Se connecter avec nous
Banner

Economie

Gabon /Fonds d’aide aux entrepreneurs: déjà 177 millions FCFA octroyés à 153 demandeurs

Publié

sur

Initié par le Président de la République Ali BONGO ONDIMBA, le Fonds de microcrédit mis à la disposition des entrepreneurs gabonais, a déjà enregistré 153 dossiers de demandeurs retenus pour 177 495 000 FCFA de crédits octroyés. Sur un total de 2525 individus enrôlés par les établissements de microcrédit partenaires sur l’ensemble du territoire.

Banner

C’est ce qui ressort de la réunion de mise au point tenue le 1er août 2023, entre Okoumé Capital, les établissements de microcrédit, le gouvernement et les souscripteurs. Les jeunes tiennent le haut du pavé avec 55% des bénéficiaires âgés de moins de 36 ans. Suivis des femmes avec 45% des bénéficiaires. Le secteur essentiel qui émerge est celui du commerce et des services, représentant 44% des activités financées par le microcrédit. 66%, ont reçu des montants compris entre 1 million et 1,5 million FCFA.

Selon la clé d’octroi, chaque entrepreneur souscripteur reçoit entre 200 000 FCFA et 1,5 million de FCFA. Pour un taux d’intérêt annuel très préférentiel de 6 % TTC au maximum. » À la grande satisfaction des entrepreneurs gabonais. L’un d’entre eux, OBAME MINTSA, ne boude pas son plaisir: « J’ai entamé la procédure le jeudi 27, et le samedi j’ai reçu un message m’indiquant que mon compte a été débité. Donc, je peux dire que dans l’ensemble, ils ont été rapides, efficaces et assidus en ce qui concerne la procédure. Mon projet est un projet d’ordre alimentaire, c’est-à-dire que je veux me lancer dans la vente de poulet rôti comme on dit au quartier».

Lire aussi  Découvrez les 20 établissements de micro-finance agréées au Gabon

MEZ

Economie

Port-Gentil: OLIGUI NGUEMA inaugure l’usine à gaz de Batanga

Publié

sur

Le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA, Président de la Transition a procédé ce 08 décembre 2023 à l’inauguration de l’usine à gaz de Batanga dans le département d’Etimboué, dans la province de l’Ogooué-Maritime.

Banner

Cette cérémonie a été ponctuée essentiellement par le mot de bienvenue du Gouverneur de la province, les discours du Directeur général de PERENCO et du Ministre du Pétrole, ainsi que la projection de films institutionnels présentant Perenco de façon générale et l’usine à gaz de Batanga en particulier.

En présence du Premier ministre, des ministres du Pétrole et de l’Economie, des autorités locales, du Président du groupe Perenco et des personnels de l’entreprise, le Chef de l’Etat a effectué la visite guidée de la plateforme afin de s’imprégner des différentes activités de la société.

Après avoir procédé à la coupure symbolique du ruban et au dévoilement de
la plaque officielle, le Chef de l’Etat a exhorté les responsables à s’investir
davantage en vue de satisfaire le plus grand nombre des populations. Il a, à l’issue de cette cérémonie, lancé officiellement les activités de production en activant les vannes à l’export.

Pour information, le groupe Perenco est présent au Gabon depuis plusieurs années à travers sa filiale Perenco Oil & Gas Gabon (POGG) qui s’étend sur une superficie de 2 hectares et génère plus de 750 emplois directs et 3000 emplois indirects. Il a développé une stratégie gazière qui passe par la valorisation des ressources gazières et la mise en place de projets innovants, notamment dans la recherche et le traitement du gaz afin de répondre aux besoins locaux tout en respectant les exigences environnementales.

Lire aussi  Découvrez les 20 établissements de micro-finance agréées au Gabon

Cette stratégie gazière se matérialise ainsi à travers le développement d’un dispositif important de projets gaziers novateurs tels que l’Operating du gaz, le projet Gas Flaring Reduction (GFR) qui consiste à la réduction et à la valorisation du gaz torché et intégré dans le circuit commercial; les projets Gaz de pétrole liquéfié (GPL) qui consiste à rendre consommable le gaz
butane par les ménages; et le gaz naturel liquéfié (GNL) destiné à l’export.

Partenaire stratégique du Gabon, premier opérateur pétrolier et unique acteur en matière de gaz commercial, le groupe a réalisé de nombreux investissements en vue de développer des champs à gaz à terre qui produisent actuellement plus de 50 millions standards de pieds de cubes de
gaz par jour.

Cet investissement a permis de développer un réseau de pipeline haute pression de 450 km au départ des champs Ozangué dans la Ngounié jusqu’à Libreville, via Batanga et Port-Gentil où sont installées les stations de traitement, de compression et de détende du gaz naturel.

Les investissements consentis par la POGG permettent ainsi d’assurer la fourniture en gaz à 100% dans la ville de Port-Gentil et à 70% à Libreville. Dans le cadre de sa politique RSE, la société alimente gratuitement en électricité les villages environnants.

Continuer La Lecture

Economie

Le PDG de Perenco présente ses projets à OLIGUI NGUEMA

Publié

sur

Le Président de la Transition, le
Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA a reçu ce jour en audience une délégation conduite par François PERRODO, Président directeur général du Groupe Perenco.

Banner

Cette rencontre a été l’occasion pour le dirigeant de la firme pétrolière de présenter au Président de la Transition les différentes activités de ladite structure ainsi que ses performances réalisées pour le compte de l’année 2023.

Implantée dans notre pays depuis une trentaine d’années, la société Perenco entend poursuivre et intensifier ses activités dans l’exploitation de champs gaziers et pétroliers. Elle ambitionne entre autres la construction d’une usine de conversion de gaz en électricité dans la ville de Mayumba d’une part, ainsi qu’une autre spécialisée dans la production de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) dans la zone du Cap Lopez d’autre part.

Avec une capacité de 700 000 tonnes par an, la future usine de production de GNL générera de nombreux emplois pour les gabonais et permettra au Gabon de rejoindre en 2026 le groupe des pays africains exportateurs de GNL.

Par ailleurs, les projets RSE du groupe Perenco, notamment dans les domaines de la pêche, de la forêt, de l’éducation et de la santé ont également été évoqués par le Chef de l’Etat et ses interlocuteurs au cours de cette entrevue.

Lire aussi  Découvrez les 20 établissements de micro-finance agréées au Gabon
Continuer La Lecture

Economie

Airtel Africa appelle au renforcement de la collaboration public-privé pour l’action climatique en Afrique, lors de la COP28

Publié

sur

À Dubaï, le 6 décembre 2023 : le DG du groupe Airtel Africa plc, Segun OGUNSANYA, a réaffirmé l’importance d’un environnement politique favorable au développement durable et à l’action climatique en partenariat avec le secteur privé africain, lors de la COP28.

Banner

M. OGUNSANYA, membre de la Coalition des chefs d’entreprise africains (ABLC) du Pacte mondial des Nations Unies, s’est adressé à un public distingué lors d’un événement en marge de la COP28 organisé conjointement par Airtel Africa et l’ABLC. Parmi les invités figuraient le président du Botswana, Son Excellence Mokgweetsi MASISI ; le ministre des Finances du Nigeria, M. Wale EDUN ; le ministre du Territoire de la capitale fédérale du Nigeria, M. Nyesom WIKE ; Mme Sanda OJIAMBO, secrétaire générale adjointe du Pacte mondial des Nations unies (UNGC) ; le président de BUA Group Nigeria limited, Abdul Samad RABIU et plusieurs chefs d’entreprise de toute l’Afrique. 

Le DG du groupe Airtel Africa a exhorté les chefs d’entreprise et les gouvernements africains à unir leurs forces pour faire progresser la croissance durable, le développement et la prospérité sur le continent. Il a déclaré : « Nous insistons sur l’importance d’un environnement politique favorable au développement durable et à l’action climatique en partenariat avec le secteur privé africain. Les moyens de subsistance et la vie doivent aller de pair».

Lire aussi  Découvrez les 20 établissements de micro-finance agréées au Gabon

Il a également donné des détails sur les initiatives d’Airtel Africa en matière de gestion de l’environnement. Il s’agit notamment du «Projet vert», lancé en 2022 et axé sur les pratiques de l’économie circulaire, en particulier le remplacement responsable des équipements en fin de vie afin de minimiser les impacts négatifs potentiels sur l’environnement. En outre, en mars 2023, Airtel Africa a rejoint le partenariat multipartite visant à éliminer l’incinération des déchets à l’air libre en Afrique. Cet effort de collaboration avec les autorités locales, les entreprises privées, les groupes communautaires, la société civile et les partenaires de développement vise une réduction de 60 % d’ici 2030 et l’élimination complète de l’incinération de déchets à ciel ouvert d’ici 2040.

M. Ogunsanya a déclaré : « L’objet social d’Airtel Africa, notre force motrice, est de « transformer des vies ». Il ne s’agit pas d’un simple slogan, mais d’une véritable passion qui inspire chaque aspect de nos activités et chaque décision que nous prenons ».

Il a conclu : « Nous sommes fermement convaincus que les entreprises africaines, y compris Airtel Africa, sont prêtes à tirer parti des marchés mondiaux pour accélérer la transition vers une économie tournée vers l’avenir. Nous devons assurer le développement économique, la croissance inclusive et la réduction des émissions de gaz à effet de serre en même temps pour profiter des fruits de la durabilité ».

Lire aussi  Découvrez les 20 établissements de micro-finance agréées au Gabon

La Coalition des chefs d’entreprise africains des Nations unies (ABLC) est une initiative collaborative composée de chefs d’entreprise africains qui s’engagent à favoriser la croissance durable, la prospérité et le développement sur l’ensemble du continent africain. Les membres de la coalition, dont Airtel Africa, se sont engagés à accélérer l’adoption des énergies renouvelables, à investir dans des solutions d’adaptation au climat et à assurer une transition équitable.

Au cours de la COP28, l’ABLC a publié une recommandation politique exhortant les gouvernements à établir des cadres réglementaires propices qui facilitent l’action climatique collective. La recommandation préconise en outre la fixation d’objectifs de décarbonisation et l’accélération d’initiatives telles que les minerais verts et les programmes d’adaptation au climat, et appelle à un accès accru au financement climatique pour soutenir ces efforts.

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp


Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.