Le Gabon importe par an plus de 450 milliards de FCFA de denrées alimentaires

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Contrairement à son voisin Camerounais, le Gabon reste fortement dépendant des importations de produits liés à l’alimentation de base. Malgré 5 millions d’hectares de terres, pouvant être allouées à l’agriculture, et la mise en place de l’initiative “GRAINE” en 2014, la question de l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire reste épineuse pour le gouvernement.

En effet, force est de notifier que l’agriculture gabonaise reste l’un des talons d’Achille de l’économie dudit pays. D’après nos confrères de “Direct infos”, les millions de terres arables et le vaste réseau hydrographique qu’offre le climat équatorial ne suffisent pas au gouvernement pour satisfaire les besoins de la population dans ce domaine de subsistance.

Lancé maintenant il y a 6 ans, le projet “GRAINE” (Gabonaise des Réalisations Agricoles et des Initiatives des Nationaux Engagés), qui vise à hausser la part du secteur agricole dans le produit intérieur brut (PIB), semble stagner nonobstant quelques coopératives provinciales mises en place.

Par ailleurs, d’après le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), les activités agricoles et d’aquaculture ne contribuent au PIB qu’à hauteur de 5% et la production couvre moins de 20% des besoins alimentaires du pays. Des standards en dessous des objectifs dudit état à l’horizon 2025, conformément au Plan stratégique Gabon émergent (PSGE), initié par le Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA il y a 10 ans.

Ainsi, chaque année, le Gabon importe en denrées alimentaires l’équivalent de 5% de son PIB, soit 450 milliards de francs CFA. Quant aux secteurs de la pêche et de l’élevage, l’on enregistre respectivement un déficit de 30 milliards de francs CFA et une politique rurale en produits carnés déficiente.

Share.

About Author

Leave A Reply