Gabon : BLA, Noël MBOUMBA, ONDO MBA, OWONO MBA, OTANDAULT, MPOUHO EPIGAT virés du Gouvernement

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce lundi 2 décembre 2019, sur ordre du président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, le gouvernement a une fois de plus été remanié. Brice LACCRUCHE ALIHANGA, Roger OWONO MBA, Noël MBOUMBA, Tony ONDO MBA, Ernest MPOUHO EPIGAT et Jean-Fidèle OTANDAULT, dont la plupart, issus de l’Association des jeunes émergents volontaires (Ajev), ont été démis de leurs fonctions. En cause de cette éviction, leur implication présumée dans des affaires de détournement de deniers publics.

C’est à la lecture de la composition du nouveau Gouvernement , que le chef de l’administration gabonaise, Julien NKOGHE BEKALE, va officialiser le licenciement des derniers ministres d’appartenance Ajevienne. Roger OWONO MBA a été remplacé par Jean-Marie OGANDAGA, au ministère de l’Economie et des finances. En charge de l’énergie et des ressources hydrauliques, c’est Pascal HOUANGNI AMBOUROUET qui siège désormais en lieu et place de Tony ONDO MBA. Ajouté au portefeuille du ministère des Transports, de l’équipement et des infrastructures, l’Habitat est désormais sous la gestion de Léon BONDA MALONZI, en remplacement d’Ernest MPOUHO EPIGAT.

Alors que le ministère du Pétrole, des gaz, des hydrocarbures et des mines est désormais sous la tutelle de Vincent de Paul MASSASSA en remplacement de Noël MBOUMBA. Quant à Jean-Fidèle OTANDAULT, au ministère de la Promotion des investissements, des partenariats public-privé, il cède son fauteuil à Carmen NDAOT. Enfin, pour ce qui concerne Brice LACCRUCHE ALIHANGA, le ministère dont il avait la tutelle a tout bonnement disparu.

Soupçonnés de complicité dans l’affaire du détournement de fonds de grande envergure à la GOC et dont le montant connu est de 85 milliards de Fcfa, l’opération Scorpion, a déjà permis de placer en détention préventive 13 cadres de l’administration gabonaise. Par ailleurs un peu plus d’une vingtaine de suspects ont également été placés en garde à vue. Mais, alors que les auditions se poursuivent, «les noms des ministres Noël MBOUMBA et Brice LACCRUCHE ALIHANGA ont été évoqués lors de plusieurs auditions. Du fait de leurs statuts ils n’ont pas pour l’instant été interrogés. Les enquêteurs se tiennent prêts au cas où l’exécutif déciderait de les mettre à leur disposition »,a rapporté le magazine hebdomadaire Jeune Afrique.

Menée sous la houlette du procureur de Libreville André Patrick ROPONAT, l’opération Scorpion veut traquer les délinquants financiers, qui ont ‘tapé” dans les caisses de l’État. Pourtant le bilan s’alourdit au fil de l’enquête. En effet, après 85 milliards à la GOC, se sont 6 milliards de Fcfa qui auraient été transférés de l’Office des ports et rades et Gabon (Oprag), et 6 milliards de Fcfa de la Société gabonaise de raffinage (Sogara), tous deux, pour alimenter les caisses de la société Dupont consulting company notamment, et dont le gérant est Grégory LACCRUCHE ALIHANGA, selon une information relayée par l’hebdomadaire. Affaire à suivre…

Share.

About Author

Leave A Reply