Gabon: 90% des balances utilisées dans les commerces “ne sont pas conformes” selon l’Aganor

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor) a diligenté des missions de contrôle et de vérification des balances commerciales, au sein des établissements de commerce de denrées alimentaires. Effectuées dans 5 des 9 provinces gabonaises, lesdites missions ont révélé que 90% des balances commerciales n’étaient pas conformes à l’activité du commerce alimentaire en 2020. 

Le constat est amer et cela concerne l’ensemble du territoire, où les commerçants font usage d’un matériel de pesée trafiqué, impactant ainsi le panier de la ménagère, en plus de contribuer à la cherté de la vie au Gabon. En effet, sur 7594 balances commerciales qui ont été contrôlées par les agents de l’Aganor, ce sont seulement près de 560 d’entre elles qui seraient fiables. 

«Sur 7594 balances commerciales contrôlées dans 5 provinces sur 9 en 2020, 90% ne sont pas conformes à l’activité de commerce (alimentaire), 30% ne sont pas conformes à la législation et 10% seulement sont admissibles pour l’utilisation dans les commerces», indique le communiqué sur le “Contrôle du respect de la réglementation en matière de la fiabilité des instruments de mesure“. 

Banner

Trois mois, c’est le délai qui leur a été donné par l’Aganor pour se défaire des instruments non conformes. Ils devront donc au cours de cette période procéder soit à la réparation de leurs outils défectueux, soit au remplacement de ceux-ci. Mais, quid des sanctions, pour les opérateurs qui auraient passé les délais requis? 

Share.

About Author

Comments are closed.