Se connecter avec nous
Banner

Politique

Les parlementaires du PSD vent debout contre la cabale orchestrée à l’encontre de PCMM

Publié

sur

Dans un élan de solidarité et d’unité à l’endroit de leur leader, Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU (PCMM), les parlementaires du Parti social démocrate (PSD), ont donné de la voix, ce lundi 27 mai 2019, à la faveur d’un point de presse organisé au siège de la permanence sis au 1er arrondissement de Libreville. Celui-ci afin que toute cabale orchestrée contre PCMM cesse immédiatement. Ils requièrent par ailleurs, le soutien d’Ali BONGO.

Ce n’est décidément pas la « vie en rose » chez les MAGANGA MOUSSAVOU. En effet, depuis l’éviction du patriarche de la fonction de Vice-président de la République, le 21 mai dernier, la famille biologique et politique, au vu des accusations et des invectives contre la personne de PCMM, ont du mal à dormir du sommeil du juste. Comme une réponse du berger à la bergère, Albertine MAGANGA MOUSSAVOU, épouse, députée et présidente déléguée du PSD ainsi que quelques parlementaires à l’instar de Franck ATABI, député, Ernestine MOUISSI et Amélie MAPAGA toutes deux sénatrices ont choisi solennellement de dire «non à la machination».

Pour Albertine MAGANGA MOUSSAVOU, la diabolisation serait orchestrée par des thuriféraires du monde médiatiques gabonais eux même à la solde de certains prévaricateurs politiques dans le but de ternir davantage l’image du chef de file du PSD. Au mépris total de la présomption d’innocence. «Les parlementaires du PSD ne pouvaient pas rester indifférents, silencieux face à l’actualité brûlante du moment. C’est pour cela que nous avons décidé de donner notre point de vue face à ce que nous vivons ces derniers temps», a-t-elle indiqué.

«Notre réaction d’aujourd’hui vient du parallèle qui a été tiré de cette éviction et le scandale du trafic du kevazingo dans notre pays. Cet amalgame, fait que PCMM est présenté comme le chef du gang du trafic du kevazingo. Il est également présenté comme un voleur, un malfaiteur à partir de là, il est vilipendé, humilié aussi bien au niveau national, qu’international. M. le président nous ne pouvons tolérer une telle cabale qui est savamment orchestrée, et entretenue par certains médias à la solde de certains gabonais», a-t-elle renchéri avant d’ajouter, «ces médias victimes de concussion, sont agités par l’amour de l’argent facile».

La dame de cet homme politique, désormais jeté à la vindicte populaire, sans preuves des accusations avancées, a appelé à l’arbitrage d’Ali BONGO ONDIMBA. «Face au silence assourdissant de la Présidence, nous avons décidé de nous adresser au président de la République clé de voûte de toutes les institutions, garant de toutes les libertés fondamentales, afin que soit mis fin, dans les délais les meilleurs, cette campagne ignominieuse de dénigrement, de destruction massive qui atteint un individu qui a besoin qu’on sauvegarde son honneur et sa dignité», a-t-elle conclu.

Requête sous fond de menaces à peine voilées ? À quels médias fait précisément allusion Albertine MAGANGA MOUSSAVOU ? Nous ne le saurons peut-être pas maintenant, mais il n’en demeure pas moins qu’une semaine avant, le natif de Mouila s’est ouvertement adressé à un média de la place qu’il accuse de collusion avec la présidence. Le 26 mai, il a publié sur son compte Facebook une liste de médias qui seraient grassement financés par ladite institution.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Politique

Gabon /Élections aux CGE: voici les conditions à remplir pour prétendre au poste de président

Publié

sur

Si tous les gabonais peuvent prétendre à la présidence du Centre gabonais des élections (CGE), il y’a cependant un certain nombre de conditions à remplir pour ce faire. En effet, selon le décret N°000294 / MISDDL portant appel à candidature pour le poste de président du CGE, les candidats à ce poste doivent naturellement être gabonais âgés de 45 ans au moins et justifier d’une expérience d’au moins 10 ans dans la haute administration publique ou à des postes de responsabilité dans le privé. Les candidats doivent également justifier d’une expérience avérée dans la gestion des processus électoraux. Ils doivent remplir un formulaire fourni par la commission spéciale de la CGE. En plus d’une copie d’acte de naissance légalisée, un extrait de casier judiciaire, une lettre de motivation, un curriculum vitae et tout autre document permettant d’attester de la qualité et des titres du candidat.

MEZ

Continuer La Lecture

Politique

Gabon /Elections au CGE: MATHA laisse la porte “entrouverte” pour les démissionnaires

Publié

sur

Dimanche 05 février 2023, le ministre gabonais de l’Intérieur, Lambert Noël MATHA a installé les membres des deux commissions chargées d’élire le nouveau président du Centre gabonais des élections (CGE). En l’absence de 3 représentants de l’opposition Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU, Jean Valentin LEYAMA et Jean Gaspard NTOUTOUME AYI, tous membres de la plateforme Alternance 2023, qui ont claqué la porte à la dernière minute. Membres du Comité Ad hoc chargé d’examiner les dossiers des candidats au poste de président du CGE, les 3 démissionnaires ont exprimé leur désaccord avec le déroulé du processus ayant amené au choix des membres des commissions chargés d’élire le nouveau président du CGE. «Nous constatons que le Ministre de l’Intérieur, après avoir reçu la liste constituée au terme de la concertation par lui demandée aux partis politiques de l’Opposition, n’en a pas tenu compte et s’est autorisé de choisir les membres de l’Opposition, alors qu’aucune disposition du Code électoral ne le lui permet. Toute chose que l’Opposition que nous représentons récuse», ont déclaré les opposants qui entendent saisir la Cour constitutionnelle. «Aussi décidons-nous de saisir les juridictions compétentes dès ce lundi 06 février 2023 pour contester cette procédure en définitive illégale». Lambert Noël MATHA est demeuré imperturbable face à la bouderie des 3 représentants de l’opposition. «Sans être un féru des mathématiques je pense que 4 de l’opposition +4 de la majorité égale à 8. 5 sur 8, je pense que la majorité c’est 4+1. (…) On fera avec ceux qui sont là», a poursuivi le ministre qui n’exclut toutefois pas le retour des opposants démissionnaires. «La porte n’est pas fermée, elle est entrouverte». Le chronogramme prévoit que du lundi 6 février au mercredi 8 février, la commission adhoc réceptionne et examine les candidatures au poste de président. Le jeudi 9 février les membres du comité ad khoc doivent auditionner les candidats. Et vendredi 10 février : le nouveau président du CGE sera élu. Croisions les doigts et attendons.

MEZ

Continuer La Lecture

Politique

Difficultés d’approvisionnement en eau & denrées: BILLIE-BY-NZE fait le point à Ndjolé

Publié

sur

Le Premier ministre, Chef du gouvernement Alain-Claude BILLIE-BY-NZE a effectué une visite de terrain dans la commune de Ndjolé. L’occasion pour ce dernier et son équipe ministérielle qui l’accompagnait, de toucher du doigt les réalités des populations y vivant et se rendre compte de l’avancé des chantiers lancés par l’Etat.

Séjournant dans la commune de Ndjolé dans la province du Moyen-Ogooué, le premier ministre, chef du gouvernement Alain Claude BILLY BI NZE a littéralement fait le tour du propriétaire dans ladite commune en visitant un par un, différents endroits essentiel de la commune. Il est notamment allé à la rencontre des commerçants du marché municipal. Auprès desquels il s’est enquit des réalités, notamment, les difficultés auxquelles ils font face quotidiennement, aussi bien pour l’approvisionnement, des coûts des produits.

Ensuite, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement s’est rendu à la Centrale thermique de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon ( SEEG). Là, il s’est rendu compte des difficultés que rencontre la commune de Ndjolé en ce qui concerne l’approvisionnement en eau et des délestages répétitifs. Par ces missions, le Chef du gouvernement réaffirme sa réputation d’homme de terrain acquise dans ses précédentes fonctions et confirme la volonté de son gouvernement à être plus pratique que théorique.

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.