Côte d’Ivoire : la décision d’Alassane OUATTARA sur un éventuel 3ème mandat sera rendue le 6 août

0

Désigné officiellement par le parti au pouvoir en Côte d’Ivoire, le RHDP, comme candidat pour un troisième mandat, Alassane OUATTARA a demandé un délai supplémentaire pour examiner cette nomination, indiquant qu’il annoncerait sa décision dans un discours à la nation le 6 août 2020.

Alors qu’au début de l’année, le président ivoirien, 76 ans, avait déclaré vouloir préparer le terrain pour une nouvelle génération de dirigeants, il ne s’attendait pas à ce que son successeur désigné et Premier ministre, Amadou Gon COULIBALY, décède d’un arrêt cardiaque quelques mois plus tard. Le parti au pouvoir, pris de court et visiblement sans aucun plan B, a choisi le président sortant pour briguer une nouvelle mandature consécutive.

« Je vous demande de me laisser le temps du recueillement et de la récupération avant de vous donner une réponse très prochainement », a déclaré Alassane OUATTARA lors d’un conseil politique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à Abidjan, selon “BBC Afrique”. Un sursis qui a tout son sens lorsque l’on sait que l’opposition estime que ce dernier ne devrait pas briguer un troisième mandat.

La Côte d’Ivoire doit organiser des élections le 31 octobre prochain, et la situation politique y est tendue à trois mois de la présidentielle. Outre Henri Konan BÉDIÉ, l’ancien Premier Ministre Guillaume SORO, passé dans l’opposition l’an dernier, a aussi fait savoir son désir d’accéder à la magistrature suprême alors qu’il vit en exil en France après une condamnation à 20 ans de prison par la justice ivoirienne pour «tentative d’insurrection».

L’autre grand parti d’opposition, le Front populaire ivoirien (FPI), divisé en deux factions, ne s’est pas encore décidé pour une candidature. La faction pro-Laurent GBAGBO espère un retour en Côte d’Ivoire de l’ancien président, actuellement en liberté conditionnelle en Belgique après son acquittement par la Cour pénale internationale. Il aurait publiquement demandé mardi aux autorités ivoiriennes de lui accorder un passeport. Lesquelles, ont indiqué mercredi que cette demande était «en cours de traitement».

Share.

About Author

Leave A Reply