Denis SASSOU NGUESSO organise un colloque contre le “racisme et la xénophobie” envers l’Afrique

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le président congolais, Denis SASSOU NGUESSO a invité son homologue camerounais, Paul BIYA, à prendre part à une conférence internationale organisée le 24 octobre 2020 à Brazzaville, à l’occasion des 60 ans des indépendances des pays d’Afrique francophone et des 80 ans de la participation des troupes africaines à la libération de la France en 1940. Cet événement interviendrait également en réponse à ceux qui estiment que « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire ».

13 ans après le Discours de Dakar, mais seulement 2 jours après que Nicolas SARKOZY a assimilé les « nègres » à des « singes » au cours d’une émission de télévision, Denis SASSOU NGUESSO a annonce une conférence internationale le mois prochain à Brazzaville en réaction à cette dernière sortie de l’ancien président français.

Selon les propos du ministre congolais des Affaires Étrangères, rapportés par le site d’informations de l’agence “Ecofin”, cette conférence internationale permettra de rappeler le rôle important que l’Afrique en général, l’Afrique francophone et la sous-région en particulier, a joué dans l’édification d’un monde libre et de paix. Un rappel nécessaire « au moment où l’on assiste ici et là, à la résurgence des idéologies rétrogrades, telles que le racisme et la xénophobie ».

« Lorsque la puissance tutélaire qui était la France a été vaincue par les nazis, elle a en quelque sorte réfugié son honneur en Afrique équatoriale française. Brazzaville est devenue la capitale de la France libre. Et c’est de Brazzaville que des légions entières de Congolais, Camerounais, Centrafricains, Tchadiens, etc. vont partir avec le général DE GAULLE, le général LECLERC et d’autres généraux pour prendre part aux grandes batailles de la Deuxième Guerre mondiale », a encore rappelé l’émissaire congolais.

S’agissant du colloque, les chefs d’Etat d’Afrique devraient s’adresser à la jeunesse africaine et au monde, si l’on en croit l’agence “Ecofin”. « Nous n’acceptons plus la domination, nous n’acceptons plus l’humiliation et nos chefs d’Etat vont porter cette parole forte devant le monde, devant l’Afrique, devant notre jeunesse », a indiqué le ministre.

Pour ce faire, la présence du président camerounais sera certainement mise à contribution. « Nous espérons vivement que son Excellence [Paul BIYA, ndlr] sera à Brazzaville parce que sa parole est très attendue. C’est un grand patriarche, la mémoire de notre sous-région. Son message est très attendu à cette occasion-là », a affirmé l’envoyé spécial de Denis SASSOU NGUESSO. L’invitation a été formellement remise ce samedi 12 septembre 2020 à Yaoundé par le ministre congolais des Affaires étrangères.

Share.

About Author

Leave A Reply