Alain Claude BILIE-BY-NZE: la Primature, il y “pense en se rasant tous les matins devant un miroir”

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Plus qu’une promotion, ce serait certainement l’aboutissement d’une carrière politique bien fournie. “La Loupe” (N499) a fait ce badinage au moment où il se susurre qu’un remaniement ministériel devrait intervenir très prochainement et devrait faire la part belle aux fidèles d’Ali BONGO, dont le ministre de l’Energie, Alain Claude BILIE-BY-NZE, membre fondateur du Mouvement Gabonais pour Ali BONGO (MOGABO), fait évidemment partie. Ce dernier pourrait-il donc ravir la Primature ?

Il est impossible de lire dans les pensées mais nos confrères de “La Loupe” semblent avoir développé des facultés de mentalisme, en se plongeant à la fois dans la tête d’Ali BONGO et dans celle d’Alain-Claude BILIE-BY-NZE. Selon le média, le locataire du Palais du Bord de Mer songerait à redonner la Primature aux Fang, pour revenir à une tradition séculaire tacite, du temps de son père, feu Omar BONGO.

Si cela s’avérait, “La Loupe” pense que le charismatique ministre de l’Energie ferait un potentiel candidat à la Primature. Ce dernier y croirait d’ailleurs lui-même, «en se rasant tous les matins devant un miroir», ont affirmé, sarcastiques, nos confrères. Vrai ou faux, si BILIE-BY-NZE ne trouve pas grâce aux yeux d’Ali, un autre, très cité, ressortissant de l’ethnie Fang pourrait faire l’affaire : Guy-Patrick OBIANG NDONG.

Le sémillant ministre de la Santé, «M. Covid-19» pour le commun des Gabonais, ferait lui aussi un candidat sérieux pour le poste de Premier Ministre. Lui qui bénéficie aujourd’hui d’un temps d’antenne supérieur ou égal à celui de sa patronne, Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, grâce à la crise sanitaire actuelle. Ce ne serait que continuité de le voir accéder à la Primature alors qu’il a déjà débauché son ancien patron, Max LIMOUKOU, alors ministre de la santé et lui secrétaire général du Copil. Bis repetitae avec OSSOUKA RAPONDA ?

Banner

Rien n’est moins sûr, car Ali BONGO a récemment affirmé Marwane BEN YAHMED de “Jeune Afrique” que «Rose Christiane OSSOUKA a toute ma confiance». Peut-être donc que la surprise du prochain “tsunali” ne se trouvera pas à la tête du Gouvernement mais bien dans le reste de l’équipe gouvernementale dont l’on prévoit qu’elle sera composée des fidèles de la première heure du numéro un gabonais. Ali BONGO reste donc le maître des horloges mais le compte à rebours est d’ores et déjà lancé et ce dernier pourrait bien réserver encore des surprises.

Share.

About Author

Comments are closed.