Se connecter avec nous
Banner

Football

Qualification Can 2023: motivées , les panthères veulent arracher leur billet face à la Mauritanie

Publié

sur

Le 9 septembre prochain, le Gabon affronte la Mauritanie dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2023 qui se jouera en Côte d’Ivoire. Un match capitale pour le Gabon (7 points ) qui a perdu sa place de leader du groupe après sa surprenante défaite face à la RDC à Franceville (Haut-Ogooué) sur un score de 2-0 le 18 juin 2023, lors de la cinquième journée desdites éliminatoires.

Banner

Les Panthères pointent aujourd’hui à la troisième place (3e) avec 7 points devant le Soudan, dernier du groupe avec 6 points. Les poulains du sélectionneur Patrice NEVEU sont condamnés à battre la Mourabitounes de Mauritanie, actuel leader du groupe, le 09 septembre prochain sur leurs installations de Nouakchott pour se qualifier. Un tout autre resultat sera synonyme d’élimination comme en 2019.

Conscients de la responsabilité qui est la leur, le groupe est serein et les joueurs veulent à leur façon garder la dynamique positive qui règne dans le pays depuis quelques jours en qualifiant le pays pour la prochaine CAN en Côte-d’Ivoire. L’équipe déjà présente à Nouakchott a été rejointe par le capitaine Pierre Emerick AUBAMEYANG. Mais également Dénis BOUANGA et Wilfried EBANE ABESSOLO qui ont rejoint leurs partenaires mardi 05 septembre au soir.

Lire aussi  CAN U23: les panthères s'inclinent face au Mali (1-3)

La première séance conduite par Patrice NEVEU a notamment portée a sur le travail offensif dans les espaces réduits et le pressing haut sans oublier la finition. Le sélectionneur attend de ses joueurs qu’ils produisent beaucoup d’intensité, qu’ils aient de la motivation à aller chercher un résultat face aux Mauritaniens. Le mot d’ordre du coach: « il faut se qualifier ».

MEZ

Football

Gabon: “J’ai été jeté par envie, en prison” se remémore Pierre Alain MOUNGUENGUI

Publié

sur

Renouant avec les médias, un an après sa remise en liberté le 27 octobre 2022, le président de la Fédération gabonaise de Football, Pierre Alain MOUNGUENGUI s’est entretenu avec la presse nationale et internationale sur de nombreux sujets de l’actualité footballistique. Gestion de l’équipe nationale, processus de recrutement du sélectionneur national, formation du staff technique, les enjeux de la nouvelle direction technique nationale et avant tout, son incarcération. 

Banner

Amoureux du Football, qu’il a l’honneur de gérer au Gabon, le président de la Fegafoot est revenu sur «les moments sombres de [sa] carrière». Lesquels, a-t-il rappelé, ont débuté 2 jours seulement après sa réélection à la tête de la Fédération, le 16 avril 2022. Dès lors, très vite, il est passé d’une détention provisoire à la Direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire (DGCSIM) communément appelé «B2» à la case prison. 

«J’ai été jeté en prison par envie»

Reconduit pour un 3e mandat, à la tête de la Fegafoot, en battant son principal challenger, Jérôme EFONG NZOLO avec 18 voix contre 12, des le 1er tour, Pierre Alain MOUNGUENGUI aurait mieux fait de céder son fauteuil. Du moins pour éviter les ennuis. Et pour cause, a-t-il révélé, «j’ai été jeté en prison par envie. Au motif d’avoir remporté l’élection face à un candidat qui était hyper soutenu. Et qui avait à Lambaréné comme directeur de campagne, le ministre de la jeunesse et des sports sortant». Franck NGUEMA, ainsi désigné par les propos du Président fédéral. 

Lire aussi  CAN 2023: le Gabon connaît ses adversaires

Son succès au sein de la Fegafoot, lui ont arraché 6 mois de sa vie. 6 mois au cours desquels, il a été incarcéré. 6 mois au cours desquels son entourage garde foi en lui, le soutenant dans son épreuve. Un soutien cher à son coeur, pour lequel, il a adressé sa reconnaissance à ses proches. 

Continuer La Lecture

Football

Éliminatoires Mondial 2026: Didier NDONG et Aaron BOUPENDZA renvoyés pour indiscipline

Publié

sur

C’est par la voie d’un communiqué de la Fédération gabonaise de Football (Fegagoot) paru ce 14 novembre 2023, que la Fegafoot a appris le renvoi des internationaux gabonais dans leurs clubs respectifs. 

Banner

Didier IBRAHIM NDONG et Aaron BOUPENDZA présents à Libreville depuis le 10 novembre 2023, n’auraient pas rallié le lieu de regroupement à Bongoville, en vue de préparer le match éliminatoire du mondial 2026, contre le Kenya. Alors, qu’ils avaient en leur possession, les billets de vols domestiques, apprend le communiqué. 

À seulement 2 jours de la rencontre, et «au regard du nouveau paradigme basé sur la discipline et par respect pour l’ensemble du groupe présent à Bongoville», le staff technique a décidé de les renvoyer dans leurs clubs respectifs. Une sanction qui selon le communiqué met terme aux anciennes pratiques et place l’équipe nationale au rang d’ «institution, au-dessus de toute autre considération personnelle». 

La restauration des institutions visée par le CTRI, ne se fera donc pas sans les Panthères qui semblent avoir d’ores et déjà emprunté la voie du changement. Car «désormais, ne seront convoqués en équipe nationale, que les Gabonais épris de patriotisme et respectueux de la tanière et engagés à défendre dignement les valeurs de la République». 

Lire aussi  CAN U23: les panthères s'inclinent face au Mali (1-3)
Continuer La Lecture

Football

Panthères du Gabon: mis au banc, Patrice NEVEU remplacé par Thierry MOUYOUMA

Publié

sur

Alors que des rumeurs commençaient à s’élever après que l’équipe nationale de Football à manqué sa sélection à la coupe d’afrique des nations (CAN) 2023, l’annonce est désormais officielle. Et c’est le président de la Fédération gabonaise de Football, Pierre Alain MOUNGUENGUI qui l’a lui-même annoncé ce 08 octobre 2023, au soir sur les antennes de la télévision nationale. Patrice NEVEU a été évincé de la sélection de l’équipe nationale. 

Banner

Son successeur, Thierry MOUYOUMA, ancien défenseur d’Azingo national a été désigné pour diriger de manière provisoire l’équipe nationale des Panthères du Gabon. Il sera secondé dans sa mission par Cédric MOUBAMBA nommé sélectionneur adjoint provisoire de l’équipe nationale. 

Avec Daniel COUSIN en qualité de manager général provisoire et Eric MOULOUNGUI, manager général adjoint provisoire, la nouvelle équipe de management devra s’atteler à redonner une véritable identité de jeu alors que débutent très prochainement les éliminatoires de la Coupe du monde. 

Lire aussi  CAN U23: les panthères s'inclinent face au Mali (1-3)
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp


Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.