Se connecter avec nous
Banner

Politique

Gabon pays le plus riche d’Afrique : “une affirmation malheureusement erronée” pour le RPM

Publié

sur

Dans un article signé de Ilyes ZOUARI, ci-devant président du Centre d’étude et de réflexion sur le Monde francophone (CERMF) et publié le 12 octobre dernier dans les colonnes de la revue Financialafrik, “le Gabon consolide son statut de wzWWWEWpays le plus riche d’Afrique devant le Botswana″. Selon le CERMF le positionnement du Gabon, pour la deuxième année consécutive, se justifie entre autres par un produit intérieur brut (PIB) de 8017 $ par habitant début 2022. Une bonne performance qui résulte de la diversification économique mise en œuvre depuis une décennie, ainsi que de diverses réformes administratives et fiscales. Dans le but de sortir le pays, de sa forte dépendance aux industries extractives, et transformer localement une partie de la production, le pays a créée la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok ainsi que d’autres zones industrielles, dans le but de transformer localement les matières premières avant leur exportation. Une politique qui a notamment a permis de multiplier par deux le poids de la filière Bois dans l’économie nationale, qui a pesé pour 5 % du PIB et 15 % des exportations de marchandises en 2021, soutient le rapport. L’on notera aussi le plan d’accélération de la transformation (PAT) de l’économie gabonaise lancé en 2021, qui a pour but d’industrialiser le pays en s’appuyant grandement sur le développement de la filière bois et de l’agriculture, ainsi qu’investir dans les services en développant notamment le secteur du numérique, et plus récemment le tourisme.

Le rapport du CERMF classe les pays du continent en dehors des très petits pays « ne pouvant être pris en compte pour l’établissement de comparaisons pertinentes en matière de richesse et de développement économique et social, en raison d’une très faible population (moins de 1,5 million d’habitants) et d’une superficie particulièrement réduite, avec un territoire parfois à peine visible sur une carte géographique » (l’Ile Maurice, les Seychelles et la Guinée équatoriale, qui affichent une richesse par habitant supérieure, mais dont la population est comprise entre 0,1 et 1,5 million d’habitants, et dont le territoire est très limité. Par exemple, la Guinée équatoriale et Maurice, sont respectivement 9,5 fois et plus de 130 fois moins étendues que le Gabon). Avec une superficie de 267 667 km² le Gabon est peuplé de 2,3 millions d’habitants. 8e producteur africain de pétrole (et le 36e au niveau mondial) le Gabon est le deuxième producteur africain et le 3e mondial de manganèse (et en passe d’en devenir le second, derrière l’Afrique du Sud).

Le classement du CERMF est contesté par le parti Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) Dans un publication relayée par Échos du nord (n°789 du lundi 24 octobre 2022, ndlr), le parti d’Alexandre BARRO CHAMBRIER (ABC) estime qu’il est erroné de dire que le Gabon est le pays le plus riche d’Afrique. Le RPM énumère trois raisons. La première pointe le PIB, qui, selon ABC et les siens, n’est plus aujourd’hui un indicateur fiable de mesure de la richesse d’un pays. En fait, le PIB comme mesure de richesse ne tient pas compte des inégalités, la dégradation de l’environnement, les besoins de base à l’instar de l’éducation, la santé, l’habitat, l’eau, l’électricité, la sécurité, etc. D’autres indicateurs plus réalistes sont actuellement utilisés pour mesurer la richesse d’un pays, notamment l’indice de développement humain (IDH) développé par le PNUD qui est de 0,706 en 2021 au Gabon selon le FMI et l’IDH ajusté des inégalités qui oscille autour de 0,5 plaçant le Gabon au huitième rang en Afrique, Maurice, les Seychelles, l’Algérie, l’Egypte, la Tunisie, la Libye et l’Afrique du Sud. Le RPM pointe en second lieu, l’argumentaire selon lequel, «même si on se limite au PIB par habitant, les réformes, engagées par Ali BONGO depuis 13 ans, évoquées par Monsieur Ilyes ZOUARI dans l’article ont plutôt conduit la population gabonaise vers le chemin de la pauvreté, des inégalités et d’une crise de confiance vis-à-vis des institutions».

Et pour finir, le RPM pointe le fait selon lequel «si M. Ilyes ZOUARI mobilise le niveau élevé du PIB par habitant pour qualifier le Gabon comme le pays le plus riche de l’Afrique, la logique voudrait qu’avec un tel niveau de PIB par habitant, la pauvreté ne devrait plus être une priorité majeure, puisque son taux serait faible. Or, l’observation de l’économie gabonaise montre que la proportion de la population gabonaise vivant avec moins de 3,20 USD par jour est de 15 %». Etc, etc. Question simple : est-ce que le fait de dire qu’un pays est le plus riche sur la base de critères bien définis signifie qu’on occulte ou qu’on élude l’existence de la pauvreté ? Quand on évoque la richesse des pays tels que les États-Unis d’Amérique, la Chine, le Royaume-Uni et bien d’autres nations encore, on met en avant les progrès économiques, industriels (…). Ce qui ne signifie pas pour autant que ces pays n’aient pas de pauvres en leur sein. Il y’a bien des sans domicile fixe (SDF) en France, pays pourtant riche. Le Qatar, pays dont la richesse et les innovations sont vantés partout dans le monde, est pointé du doigt par l’occident à cause de l’esclave humain qui y est pratiqué. Nous pourrons nous étendre davantage sur cette liste. Pour dire en définitive que l’argumentaire de RPM est sans fondement objectif. Surtout qu’il se borne à comparer les chiffres du Gabon avec ceux d’autres pays africains. Ce n’est pas Ali BONGO qui a commandé ce classement, il s’agit du rapport d’une institution internationale de renom. Si ABC veut étoffer ce discours de pré-campagne pour 2023, il devrait creuser davantage.

MEZ

Continuer La Lecture

Politique

Concertations politiques : Ali BONGO fixe la rencontre au 13 février

Publié

sur

Ali Bongo BONGO ONDIMBA a fixé la date de la concertation avec l’ensemble de la classe politique au lundi 13 février prochain. C’est ce qu’a annoncé le communiqué final du Conseil des ministres de mercredi 1er février dernier. En effet, précise-t-il, «fidèle à son engagement de promouvoir la paix et l’état de droit démocratique, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a informé le Conseil des Ministres de sa décision de convier la classe politique à une concertation à compter du 13 février prochain». L’annonce du début de cette grande messe politique devrait d’ores et déjà donner aux différents états-majors de mieux se préparer. Faut-il rappeler que «cette rencontre devrait permettre d’établir les conditions de l’organisation de consultations électorales apaisées».

MEZ

Continuer La Lecture

Politique

Libreville /PDG: les commerçantes d’Okala “réaffirment leur soutien à la politique d’ABO”

Publié

sur

L‘on peut dire que les rencontres de proximité initiées par le parti démocratique gabonais (PDG) portent leurs fruits. Du moins, dans le 1er arrondissement de Libreville, ce samedi 28 janvier 2023, elles n’ont pas été vaines. Car au passage des cadres dudit parti, des commerçantes exerçant au quartier Okala ont dit “oui” à la politique menée par le Chef de l’État, Ali BONGO ONDIMBA.

Ce weekend, l’honorable Gabriel MALONGA MOUELE, le premier Secrétaire d’arrondissement, Judes Pety DIBAKA, Patrice ABOUBAKAR NENDJOT ainsi que le Membre du Conseil consultatif, Hugues MBOUMBA NGUEMA quiaccompagnaient les fédéraux du premier siège du 1er arrondissement et de nombreux militants sont allés à la rencontre des jeunes et des femmes.

Dressant la liste des difficultés qu’elles rencontrent dans leur quotidien, les commerçantes de ce siège du 1er arrondissement de Libreville se sont dites satisfaites de la politique menée par Ali BONGO. Tant et si bien qu’elles lui ont réitéré leur soutien.

La rencontre au cours de laquelle régnait une ambiance festive, s’est achevée sur une note de satisfaction tant pour les populations que pour la délégation du parti de la majorité. Apportant ainsi la preuve de ce que la nouvelle méthode de travail qui consiste à réaliser des rencontres de proximité est bien efficace.

Continuer La Lecture

Politique

Gabon 2023 /PDG: plus de 100 nouvelles adhésions pour le 1er arrondissement de Libreville

Publié

sur

Samedi 28 janvier dernier, les cadres du Parti démocratique gabonais (PDG) du 1er arrondissement se sont déployés à Okala, dans deux rencontres de proximité et d’ échange avec les populations de ce quartier du premier arrondissement comptant pour la circonscription électorale du 1er siège. Ces rencontres de proximité entrent dans le cadre des rencontres de proximité axée dans le cadre du renforcement du processus d’enrôlement des électeurs de cette circonscription électorale. Il s’agit du nouveau style de travail initié par la fédération de la circonscription électorale du premier arrondissement 1er siège de Libreville du parti portant série de rencontre de proximité avec les populations.

Le PDG est déjà sur le terrain pour ratisser large, en perspective des élections présidentielles et deux autres échéances électorales prévues cette année (législatives et locales). La délégation était notamment constituée de l’honorable Gabriel MALONGA, le secrétaire adjoint 1Judes Pety DIBAKA, le camarade Patrice ABOUBAKAR NENDJOT, le membre du comité central Hugues MBOUMBA NGUEMA, les fédéraux du Premier Arrondissement et des nombreux militants. En tout, c’est un peu plus de 100 nouvelles adhésions de jeunes qui ont adhéré au Parti de masses. Les nouveaux jeunes pedegistes ont signés in situ leurs fiches d’adhésion au Parti donnant lieu à leur insertion de suite dans les structures de base.

Profitant de l’occasion ainsi offerte, les femmes commerçantes d’okala ont exposé leurs difficultés quotidiennes; difficultés que les cadres pedegistes du premier arrondissement entendent transmettre à qui de droit pour un règlement optimal dans les meilleurs délais. À l’unisson, les jeunes et les commerçantes d’ Okala ont réaffirmé leur Soutien total à la Politique d’Ali BONGO ONDIMBA. Déroulées dans une ambiance conviviale et citoyenne, les deux rencontres se sont achevées par une collation.

MEZ

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner

Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.