurs années. Cela en raison de coupures intempestives d’électricité, et de l’absence d’eau potable enregistrée au sein de plusieurs régions du territoire gabonais.

Share.

About Author

Leave A Reply