Les 30 premiers bacheliers de Fougamou récompensés par MILEBOU, Biendi MAGANGA-M, Léon Armel BOUNDA BALONZI et Yolande NYONDA

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce lundi 14 septembre 2020, les trente nouveaux bacheliers et le plus jeune d’entre eux à Fougamou, dans le département de Tsamba-Magotsi, se sont vus offrir des cadeaux, en guise d’encouragements, par des cadres originaires de la province de la Ngounié. Symboliquement, les dix premiers ont reçu leurs lots, des mains de leurs bienfaiteurs, qui se sont spécialement déplacés pour l’occasion.

Lucie MILEBOU AUBUSSON épouse MBOUSSOU, Président du Sénat, et des membres du gouvernement, à savoir Biendi MAGANGA MOUSSAVOU, Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Pêche et de l’Alimentation, Léon Armel BOUNDA BALONZI, Ministre des Transports, de l’Équipement, des Infrastructures et de l’Habitat et Yolande NYONDA, Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Étrangères, ont offert à chacun des dix premiers bacheliers, un ordinateur portable et une enveloppe d’argent d’une valeur de 100 à 200 mille francs CFA.

Les encouragements de ces bienfaiteurs, par ailleurs natifs de la province de la Ngounié, s’inscrivent dans la suite de la réception donnée il y a quelques jours en l’honneur des nouveaux diplômés, qui, après la délibération du second tour du baccalauréat session d’août 2020, cumulent un taux de réussite de 83,43% dans toute la province. De quoi rendre fiers les cadres de la Ngounié, qui viennent par ces prix, témoigner de leur solidarité et de leur satisfaction pour les efforts de ces jeunes hommes et jeunes filles.

Compte tenu des restrictions gouvernementales relatives à la crise sanitaire de Covid-19, la cérémonie de remise des lots a été réduite au maximum, raison pour laquelle seuls dix sur les trente bacheliers primés ont été invités à recevoir leurs cadeaux sur place. Toutefois, les bienfaiteurs ont rassuré que « Les vingt autres, n’ayant pas fait le déplacement afin de respecter les mesures barrières recevront par airtelmoney leurs encouragements ». Espérons que cette cohésion des fils et filles de la Ngounié perdure pour encadrer davantage ces élèves dans leur future vie d’étudiants.

Share.

About Author

Leave A Reply