Se connecter avec nous

Environnement

One forest summit: Pierre Daniel INDJENDJE NDALA loue la diplomatie climatique d’Ali BONGO

Publié

sur

Samedi 4 mars 2023, Pierre Daniel INDJENDJE NDALA, député du 1er arrondissement de la commune d’Owendo, a fraternellement convié la jeunesse et les habitants d’Owendo à un repas à son domicile sis au quartier Awoungou. Objet de ces retrouvailles entre l’élu de cette circonscription électorale et la population locale : la célébration de la nouvelle année 2023. En marge de la rencontre, à ses pareils, l’élu, féru d’actualités vantera également les prouesses du Chef de l’État, Ali BONGO ONDIMBA, dans le cadre de sa diplomatie climatique. Faisant ainsi du Gabon pendant quelques jours l’épicentre mondial de la cause climatique.

Banner

Dans son mot circonstanciel, l’honorable député est notamment revenu sur le One Forest Summit tenu à Libreville du 1er au 02 mars dernier. «Peut-être que nous négligeons, mais c’est l’image du Gabon qui est défendue avec le Président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, qui a emmené, dans sa diplomatie, je dirais tout le globe terrestre au Gabon(…) Le Gabon, pays de 2 millions d’habitants, pays de Gabonais. Il a emmené tout ce monde là qui est venu», s’est ainsi réjoui Pierre Daniel INDJENDJE NDALA

Pour rappel, le One Forest Summit a pour thématique : la protection de l’environnement. L’édition de Libreville était la sixième (6e) du genre et portait, elle, sur la gestion durable des bassins forestiers tropicaux. Co-organisé par la France et le Gabon, en présence du Président de la République française Emmanuel MACRON et de Chrysoula ZACHAROPOULOU, la secrétaire d’Etat, chargée du Développement de la Francophonie et des partenariats internationaux, ce sommet s’est en effet, concentré sur les défis communs rencontrés par les trois bassins forestiers tropicaux –le bassin du Congo, la forêt amazonienne et les forêts d’Asie du Sud-Est. Le choix du Gabon comme hôte du sommet a permis de mettre en valeur la richesse des forêts africaines.

Lire aussi  Lambert-Noël MATHA accélère l’assainissement de Libreville, pour le “One forest summit”

Pour le député du 1er arrondissement de la commune d’Owendo, au-delà même du plaidoyer pour la conservation de la forêt, c’est l’image du Gabon qui est auréolée. «En réalité, cela s’est passé en une semaine. Le monde était au Gabon». Fort de ce rappel introductif, Pierre Daniel INDJENDJE NDALA a invité ses convives à acclamer Ali BONGO ONDIMBA pour l’ensemble de ses efforts diplomatiques en faveur du pays, «C’est l’image du Gabon qui est au firmament du monde entier sur la conservation de la forêt, de nos forêts. Il n’y a pas que la forêt du bassin du Congo, y’a les deux autres poumons. Moi je parle d’ici parce que je suis d’ici, le bassin du Congo dont le Gabon».

Pendant de très longues minutes, Ali BONGO ONDIMBA a été acclamé par les femmes, les hommes, les jeunes. Sur les visages, il ne se lisait aucune trace de contrainte quelconque. Bien au contraire, c’était bel et bien l’expression de la liesse; l’expression de la reconnaissance d’un peuple qui se reconnaît en son Chef et qui salue son entregent diplomatique grâce auquel, le rôle majeur du Gabon dans la conservation de la planète, est aujourd’hui reconnue à l’échelle de la planète.

MEZ

Environnement

Le Gabon présent à la Conférence internationale sur l’afforestation et le reboisement

Publié

sur

Le Président de la Transition, le
Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a reçu ce jour en audience une délégation congolaise conduite par Rosalie MATONDO ministre de
l’Economie Forestière de la République du Congo, porteuse d’un message de Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République du Congo à son homologue gabonais.

Banner

En prélude à la tenue prochaine de la première conférence internationale sur
l’afforestation et le reboisement qui se déroulera du 02 au 05 juillet prochain
à Brazzaville au Congo, l’émissaire Congolais est venu transmettre au Chef
de l’État l’invitation de son homologue.

Cette grande conférence qui réunira plusieurs Chefs d’État de la sous-région et de la planète, découle de la proposition émise par le Président Denis SASSOU NGUESSO en sa qualité de Président de la Commission du Climat du Bassin du Congo lors de la COP 27 qui s’était tenue à Sharm-El Cheick en Égypte en novembre 2022.

Réaffirmant la ferme volonté et la détermination de son pays à participer
activement à l’effort mondial de lutte contre les changements climatiques, il avait appelé ses pairs à l’instauration d’une décennie mondiale de l’afforestation afin d’inverser le cours actuel de destruction de nos forêts. Une idée approuvée et endossée par les Chefs d’Etat de l’Union Africaine qui ont décidé en février 2023 de la tenue desdites assises sur cette question importante pour l’Afrique et la planète toute entière.

Lire aussi  Emmanuel MACRON au Gabon pour “valoriser le capital naturel”, non pour “un déplacement électoraliste”

Répondant positivement à l’invitation de son homologue, le Président de la transition qui a à cœur les questions de conservation et de préservation de nos forêts a exhorté les gouvernements gabonais et congolais à travailler ensemble en vue de trouver des solutions communes qui permettraient la gestion durable de nos forêts tout en considérant les ressources
énergétiques importantes que regorgent nos forêts et également leur grande
capacité de séquestration de carbone.

Abordant la question du conflit homme- éléphant, le Chef de l’État a rappelé à ses hôtes la nécessité de travailler conjointement en vue de trouver des
financements innovants à travers des partenariats internationaux afin de
financer la production de barrières électriques qui constituent pour l’instant
l’unique solution à cette problématique commune à nos pays respectifs.

Continuer La Lecture

Environnement

Gabon: Sobraga dote clean Africa de 2 compacteurs pour bouteilles et canettes

Publié

sur

Réunie le 17 mai à la Direction Générale de Clean Africa sise à Mindoubé, la Direction générale de la Sobraga a procédé à la dotation de deux compacteurs professionnels pour les bouteilles plastiques et les canettes usagées.

Banner

La lutte contre la pollution plastique franchit une nouvelle étape avec un nouveau partenaire de choix aux côtés de Sobraga, l’entreprise de collecte et de valorisation des déchets Clean Africa.

Ce 17 mai, Fabrice Bonatti, Directeur Général de la Société des Boissons Rafraîchissantes du Gabon (SOBRAGA), a procédé à la dotation de deux compacteurs professionnels pour soutenir Clean Africa dans ses efforts de tri et de valorisation des déchets.

Ces compacteurs permettront à Clean Africa d’optimiser la logistique de stockage et de transport des bouteilles plastiques et canettes triées lors de la collecte des déchets ménagers dans le grand Libreville.

Nos partenaires de Clean Africa le savent mieux que quiconque : la principale difficulté dans la collecte et le traitement des emballages de boissons usagés est la logistique de transport et de stockage des volumes collectés,-t-il expliqué à cette occasion.

À l’approche de la semaine nationale de l’environnement au début du mois de juin, cette dotation permet à Sobraga de confirmer son engagement pour la préservation de l’environnement et son leadership en matière de développement durable.

Lire aussi  Emmanuel MACRON au Gabon pour “valoriser le capital naturel”, non pour “un déplacement électoraliste”

Nous avons pleinement conscience du chemin qui nous reste à parcourir et nous ne ménageons aucun effort pour fédérer toutes les parties prenantes autour de notre objectif : collecter et recycler 100% des bouteilles plastiques produites et vendues au Gabon !” a ajouté le Directeur Général de Sobraga.

Depuis 2015, Sobraga s’est engagé dans un programme de lutte contre la pollution plastique en fédérant l’ensemble des acteurs publics et privés pour créer une économie circulaire vertueuse capable de préserver notre environnement tout en créant de la valeur pour les opérateurs gabonais. En 2023, ce sont plus de 400 tonnes de bouteilles en plastique qui ont été collectées et recyclées, représenant environ un tiers de l’objectif annuel global à atteindre.

Continuer La Lecture

Environnement

Libreville : les jeunes de Sotega moustache assurent l’entretien de l’ouvrage du CTRI 

Publié

sur

Le week-end écoulé a été riche de la mobilisation de toutes les générations que compte le quartier Sotega moustache, sis dans le 2e arrondissement de Libreville. Hommes, femmes, jeunes et anciens ont honoré au rendez-vous de Michel ALLOGHE et l’association des riverains dudit quartier, le 11 mai 2024, fixé pour récurer les rues de leur zone de résidence. Lesquelles ont été revêtues récemment de béton, par les équipes du Comité de transition pour la restauration des institutions (CTRI).

Banner

Animés d’un élan de citoyenneté, les riverains ont revêtus leurs équipements pour prendre d’assaut la zone allant de la clinique SOS médecin, au boulevard triomphal. Munis de gants, râteaux, pelles, brouettes et sacs poubelles, ils ont ramassés ça et là des déchets domestiques, qui jonchaient les rues de leur quartier.

Poussé par «l’édifice nouveau», qui réjouit les habitants de ce quartier, Michel ALLOGHE, initiateur, par ailleurs fils du Sotega moustache, a invité les siens à faire montre de leur gratitude aux autorités, par des actes. «Aujourd’hui on a la voie bétonnée. Je me suis dit voilà un tel édifice que l’on met à notre disposition, comment nous allons l’entretenir ?». Une interrogation, à laquelle il fallait répondre de manière urgente et collective pour réfréner les mauvaises habitudes de certains.

En effet, a-t-il poursuivi, «nous commençons à voir des comportements déviants. J’ai mis l’accent sur le civisme. Il y en a déjà beaucoup qui y balancent leurs eaux usées. D’autres envoient des jeunes balancer des poubelles. Je me suis dit qu’il faudrait dans un premier temps qu’il y ait une cohésion dans le quartier, pour qu’on s’organisent». Et c’est en présence de certaines autorités et sages du 2e arrondissement que les habitants ont relevé le défi de cette rencontre.

Lire aussi  Emmanuel MACRON au Gabon pour “valoriser le capital naturel”, non pour “un déplacement électoraliste”



Parmi eux, “la voix”, comme on le surnomme dans le milieu de la communication, Guy Roger OGOMBE, communicant à Radio Gabon, s’est mêlé à la foule pour honorer cette initiative. «Une occasion particulière », qu’il loue. En effet, «le Général de brigade nous a offert un beau cadeau. Maintenant la balle est dans notre camp. Nous n’allons pas attendre que la propreté soit faite pas les autorités. Je m’engage à sensibiliser les riverains de ce que nous avons une belle ruelle à ce jour, à nous de la maintenir dans un état de propreté permanent».

Sensibilisés à l’importance du civisme, les participants à la journée récréative se sont retrouvés pour une mini compétition de football, pour raviver le vivre-ensemble. Avant se clore dans une belle ambiance ce moment de retrouvailles autour d’une collation. Tous d’une voix unanime ont dit leurs remerciements au CTRI et son Président , pour l’ouvrage dont ils sont tous fiers aujourd’hui.

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.