Se connecter avec nous
Banner

Non classé

Gabon: Ali Bongo Ondimba renouvèle sa confiance à son dircab

Publié

sur

Il y’a des destins qui assurément ne passent pas inaperçus. Celui de Brice Laccruche Alihanga 38 ans, actuel directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba, a su marquer d’une empreinte indélébile les esprits. Sa reconduction au poste de directeur de cabinet du président (DCPR) Ali Bongo Ondimba, le 12 janvier dernier, témoigne d’un engagement sans faille auprès du numéro 1 gabonais et la patrie qu’il sert avec dévouement envers et contre tout.

Comme il était courant d’entendre chez l’ancien premier flic de France, Georges Clémenceau, « la présence des ennemis dans la vie d’un homme, ou en politique est signe d’une action menée à bien». Le raisonnement est le même chez l’ancien président français, Nicolas Sarkozy, qui lui estime que, « dans l’accomplissement d’un grand destin politique, la haine et les coups bas sont monnaie courante». Il faut donc s’y attendre et Brice Laccruche Alihanga (Bla), d’après certains de ses proches, à le «cuir épais». Il s’y est préparé. Sa reconduction au poste de DCPR, nonobstant les complots ourdis contre lui, témoigne d’une compétence et d’un pragmatisme avéré. L’homme dérange, car il fait bouger les lignes.

En effet, depuis son arrivée au dit poste, en août 2017, et bien avant se souvient-on, cet allocentriste, qui par ailleurs, se positionne désormais comme le chantre du renouvellement de la classe politique compte à son actif plusieurs réalisations de premier plan. Parmi les plus emblématiques, on compte, l’initiation des audits au sein des Agences publiques, le règlement de 70% de la dette de l’Etat gabonais envers la Société d’eau et d’énergie du Gabon

(SEEG). Dans le cadre de la baisse du train de vie de l’Etat, le dircab d’Ali Bongo, a œuvré pour une suspension de l’achat des véhicules administratifs et une réduction des coûts des voyages présidentiels avec une baisse significative des effectifs. On lui prête également la résolution du conflit qui opposait l’État gabonais, Bolloré et Olam.

Loin de relever sa côte de popularité auprès de ses pairs, sa rigueur et son obsession pour les objectifs réalisés ont éveillé l’acrimonie autour de lui. Et, c’est l’absence d’Ali Bongo suite à un accident vasculaire cérébral, survenu le 24 octobre à Riyad, en marge de la 2e édition du forum sur l’investissement, qui a révélé au grand jour l’existence d’une guerre de clans, dans la course à une éventuelle succession. Celle-ci visait l’éviction, de BLA de ses fonctions qu’il assure pourtant d’une main de maître.

Ainsi, de l’opposition aussi bien que de la majorité, et bons nombres de flagorneurs à la solde des prévaricateurs, des flèches emplies de haine fusent contre celui qui a entamé une chasse aux sorcières, contre des pratiques déviationnistes, devenues traditionnelles au sommet de l’état, au cours des 40 dernières années. Avec la formation d’un nouveau gouvernement et le retour imminent du chef de l’État qui a entamé sa convalescence au Maroc, l’année 2019 s’ouvre sur de nouveaux challenges pour Brice laccruche Alihanga, notamment avec l’exécution des réformes du système éducatif gabonais et la problématique de l’emploi que le chef de l’État souhaite mettre au cœur des priorités au cours de cette année.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Economie

Gabon: 21 milliards de Fcfa décaissés pour lancer les travaux de construction du barrage de Kinguele aval

Publié

sur

Le projet de construction du barrage de Kinguele aval prend progressivement forme. L’espace nécessaire à cette réalisation a été entièrement aménagé dans une zone située à̀ 100 km à l’est de Libreville sur la rivière Mbéi, en bordure du parc national des Monts de Cristal. Menés par Asonha énergie, ces travaux d’aménagement ont débuté depuis le 8 décembre 2021, par la préparation du site. Asonha énergie est une joint-venture détenue par les deux parties prenantes audit projet, la française Meridiam et Gabon power company (Gpc) filiale du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), respectivement actionnaires à 60% et 40%, ont en effet déjà libéré la somme de 32 millions d’euros (21 milliards de FCFA) permettant le lancement des travaux. Ladite somme représente 68% de l’apport en fonds propres nécessaires pour la construction de cette infrastructure hydroélectrique. Sur un coût prévisionnel total de 117,4 milliards de FCFA, le financement des deux actionnaires est chiffré à hauteur de 26% (30,52 milliards de FCFA). Le solde du montant nécessaire à l’exécution de l’ouvrage est mobilisé auprès des bailleurs de fonds, que sont la Société financière internationale (SFI ou IFC, en anglais), filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, la Banque africaine de développement, la Development Bank of Southern Africa et Emerging Africa Infrastructure Fund. Sous forme de prêt, cet argent sera décaissé une fois que les fonds propres auront été totalement libérés et épuisés. Le projet nécessite la mobilisation de 900 personnes, dont 700 locaux. Actuellement, 138 Gabonais travailleraient déjà sur le site. La maintenance et la gestion de cette infrastructure seront assurés par Asonha énergie pendant une durée de 30 ans. À ce stade du projet, 11 millions d’euros (7,2 milliards de FCFA) ont été remis à Sinohydro comme une avance pour le démarrage des travaux. C’est en effet cette société chinoise qui a été sélectionnée pour la construction du barrage hydroélectrique, sous le contrôle du groupement EDF-Artelia.
D’une capacité de 35 MW, la nouvelle installation permettra à terme d’alimenter le réseau national à hauteur de 205 GWh par an et fournira environ 13% des besoins en électricité́ de Libreville. La nouvelle centrale contribuera au remplacement de capacités thermiques existantes et permettra d’économiser plus de 150 000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Et permettra, ce faisant, l’électrification des zones rurales telles qu’Andock Foula.

MEZ

MEZ

Continuer La Lecture

Economie

Le chinois One Link Holding Group Gabon finance la construction de 421 logements à Akanda

Publié

sur

Le ministère de l’Habitat et de l’urbanisme a lancé mercredi 29 juin 2022, les travaux de construction d’un lotissement intégré de 421 logements et des équipements collectifs, au stade de l’Amitié Sino-Gabonais dans la commune d’Akanda. Un projet entièrement financé et matérialisé par la société chinoise One Link Holding Group Gabon. Le calendrier des des travaux se décline en trois phases dont la première qui sera livrée en juin 2023 et qui concerne la construction de 38 logements de trois chambres, 25 de quatre chambres et six bâtiments à usage commercial. Les deuxième et troisième phases sont elles attendues pour juin 2025. Le projet inclue l’aménagement des voiries à l’intérieur de la cité, la voie d’accès et les amenées d’eau et d’électricité, la construction des locaux à usage commercial qui font défaut dans la zone, Le projet entre dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation (PAT) 2021-2023.

MEZ

Continuer La Lecture

Non classé

Ali BONGO s’adressera à la nation ce 28 juin à 19h45

Publié

sur

D’après un communiqué, émanant de la présidence de la République, dont une copie est parvenue à notre rédaction, le Chef de l’Etat, Ali BONGO ONDIMBA, s’adressera à la nation ce 28 juin 2022, sur les antennes de la chaîne nationale, à partir de 19h45. Quels seront les sujets abordés au cours de cette allocution ? Il faut dire que les questions d’actualité, ayant un impact direct ou indirect, sur le quotidien des populations gabonaises ne manquent pas : que ce soit l’adhésion du Gabon, notre pays, au Commonwealth, la communauté des pays anglophones ; la résurgence de la Covid – 19, qui inquiète déjà plusieurs pays dans le monde, notamment en revêtant des formes de plus en plus contagieuses ; ou encore, la flambée des prix des matières premières et des denrées alimentaires, conséquence de la guerre en Ukraine. Autant de questions qui intéressent le citoyen lambda. Rendez – vous, ce soir, à partir de 19h45, pour écouter le Chef de l’Etat.

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner

Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.