Se connecter avec nous
Banner

Football

Gabon/ Choix du sélectionneur national et directeur technique: politique doit toujours s’imiscer dans ça ?

Publié

sur

Suivant l’évolution logique du traitement des dossiers des candidatures, et dans l’exercice de leurs tâches régaliennes, les dirigeants de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) avaient, dans les temps, promis de faire connaître aux Gabonais dès le 13 mai 2019 les noms des heureux élus au poste de sélectionneur national des Panthères du Gabon et de Directeur technique national (DTN). Seulement, il n’en est rien jusqu’ici pour des raisons de transfère de compétences et d’intrusion du politique.

En effet, selon les propos qu’aurait tenu le ministre des sports, Alain-Claude BILIE-BY-NZE, c’est au Gouvernement que reviendrait la latitude de choisir le nouveau coach de l’équipe nationale et son Directeur Technique National, car dit-il, c’est le gouvernement qui paie les deux techniciens.

«Le ministère intervient parce que c’est l’État qui paye les deux techniciens. Si ce n’était pas le cas, cela se ferait comme ailleurs, où c’est la fédération qui choisit le coach parce qu’elle le paye», aurait affirmé Alain-Claude BILIE-BY-NZE.

Selon ces propos recueillis par nos confrères de “Gabonreview”, après la transmission de deux rapports au ministère des Sports, un portant sur les conclusions de la commission d’évaluation des dossiers pour les postes de sélectionneur et DTN, l’autre du Comité exécutif (Comex), instance suprême de la Fegafoot, sur le choix du sélectionneur et le DTN, le Gouvernement se devait aussi de faire des choix…

«Ces rapports seront transmis au gouvernement qui procédera à son tour au choix du nouveau coach et du directeur technique national», aurait lancé le ministre des Sports.

Franchement, dans ces conditions infernales de dépendance constante au politique et ce dans tous les domaines, quel résultat espéré? N’est-ce pas là une preuve de plus que les futures élus ne dirigeront rien et que conscient de cela ils convoitent les postes juste pour le gain? doit-on encore s’obstiner à croire que l’avenir et l’éclosion du football gabonais ne dépend pas de son émancipation du politique?

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Football

Gabon U-23: l’Égypte renvoie les panthères au travail !

Publié

sur

En préparation pour la prochaine journée de la phase de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations espoir (CAN U-23), les panthères du Gabon U-23 voient leurs lacunes mises à jour après s’être sèchement inclinées ce vendredi 03 février 2023 face aux pharaons d’Égypte U-23 en amical.

Les hommes du coach Saturnin IBELA ont visiblement encore du travail à fournir pour espérer être au niveau Continental. En effet, opposés à la sélection espoir Égyptienne, les espoirs gabonais, bien qu’amputer de leurs leaders (Romess OVONO ESSOGO, Fausther AWORET, Oyono AMVA…) n’auront gardés espoir que 36 minutes. Mahmoud SABER (36’) Osama FAISAL (62’) et Ibrahim ABEL (69’) ont chacun a leurs tour battus le portier gabonais. Score final, 3-0 après ce match amical.


Au delà de la défaite, cette rencontre aura permis de mettre en lumière les axes de travail sur lesquels devra se pencher le sélectionneur Saturnin IBELA pour passer l’obstacle Cameroun lors de la prochaine journée des qualifications à la CAN U-23 en mars prochain. Mais aussi, elle aura permis de mettre en jambe des joueurs qui n’avaient plus joués depuis l’arrêt du national foot pour raison de coupe du Monde.


Notons au passage que le départ de la sélection U-23 pour l’Égypte n’avait pas fait l’objet d’annonce officielle de la part de la fédération gabonaise de football (FEGAFOOT).

Continuer La Lecture

Football

Gabon /Décès d’EDOU NGUEMA: le père du footballeur reçoit 10 millions de Fcfa de l’État

Publié

sur

Le ministre des Sports s’est déporté, ce 30 janvier dernier, au quartier Nzeng-Ayong fromager dans le 6e arrondissement de Libreville, au chevet de la famille du jeune footballeur amateur Dhessy EDOU NGUEMA, décédé lors du match opposant son équipe Missimba FC de Koula-Moutou (Ogooué-Lolo) à Aigles de Bélinga (Ogooué-Ivindo). Franck NGUEMA qu’accompagnaient pour la circonstance plusieurs de ses proches collaborateurs, a, sur instruction du Chef de l’État Ali BONGO et du premier ministre Alain-Claude BILLIE-BY-NZE, remis au chef de famille, une enveloppe de 10 millions de francs CFA. Laquelle somme devrait lui permettre de couvrir l’ensemble des frais liés aux obsèques. Le ministre des Sports en a profité pour exprimer toute la désolation du Président de la République et du gouvernement. «Tout cela est dramatique, tragique de voir un homme si jeune partir alors qu’il était en train de pratiquer sa passion, le Football. (…) Tout cela ne peut pas laisser insensible le chef de l’État Ali BONGO ONDIMBA qui, lui-même, est père de famille. Il a instruit le gouvernement, le Premier ministre Alain-Claude BILLIE-BY-NZE de porter un accompagnement à la famille comme on a l’habitude de le faire pour d’autres athlètes, sportifs qui ont connu une fin tragique». Certes, reconnaît Franck NGUEMA, «cette enveloppe ne suffira pas pour tout, ni même pour remplacer Djessy. Mais, le gouvernement tenait à vous soutenir dans cette difficile épreuve». La famille de Djessy EDOU NGUEMA continue de s’interroger sur le niveau d’implication et de responsabilité des organisateurs de la compétition. Le 17 janvier dernier, le ministère des Sport a tenu une réunion d’évaluation avec la Fédération gabonaise de Football (FECAFOOT), représentée par sa 2e vice-présidente Ida Clémence OSSEY, et une délégation. Le rapport complet de la FECAFOOT est vivement attendu par la tutelle.

MEZ

Continuer La Lecture

Football

Tottenham ou la retraite? le choix surprenant d’ AUBAMEYANG

Publié

sur

Nouvelle déconvenue pour Pierre-Emerick AUBAMEYANG depuis son retour en Premier League. L’ancien international gabonais peine à s’imposer à Chelsea, club actuellement dirigé par Graham POTTER qui ne lui a jamais accordé la même confiance que Thomas TUCHEL, son ancien coach du Burussia Dortmund (Bundesliga, le championnat allemand) à l’origine de la signature de l’ex-joueur du FC Barcelone (Liga espagnole). Par voie de conséquence, un départ de Pierre Émerick AUBAMEYANG vers de nouveaux horizons est régulièrement évoqué ces derniers temps. Mais s’il devait s’en aller de Chelsea, l’ancien joueur d’Arsenal ne signera jamais à Tottenham.

En effet, dans l’entretien qu’il a dernièrement accordé à Sky Sports, l’ex-capitaine des gunners d’Arsenal a tranché tout net, en déclarant qu’il préférerait prendre sa retraite plutôt que de signer à Tottenham: « Prendre sa retraite ou jouer avec Tottenham ? Vous n’avez pas besoin de poser cette question (rires). Je me retirerais». Si le choix de Pierre Émerick AUBAMEYANG, qui préférerait raccrocher les crampons en lieu et place d’un engagement avec les Spurs, pourrait surprendre certains, il faut déjà noter la rivalité entre Chelsea et Tottenham, tous deux clubs de Londres. Les matchs entre les deux équipes sont toujours chaud-bouillants. L’on se souvient d’ailleurs de cette violente altercation verbale entre Antonio CONTE et Thomas TUCHEL.

Mais bien plus encore, le joueur semble l’avoir mauvaise contre Tottenham pour son manque d’élégance à son endroit, au moment de conclure un contrat: « Et d’autant plus qu’il y a quelques années, j’étais sur le point de signer à Tottenham. Je ne sais pas ce qu’ils ont fait. J’étais à Saint-Étienne ou au début de mon passage à Dortmund, je ne me souviens plus exactement. Je suis venu en Angleterre, je suis allé au stade, à White Hart Lane… puis ils ne m’ont jamais rappelé. J’ai dit : ‘D’accord, ne t’inquiète pas.’ C’est pourquoi à chaque fois je joue contre eux, je me donne à fond ».

MEZ

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.