Gabon: Serge NDONG OBAME de RV demande à ce que, les églises et les mosquées réouvrent

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

À l’occasion de la prononciation du discours de politique générale de Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, le groupe parlementaire du Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV) à l’Assemblée nationale, a, par la voix de son président, Serge NDONG OBAME, demandé à cette dernière de lever la mesure de fermeture des lieux de culte pour cause de COVID-19, qui perdure depuis cinq mois alors que la situation épidémiologique au niveau national est stable et positive.

Le maintien de la fermeture des églises, mosquées et temples n’en finit plus de faire grincer des dents, particulièrement au sein de la communauté religieuse qui menace désormais d’initier des actions populaires d’insurrection. C’est pour éviter de plonger le pays dans un potentiel chaos que le groupe parlementaire RV a adressé une demande particulière à la Cheffe du Gouvernement.

« S’il vous plaît, ouvrez-nous les églises et les mosquées. Nous voulons affermir notre foi en Dieu », a lancé Serge NDONG OBAME, député du 5e siège du canton Woleu dans le département du Woleu, dans la province du Woleu-Ntem et président du groupe parlementaire RV, à l’endroit du Premier Ministre, venu défendre son projet de politique générale.

À en croire “Gabonreview”, l’interpellation du président du groupe parlementaire RV n’est pas la première du genre à l’Assemblée nationale. En mai et juin derniers, Estelle ONDO avait déjà interpellé le gouvernement et particulièrement le ministre de l’Intérieur sur le sujet. « Pourquoi maintient-on les églises fermées ? Est-ce à croire que la contamination et la propagation de ce coronavirus se feront plus facilement que dans nos lieux de culte ? Je ne pense pas » avait écrit la députée indépendante du 2e arrondissement de la commune d’Oyem sur sa page Facebook, estimant que « la prière communautaire est une arme efficace de lutte contre la propagation de ce Covid-19 ».

Share.

About Author

Leave A Reply